Nadine Levratto

  • Comprendre les économies d'outre mer

    Nadine Levratto

    • L'harmattan
    • 15 Février 2007

    Cet ouvrage apporte un éclairage renouvelé sur la réalité économique de l'Outre-mer, dont la dépendance à l'égard de la métropole, le niveau élevé de chômage et les exonérations fiscales constituent les caractéristiques les plus visibles. Il analyse les spécificités de ces petites économies, puis illustre la situation des DOM à travers une étude de trois secteurs clefs : agriculture, transports et tourisme et enfin se concentre sur l'étude des entreprises qui y sont implantées.

  • Les performances des territoires

    Nadine Levratto

    • Le manuscrit
    • 28 Juillet 2011

    Alors que la crise économique, les contraintes budgétaires croissantes et les mutations industrielles accentuent les disparités entre les régions, quels leviers actionner pour améliorer les dynamiques de croissance des territoires ? Empruntant à l'économie géographique, à l'économie industrielle et aux analyses de la proximité, les contributions réunies dans cet ouvrage éclairent les performances des territoires et leurs déterminants en vue de contribuer au débat sur les politiques publiques territoriales. Quels sont les bons indicateurs de mesure des performances des territoires ? De quelle manière les choix et stratégies des entreprises influencent-ils les dynamiques locales ?

  • Les PME ; définition, rôle économique et politiques publiques

    Nadine Levratto

    • De boeck superieur
    • 22 Octobre 2009

    Alors que la crise fait rage et que les échecs économiques se multiplient, la place des PME dans les économies développées mérite d'être repensée, tant ces entreprises sont devenues les principaux vecteurs de la croissance et des politiques publiques.
    Cet ouvrage sort de l'opposition classique entre grandes entreprises et PME pour penser ces dernières comme un objet à part entière. Revisitant la littérature, il propose des approches différenciées de la PME qui rompent avec l'approche individualiste et souvent psychologique de l'entrepreneuriat pour mettre en évidence la complémentarité entre les différentes composantes du tissu productif. En résulte une vision originale et critique des politiques publiques en faveur des PME menées ces trente dernières années ainsi que des préconisations en matière d'évaluation.
    Cet ouvrage s'adresse aux étudiants de 2e et 3e cycles en Economie, Gestion et Entrepreneuriat aux chercheurs et aux lecteurs en quête d'une présentation rigoureuse et actualisée des PME.

  • Alors qu'elle promeut volontiers l'image d'un territoire quasiment vierge entre mer et montagne, son soleil, la pureté de son air et de ses eaux, sa nature préservée, la Corse cache pourtant mal un profond malaise écologique. Déshéritée en matière d'infrastructures et de moyens publics, elle est à la recherche de solutions qui la mettraient à l'abri des dérives du développement qu'elle appelle par ailleurs de ses voeux.

    Aujourd'hui, s'il est un domaine qui fait débat et pose avec une acuité particulière la question des choix politiques de technologie, de modes de gestion innovants, économiquement viables et écologiquement maitrisés, c'est bien celui des déchets. Incinérateurs, zones d'enfouissement, tri sélectif, fermetures de décharges municipales, multiplication des décharges sauvages, les questions posées à la société insulaire et plus directement aux politiques, aux collectivités et à l'État, sont régulièrement à la une de l'actualité.

    Le présent essai est le fruit d'un premier travail en profondeur, effectué dans le cadre d'un rapport sur le traitement des déchets industriels en Corse, par deux économistes. Élargi ici aux déchets ménagers, il propose un diagnostic, peu flatteur, mais aussi des lignes de réflexion sur une possible gestion insulaire, et plus largement nationale, concernant l'économie générale du secteur. Une économie où les industriels du traitement proposent les solutions les plus « rentables » mais les moins écologiques et les plus aliénantes pour les générations à venir, et où les innovations ne peuvent venir que de la réflexion, de l'engagement et de l'audace des pouvoirs publics, au service de la communauté.

    Cet ouvrage a pour ambition d'aider à « faire l'économie des déchets », au sens propre - si l'on peut dire - comme au sens figuré.

  • La série Smart innovation présente les thèmes liés à la dynamique technologique, entrepreneuriale, territoriale et économique de l'innovation. Elle privilégie les approches novatrices des acteurs qui, par leurs comportements, stratégies et politiques d'innovation intelligente, modifient les modèles économiques dans une perspective de croissance durable. Les écosystèmes entrepreneuriaux apportent une réponse à l'essoufflement des politiques de soutien à l'économie par leur capacité à renforcer l'innovation pour améliorer l'emploi et les performances économiques d'un territoire. Ces écosystèmes inscrivent l'activité entrepreneuriale dans un cadre territorial donné au sein duquel se tissent des réseaux de relations complexes, entre concurrence et coopération. Cet ouvrage montre comment les responsables politiques, les entreprises, les organismes de soutien à l'entrepreneuriat créent cet écosystème entrepreneurial. Les théories économiques qui construisent cette synergie entre l'entrepreneur et son écosystème sont étudiées ainsi que les acteurs clés et les relations qu'ils entretiennent. Illustré de nombreux exemples, ce livre analyse les conditions d'application et les résultats des politiques d'ancrage des entreprises au territoire.

  • Si l'industrie française a globalement perdu des emplois au cours de la dernière décennie, certains territoires ont connu un développement industriel florissant. Partout en France l'on trouve des territoires qui déjouent les conjonctures régionales et créent nettement plus d'emplois - ou en perdent davantage - que leurs voisins. Comment expliquer cette diversité ?
    Cette Note examine de manière empirique les ressorts de la performance de nos territoires, en particulier des plus industriels d'entre eux, sur la période d'après-crise allant de 2009 à 2015. Elle montre qu'il n'y a pas de fatalité sectorielle et que les conditions locales ont une influence prépondérante sur l'évolution de l'emploi.
    Cet ouvrage s'adresse aux décideurs publics, dirigeants d'entreprises, chercheurs et étudiants, désireux de comprendre les déterminants de la performance économique des territoires.

  • Titre: Le capitalisme au futur antérieur. Crédit et spéculation en France. Fin XVIII e - Début XX e siècles.
    Theme1: Droit - Droit international et étranger - Droit étranger Theme2: Économie - Histoire économique Résumé: Alors que les innovations financières, les subprimes et l'économie de casino sont brandies par la classe politique comme les seuls éléments caractéristiques à l'origine d'une crise du capitalisme en ce début du XXIe siècle, cet ouvrage s'interroge sur l'existence de changements d'une ampleur aussi importante au cours de périodes plus anciennes. La fin du XIXe siècle se prête particulièrement bien à cet exercice. Au-delà des innovations techniques qui s'y multiplient, ce siècle est caractérisé par des mutations institutionnelles propices à favoriser l'entrée du futur et des promesses de gain dans les rapports entre agents. De fin ultime de l'activité économique, le futur devient alors objet en soi des transactions dont une partie peut alors se détacher des valeurs réelles.
    Cet ouvrage se propose de rendre compte de cette transformation majeure du système économique, des multiples facettes du capitalisme financier, de ses origines et des mécanismes de mise en gage du futur. Se détachant de l'idée de rupture souvent associée au XIXe siècle, et en puisant dans des sources souvent inédites, les contributeurs montrent que les racines de ce changement sont à rechercher dans des adaptations des marchés et des règles de l'échange perceptibles dès l'Ancien Régime. D'un point de vue méthodologique, mêlant le droit, l'histoire et l'économie, les contributions réunies montrent que les mutations du capitalisme de cette époque sont adossées à des changements institutionnels et juridiques qui ont soit créé les conditions du changement, soit accompagné les changements de pratiques des acteurs économiques.

  • Cet ouvrage vise à revisiter l'espace euro-méditerranéen à travers une analyse pluridisciplinaire qui invite à le penser moins comme un espace géographique, que comme un espace de sens.
    Ce choix méthodologique est le dénominateur commun aux différentes contributions réunies qui proposent une nouvelle conception de l'action économique incorporant d'emblée la dimension sociale. sont ainsi proposés à la discussion des éléments de réflexion sur la possibilité de penser différemment des modèles entrepreneuriaux. la démarche est conduite en deux temps. la première partie reconstruit la notion d'espace euro-méditerranéen à la lumière de certaines données de la pensée contemporaine et en incorporant notamment la dimension métaphorique.
    En découle l'identification d'espaces de réflexion comme autant "d'installations" capables d'accueillir les problématiques et les enjeux d'une spécificité euro-méditerranéenne. la seconde partie propose une illustration de ce cadre d'analyse à partir d'objets économiques dominés par les questions de coordination. relations économiques internationales à travers les programmes de développement, rapports inter-entreprises modelés par les réseaux, fonctionnement interne de l'entreprise et modèle entrepreneurial y sont analysés à l'aune des éléments clefs de l'euro-méditerranée.

empty