Christophe Bouget

  • Une mauvaise réputation de ravageurs agricoles et de vecteurs de maladies leur colle aux pattes ! On ne peut cependant réduire les insectes à ces images négatives, alors qu'ils jouent des rôles clés dans l'équilibre des écosystèmes.

    Malgré leur énorme biomasse collective, les insectes régressent en Europe, menacés par d'incessantes invasions d'espèces exotiques et de multiples pressions humaines.

    Voyons-nous l'entomologie comme une science mineure ? Le prix Nobel a pourtant été décerné à de nombreux scientifiques pour leurs découvertes grâce à des insectes, notamment la mouche drosophile, premier animal envoyé dans l'espace.

    Petits, donc faibles et insignifiants ? Pas du tout ! En comparaison avec la grande faune, les insectes ont une musculature proportionnellement plus puissante et des avantages sélectifs pour coloniser une plus large gamme d'habitats, y compris marins ou glaciaires.

    Cafards de compagnie, coléoptères changeant de couleur en quelques secondes, larves de mouches produisant des éclairages biochimiques, hyménoptères dressés pour dépister des explosifs, frelons photovoltaïques sont autant de curiosités à découvrir en images dans cet ouvrage...

    Tout en réfutant certaines idées reçues, l'auteur nous dévoile un monde à notre porte, fascinant, méconnu et vulnérable.

  • Les coléoptères saproxyliques de France

    , , ,

    • Museum national d'histoire naturelle
    • 1 Septembre 2019

    Le quart de la biodiversité forestière est «?saproxylique?» (associée au bois mort et aux micro-­habitats portés par les [vieux] arbres). Les insectes coléoptères, riches de 2663 espèces attachées à 74 familles en France, et qui dominent le cortège saproxylique avec les champignons, constituent­ ainsi un groupe indicateur fréquemment utilisé dans le monde forestier. Le suivi de cette riche biodiversité représente toutefois un véritable défi. En effet, trente ans après la prescription du Conseil de l'Europe, qui encourageait les gouvernements européens à utiliser prioritairement les organismes saproxyliques pour évaluer l'état de conservation des forêts, peu d'outils sont disponibles pour assurer cette mission.
    De 2008 à 2016, la base de données FRISBEE, soutenue par l'ONF, le MNHN, IRSTEA (ex Cemagref) et l'IGN (ex IFN), a compilé l'information disponible pour toutes les espèces de coléoptères saproxyliques français, stricts et facultatifs. Après la récente mise à jour du référentiel taxinomique, une vingtaine de champs parmi les mieux renseignés pour l'ensemble des espèces ont été sélectionnés dans plusieurs catégories?: taxinomie, distribution géographique, éco-­morphologie adulte et surtout écologie larvaire.
    Le présent catalogue, issu de cette synthèse, est un outil écologique et taxinomique de référence sur l'écologie des espèces, voué à faciliter l'interprétation des listes d'inventaire et l'évaluation de l'état de conservation des forêts. En pointant les lacunes, il vise aussi à susciter de nouvelles contributions afin d'améliorer le niveau de connaissances.
    Après un chapitre introductif détaillé présentant les coléoptères saproxyliques et les variables descriptives retenues, l'ouvrage comporte des tableaux de synthèse agrémentés de pictogrammes pour décrire chaque espèce et 743 macrophotographies illustrant la majorité des genres français.
    Ce catalogue s'adresse aux entomologistes professionnels et amateurs des sociétés savantes, aux forestiers privés et publics en charge de la gestion patrimoniale des forêts, aux conservateurs de réserves, aux gestionnaires d'espaces naturels, aux bureaux d'études naturalistes et à tous les naturalistes curieux.

    Avec l'étroite collaboration de Thomas Barnouin, Julien Fleury et Fabien Soldati.

  • Avec plus d'un million d'espèces déjà répertoriées, la classe des Insectes est la plus vaste du règne animal. Quels sont les secrets de la réussite de nos voisins à 6 pattes ? Leur succès repose sur d'exceptionnels trésors d'inventivité.

    Premiers animaux à conquérir les airs par le vol, les insectes ont inventé la reproduction par clonage, les antibiotiques, le braconnage, l'antigel, les flashs codés de lumière froide pour communiquer, l'élevage des pucerons et la culture des champignons pour se nourrir, les manipulations génétiques pour asservir leurs hôtes...

    Parfois domestiqués par des plantes ou transformés en zombies par des vers parasites, ils s'adonnent au suicide, au cannibalisme et au rapt, mais exercent la solidarité familiale. Ils expriment une sexualité débridée, se livrent au viol et à l'inceste, pratiquent l'infanticide mais entretiennent des pouponnières.

    Avec l'homme, leurs relations se révèlent aussi contrastées que les rôles qu'ils jouent dans son environnement. Ils sont tour à tour tueurs en série sous les tropiques ou alliés des chirurgiens, "Attila" des cultures ou auxiliaires des agriculteurs, fournisseurs officiels des joailliers ou armes biologiques pour les militaires, cobayes pour les généticiens ou sources d'inspiration pour les architectes. Et modèles d'études pour d'infatigables entomologistes.

    Parcourant, souvent avec humour, l'immense diversité des espèces d'insectes, ce livre explore en 34 facettes thématiques les caractéristiques les plus instructives et les moeurs les plus intrigantes de ces animaux.

    Si ces Lilliputiens fascinent à ce point les Gullivers que nous sommes, c'est sans doute parce que leur observation prolonge nos interrogations sur nos propres fonctionnements sociaux et nos capacités d'adaptation.

empty