Lionel Destremau

  • Gueules d'ombre

    Lionel Destremau

    • La manufacture de livres
    • 7 Avril 2022

    À Caréna, l'enquêteur Siriem Plant est chargé par le Ministère des Anciens combattants de découvrir l'identité d'un mystérieux soldat plongé dans le coma. On ne sait d'où vient cet homme, quelle fut son histoire, ni même si le nom qu'il utilise, Carlus Turnay, est bien le sien. Et pourtant, des familles se bousculent pour reconnaître en lui un proche disparu. Plant n'a d'autre choix que de chercher des témoins parmi les anciens frères d'armes de l'inconnu. Mais les survivants ne sont pas légion et il devra arpenter les routes pour rencontrer celles qui attendaient le retour de ces gueules d'ombre aujourd'hui disparues - épouses, amantes, mères, soeurs... De femme en femme, il lui faudra reconstituer le puzzle de l'énigmatique Carlus Turnay.

    Au fil de cette enquête insolite menée dans les décombres d'un pays fictif, Lionel Destremau impose, dès ce premier roman, son univers littéraire unique.

  • De la confusion... - lionel destremau

    Destremau Lionel

    • Tarabuste
    • 29 Janvier 2022

    Ce livre se situe dans la poursuite des précédents (Le pli, la pluie et puis après et Soif et surface de l'ombre) quant à la tonalité d'écriture, mais se différencie sans doute dans son objet. C'est un livre de brouillard (de confusion comme le titre l'indique), de différents voiles posés à la fois sur ce qui est dit et comment cela est dit. Des visions, des idées, des façons de se tenir, des mots parfois aussi, que tous et toutes nous avons inscrits progressivement, au compte-gouttes, dans nos vies, mais sans avoir jamais véritablement choisi de les faire nôtres, comme si elles s'immisçaient en nous à la manière d'une bactérie. Corps, humeurs, affections, situations charnelles ou anecdotiques du quotidien, circulation dans le monde, toutes ces formes d'expression manifestes se trouvent alors en partie désaffectées ou neutralisées.

  • In memoriam

    Destremau Lionel

    • L'amourier
    • 28 Mars 2006

    Destinés aux écrivains qui dessinent et aux plasticiens qui écrivent, chacun des livres de cette collection comporte des textes manuscrits, des dessins et des textes typographiés.
    Format italien : 28 x 20 cm

  • Ligne 97 (la)

    Destremau Lionel

    • Rouergue
    • 7 Mars 2002

    La ligne 97 traverse la ville d'une porte à l'autre.
    L'intérieur du bus, chaque jour un peu plus, devient l'univers d'Alexandre. Certains passagers sont des personnages à qui il donne des noms de fruits. Il n'a besoin que de la présence de ses " habitués ", inutile de connaître leur identité, de les approcher ou de leur parler. Au-delà de la vitre du bus, le monde n'est que poussières d'images, corps sans ombres, chantiers, décors ; une foule indistincte qu'il recompose en de multiples variations.

empty