Coups de coeur

  • Si son patron ne la battait pas, si elle était justement payée, si on ne lui comptait pas son assiette et son lit, Louise adorerait la terre sur laquelle elle travaille. Une terre incroyablement fertile, qui peut donner huit récoltes par an ! Qui exporte ses légumes jusqu'à Londres, et même jusqu'en Russie.... Une terre qui n'est qu'à une dizaine de kilomètres de Paris, sur un petit village de maraîchers nommé Bobigny. Le jour où vient la raclée de trop, Louise s'enfuit. Direction Paris, où vivent et travaillent sa mère Clémence, et son indéfectible protectrice, Bernadette, génie de la cuisine et de la voyance réunies. Mais Louise a treize ans, et à cet âge, même si l'on rêve de liberté, encore faut-il gagner sa vie...

  • Dignité, justice sociale, partage du travail, égalité, rapport renouvelé à l'art, à l'éducation, à la culture et au quotidien... C'est tout cela, la Commune de Paris, une expérience révolutionnaire à bien des égards inouïe : pour la première fois, des ouvriers, des ouvrières, des artisans, des employés, des instituteurs et institutrices, des écrivains et des artistes s'emparent du pouvoir. Comme l'écrit Rimbaud qu'elle enthousiasme tant, la Commune entend vraiment « changer la vie » par des « inventions d'inconnu ». Ses protagonistes sont des femmes et des hommes ordinaires qui créent de l'extraordinaire, non seulement en l'imaginant mais en le mettant en pratique.
    C'est de leur expérience si actuelle que part ce livre, sous une forme originale : il est composé de lettres adressées à ces femmes et ces hommes comme s'ils et elles étaient encore en vie et comme si on pouvait leur parler. Ces lettres rendent la Commune vivante et présente, par un entrelacement des temps. L'ouvrage s'appuie sur un vaste travail d'archives et de nombreux documents, le plus souvent inédits : correspondances, débats, projets, procès... Il offre aussi au regard plus de cent photographies qui s'égrènent tout au long de ses pages, images d'époque et images d'aujourd'hui, comme un télescopage entre passé et présent.
    L'événement reste de par le monde une source d'inspiration, car il permet de réfléchir à l'émancipation, aux solidarités et aux communs. Il nous concerne toutes et tous, de manière plus brûlante que jamais, et demeure évocateur par les espoirs et les projets qu'il porte. Tant il est vrai que « la Commune n'est pas morte ».

  • Un jeune agent prometteur du MI5 voit sa carrière compromise après une bourde. Relégué au «Placard», où végètent les rebuts de la profession, il compte les heures en espérant retrouver un jour ses anciennes fonctions. Sauver un jeune Pakistanais pris en otage par un groupe d'extrême-droite pourrait y contribuer... Un roman d'espionnage atypique, sans concession sur la Grande-Bretagne d'aujourd'hui. Premier volet de la série des Slough House.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Mad dogs

    James Grady

    Dans un hôpital psychiatrique ultrasecret, sont internés cinq ex-agents de la CIA. Envoyés en mission dans les points chauds de la planète, ils souffrent de syndromes post-traumatiques aigus. Un jour, ils découvrent leur psychiatre assassiné. Un meurtre discret, exécuté par des professionnels et dont ils seront immanquablement accusés. Leur seule option est de s'enfuir à Washington où se trouve l'homme qui, peut-être, détient la clé du mystère. Mais comment s'évader d'un lieu aussi bien gardé qu'une prison de haute sécurité ?

    "Un sprint déjanté contre la montre et la folie, empruntant la route d'une Amérique désenchantée." (Marianne)

    Ajouter au panier
    En stock
  • Constance étant oisive, on va lui trouver de quoi s'occuper. Des bords de Seine aux rives de la mer Jaune, en passant par les fins fonds de la Creuse, rien ne devrait l'empêcher d'accomplir sa mission. Seul problème : le personnel chargé de son encadrement n'est pas toujours très bien organisé.

    Autour de l'enlèvement de Constance, son héroïne, l'écrivain tisse un dispositif romanesque complexe et génial. Voyage entre Paris, Pyongyang et la Creuse.

    Mélange indistinct de modestie et d'aristocratique désinvolture, Jean Echenoz aime à définir ses romans comme des « machines à fiction », des « mécaniques bricolées ». Soit, mais pas si bricolées que ça, disons plutôt des mécanismes de haute précision, divinement conçus, réglés avec une minutie d'horloger suisse et huilés par un humour hautement métaphysique à la Chaplin. La pièce centrale du nouveau dispositif échenozien, de la radieuse « machine à fiction » qui sous-tend Envoyée spéciale, se nomme Constance.
    Reste que l'intrigue d'Envoyée spéciale est résolument rétive à tout résumé. Ce n'est pas qu'on s'en moque, loin de là, au contraire, des aventures de Constance, qui la mèneront jusqu'à Pyongyang - cela, on peut le révéler sans déflorer le suspense. On est même captivé, littéralement fasciné par le génial dispositif romanesque dont Jean Echenoz tire ici les ficelles. On croirait entendre l'écrivain soudain prendre la parole lorsque au coeur du livre un agent des services secrets (car, oui, la DGSE, ou quelque officine de ce genre, est mêlée à toute cette affaire, et Envoyée spéciale est un roman d'espionnage) se félicite : « Tout est en place et chacun joue sa partie. Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils font, mais ils font tout comme je l'avais prévu. » Plus sophistiquée, plus maîtrisée que jamais, la « machine à fiction » de Jean Echenoz est une incomparable fabrique de sortilèges...
    Nathalie Crom, Télérama

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1957, Mack Hopper, agent de la CIA, arrive au Korach avec sa femme et leur fils Terry. Il doit tisser des liens avec le jeune roi de ce pays sans ressources, mais déterminant pour l'influence américaine au Moyen-Orient. Mack s'acquitte de sa mission, mais le souverain est assassiné. Quarante ans plus tard, Terry, devenu historien, entreprend des recherches sur ce crime. Entre roman d'espionnage et quête intimiste, une plongée fascinante dans le Moyen-Orient de la guerre froide.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d'Arabie Saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultrasecret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l'humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim est le nom de code d'un individu qui n'existe pas officiellement. Il a autrefois dirigé une unité d'élite des Services secrets américains. Avant de se retirer dans l'anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d'agent secret va bientôt le rattraper...

    « Un thriller d'espionnage exceptionnel, mélange de Homeland et de la trilogie Jason Bourne. Attention frissons garantis. » Métro.
    « Le lecteur est vite accro. » Ouest France.
    « S'il n'y avait qu'un thriller à lire cette année, ce serait celui-ci. » Alibi.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Imaginez un choeur polyphonique réunissant douze femmes dont un homme trans, âgées de 19 à 93 ans, presque toutes noires, chantant leur(s) expérience(s) britannique(s) dans une scénographie multipliant décors et points de vue de Newcastle à Cornwall en passant par Londres et dans une chronologie s'étendant du XXe siècle aux trébuchements d'un XXIe siècle remodelé par les mouve-ments #metoo et #Blacklivesmatter. Cela donne Fille, Femme, autre, un roman-fusion époustouflant où, comme le soutien-gorge en son temps, la ponctuation a été allègrement jetée par la fenêtre. Son auteure, Bernardine Evaristo, a raflé comme une tornade dans son passage tous les honneurs dont le Man Booker Prize 2019 devenant ainsi la première femme noire à recevoir le prestigieux prix. C'est l'histoire entremêlée d'Amma, Yazz, Dominique, Carole, Bummi , LaTisha, Shirley, Winsome, Penelope, Megan/Morgan, Hattie et Grace et d'autres encore. Chacune d'elles cherche un avenir, une maison, l'amour, une mère absente, un père perdu, une identité, un genre - il, elle, iel - une existence, et au passage, le bonheur. Toutes ont traversé l'espace et le temps - pour atterrir au coeur de l'Angleterre, carrefour historique des migrations et échouer aux confins éternellement figés des castes britanniques. Femmes invisibles dans la société anglaise, elles prennent corps et âmes sous la plume libre et libératrice d'une auteure, poète, dramaturge qui, avec ce huitième roman, signe une oeuvre d'une grande vitalité.

  • Comment percer à Hollywood, quand on est d'origine chinoise, mais qu'on n'est pas Bruce Lee ?

  • Depuis la terrible expérience du confinement, les États comme les individus cherchent tous comment se déconfiner, en espérant revenir aussi vite que possible au « monde d'avant » grâce à une « reprise » aussi rapide que possible. Mais il y a une autre façon de tirer les leçons de cette épreuve, en tout cas pour le bénéfice de ceux que l'on pourrait appeler les terrestres. Ceux-là se doutent qu'ils ne se déconfineront pas, d'autant que la crise sanitaire s'encastre dans une autre crise bien plus grave, celle imposée par le Nouveau Régime Climatique. Si nous en étions capables, l'apprentissage du confinement serait une chance à saisir : celle de comprendre enfin où nous habitons, dans quelle terre nous allons pouvoir enfin nous envelopper - à défaut de nous développer à l'ancienne ! Où suis-je ? fait assez logiquement suite au livre précédent, Où atterrir ?Comment s'orienter en politique. Après avoir atterri, parfois violemment, il faut bien que les terrestres explorent le sol où ils vont désormais habiter et retrouvent le goût de la liberté et de l'émancipation mais autrement situées. Tel est l'objet de cet essai sous forme de courts chapitres dont chacun explore une figure possible de cette métaphysique du déconfinement à laquelle nous oblige l'étrange époque où nous vivons.

  • Comment de nouvelles maladies infectieuses apparaissent-elles ? Pourquoi certains antibiotiques cessent-ils d'être efficaces ? Quels impacts peuvent avoir les changements de mode de vie ou les politiques de santé publique sur la virulence des agents pathogènes ? La pandémie du nouveau coronavirus humain, après celles du VIH ou de bactéries multi-résistantes, illustre de manière éclatante l'importance et la rapidité de l'évolution des microbes.

    À l'approche pasteurienne, qui décortique les mécanismes cellulaires pour apporter des réponses au niveau individuel, il est nécessaire d'associer une approche darwinienne qui étudie la dynamique des populations au sein de leurs environnements : seule une démarche intégrant les deux approches permettra de maîtriser les agents infectieux et de trouver des traitements tant originaux que durables.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Nous savons aujourd'hui que les microbes ne doivent plus seulement être associés aux maladies ou à la décomposition. Au contraire, ils jouent un rôle en tous points essentiel : tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent intimement de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement. Toujours pris dans un réseau d'interactions microbiennes, ces organismes ne sont donc... jamais seuls.
    Au fil d'un récit foisonnant d'exemples et plein d'esprit, Marc-André Selosse nous conte cette véritable révolution scientifique. Détaillant d'abord de nombreuses symbioses qui associent microbes et plantes, il explore les propriétés nouvelles qui en émergent et modifient le fonctionnement de chaque partenaire. Il décrypte ensuite les extraordinaires adaptations symbiotiques des animaux, qu'ils soient terrestres ou sous-marins. Il décrit nos propres compagnons microbiens - le microbiote humain - et leurs contributions, omniprésentes et parfois inattendues. Enfin, il démontre le rôle des symbioses microbiennes au niveau des écosystèmes, de l'évolution de la vie, et des pratiques culturelles et alimentaires qui ont forgé les civilisations.
    Destiné à tous les publics, cet ouvrage constitue une mine d'informations pour les naturalistes, les enseignants, les médecins et pharmaciens, les agriculteurs, les amis des animaux et, plus généralement, tous les curieux du vivant. À l'issue de ce périple dans le monde microbien, le lecteur, émerveillé, ne pourra plus porter le même regard sur notre monde.

  • Après « Le Voyage de Blaireau » et « Le Pull de Noël », un nouvel ouvrage de Cecilia Heikkila dans la lignée de «Déluge et marmelade». On y retrouve Momba, en pleine organisation d'une grande fête... mais il n'y a rien à manger et tous ses invités sont affamés ! Ses amis préparent alors de la pâte tous ensemble, avant de faire sauter les crêpes et de les savourer lors de cette soirée que personne n'est prêt d'oublier. Une belle histoire d'amitié, toujours tendrement et malicieusement illustrée par Cecilia Heikkila, agrémentée de recettes de crêpes à faire et à déguster avec ses amis.

  • Mais que fait Pompon ours ? Et qui sont tous ces petits ours blancs juchés sur des icebergs de fortune ? A toi de trouver ! Un jeu de memory pour partir à l'aventure en compagnie de Pompon ours, de Tout-petit ours et de leurs nouveaux amis du Pôle. Une boîte jeu de très belle qualité qui vous fera fondre avec 60 pièces à associer deux par deux qui reprennent l'univers des albums de Benjamin Chaud, grands succès de librairie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ziryâb fut un musicien, modiste et gastronome du XIe siècle qui vécut à Bagdad puis à Cordoue. On lui attribue d'avoir introduit en Espagne la haute cuisine bagdadienne, acclimaté certains légumes inconnus en Europe et instauré un ordre strict des services. C'est sous son patronage qu'a été écrit ce livre qui présente la richesse de la cuisine moyenne-orientale avec des anecdotes et des recettes faciles à réaliser en famille !

  • Après le succès des «Voisins» et du «Château de sable», un nouvel album d'Einat Tsarfati, le premier d'une série maritime qui met en scène Georges et Bébert. Ici, ils voguent à bord de ce qu'il reste de leur bateau coulé. Dans ce grand large, ils ne cessent de croiser des créatures en tous genres, certaines avenantes (comme des sirènes), d'autres moins (comme des pirates). Ils vont même se retrouver engloutis dans le ventre d'une baleine avant de retrouver la liberté. Mais ça pourrait être pire ne cesse de répéter Georges! Un album toujours réjouissant par l'inventivité et la multiplicité de détails dont il fourmille, appelant véritablement les petits lecteurs à se plonger activement dans la découverte de cet univers.

  • Lyra a 20 ans, et porte dorénavant le nom de Parle-d'Or. La jeune fille, toujours accompagnée de son daemon Pantalaimon, essaye de trouver sa place dans un monde qui lui échappe. Malcolm, qui ne jurait que par son bateau, est maintenant un homme dévoué, animé par un désir de justice. Au-delà d'Oxford et des frontières de l'Europe, les voilà partis pour un voyage extraordinaire jusqu'en Asie, à la poursuite du mystère de la Poussière plus insaisissable que jamais.

  • Cet imagier à la débordante richesse graphique invite à reconnaître les chiffres, les couleurs, les formes, nommer les contraires ou les différentes parties du corps au moyen de pop-ups et de flaps.

    Sur chaque double-page, une surprise : un papillon qui s'envole, un arc-en-ciel qui se déploie ou un bébé qui gigote. Que d'explorations vivantes pour les tout-petits !

    L'enfant soulève les rabats, actionne les pop-ups et c'est lui qui, tout seul comme un grand, fait d'inoubliables découvertes !

  • Le pull de Noël

    Cecilia Heikkilä

    Après le succès du « Voyage de Blaireau », la nouvelle création originale de Cecilia Heikkilä publiée aux éditions Cambourakis est un conte de Noël chaleureux et amusant. C'est l'histoire de Fransson, un petit chat qui habite une maison de carton et porte un pull rouge pour rester bien au chaud. Au fil de sa promenade dans le centre ville, animé par les préparatifs de Noël et peuplé d'animaux en tous genres, le pull se détricote... quand Fransson s'en rend compte, il part à la poursuite du fil de laine qui s'échappe !

  • Après « Petite Souris n'en fait qu'à sa tête » et « Petite Souris a un invité », un album de Noël dans lequel Petite Souris a du mal à contenir son impatience à l'approche du 25 décembre. Heureusement, sa maman redouble d'inventivité pour l'occuper. Un album festif, empreint de l'esprit de Noël, qui pointe aussi le nécessaire apprentissage de la patience.

  • Ce grand format explore les délices que les cuisines du monde entier réservent aux tout jeunes enfants, de 6 mois à 2 ans. En galette, en petits dés, en mousse, les recettes sont évidemment adaptées pour les petites bouches, même sans dents ! À chaque page, une déclinaison plus copieuse ou plus relevée est proposée pour satisfaire toute la famille. Du mini-kebbé libanais au picata de veau à l'orange d'Italie, les couleurs et les épices se donnent doucement la main pour éveiller le goût des plus jeunes. Toutes ces saveurs sont accompagnées d'anecdotes et de coutumes culinaires qui célèbrent, au gré des pays, la grossesse et la naissance.
    Frères et soeurs dès 8 ans, parents et grands-parents y puiseront l'envie d'attiser les papilles des plus jeunes, tout en se régalant eux-mêmes !

  • Ce livre de recettes réunit plus de 24 plantes et fruits des bois et forêts, faciles à identifier, à trouver et à cuisiner ! Les recettes, simples et variées, sont classées par plante et par saison. En plus des recettes, le livre fourmille de conseils pratiques pour la cueillette, d'une fiche d'identité par plante et propose même des pages documentaires sur des espèces spécifiques (champignons, fleurs comestibles, etc.) et des activités DIY (construire une mangeoire à oiseaux, fabriquer sa couronne de fleurs, etc.).

  • Mythes au carré

    Loïc Gaume

    Après «Contes au carré», Loïc Gaume nous offre un nouveau recueil riche et unique, où une quarantaine de mythes grecs, d'Ulysse à Héraclès, de Zeus à Athéna, d'oedipe à Icare, sont racontés en quatre cases seulement ! Un livre indispensable pour tout lecteur, petit ou grand, féru de mythologie grecque !

  • Un livre de recettes du monde entier adaptées pour être faites avec des enfants, le tout magnifiquement illustré par Felicita Sala, une des illustratrices les plus importantes du monde anglophone. Une fête se prépare au 10, rue des jardins. A chaque étage, chacun s'active pour préparer une spécialité qui viendra garnir la table du banquet final. Guacamole, oyako don, boulettes de dinde ou encore cake à la banane et aux myrtilles, Felicita Sala nous invite à un tour du monde culinaire dans un esprit de convivialité et de partage.

empty