Libertalia

  • La peste écarlate ; le masque de la mort rouge

    Jack London

    • Libertalia
    • 5 Mai 2022

    « Ce sont les riches qui ont été les premiers à se sauver, dans leurs automobiles et dans leurs aéronefs. La grande masse de la population n'a pas tardé à les imiter... Les pauvres fuyaient à pied, portant avec eux la peste et la propageant dans les campagnes. Affamés, ils pillaient en chemin les fermes, ravageaient les villages et les bourgades... » Au milieu des ruines conquises par la flore et la faune sauvages, entouré de ses petits-fils quelque peu incrédules et goguenards, l'Aïeul raconte le monde d'avant. Celui qui un jour s'est effondré sous les coups d'un virus scarlatiniforme et meurtrier, emportant humanité et société, révélant la barbarie sous le fard de la civilisation.

    La Peste écarlate est un court roman d'anticipation publié en 1912, pionnier du genre post-apocalyptique, écrit par l'auteur de Martin Eden et Le Talon de fer.

    Ce texte est suivi de la célèbre nouvelle d'Edgar Allan Poe, Le Masque de la Mort rouge, parue soixante-dix ans plus tôt, dans laquelle une épidémie presque semblable provoque l'extinction complète et définitive du genre humain.

  • Le talon de fer

    Jack London

    • Libertalia
    • 3 Mai 2018

    : Le Talon de fer (The Iron Heel, 1908) appartient au patrimoine littéraire mondial.
    Francis Lacassin le désignait comme un « classique de la révolte ». Dans ce récit d'anticipation publié durant la période la plus créative de sa vie (soit juste avant Martin Eden), Jack London imagine la société future : révolte ouvrière, grève générale et...
    Impitoyable répression.
    Roman socialiste à thèse, récit d'amour (la narratrice Avis Everhard relate la geste de son compagnon Ernest Everhard, un double de Jack London), ce texte a été lu comme une préfiguration de la société capitaliste poussée à sa forme extrême : le fascisme.

  • L'apostat

    Jack London

    • Libertalia
    • 1 Février 2018

    Dans cette nouvelle initialement publiée sous le titre Le Renégat, London dénonce le travail des enfants. Il y conte l'histoire de Johnny, 12 ans, qui s'échine à l'usine depuis son plus jeune âge pour faire vivre sa famille. Mais un matin, son corps ne répond plus. Si jeune et déjà prématurément usé, il décide de déserter l'armée du travail et de partir à la découverte du monde. Une révolte rimbaldienne teintée de naturalisme ; une nouvelle saisissante et insuffisamment connue.

  • Codine

    Panaït Istrati

    • Libertalia
    • 6 Septembre 2018

    Codine fait partie d'un cycle de quatre récits qui composent la jeunesse d'Adrien Zograffi, personnage récurrent de l'oeuvre de Panaït Istrati et à portée autobiographique.
    Adrien Zograffi et sa mère, blanchisseuse, viennent d'emménager dans la Comorofca, un quartier pauvre de Braïla, à l'est de la Roumanie. Adrien est un garçon pauvre, bien élevé, propre sur lui, poli, qui ne s'intègre pas aux bandes qui jouent au foot dans la rue, tous dépenaillés et grossiers. Un jour, il fait la connaissance du « géant du port », le forçat au grand coeur, le fameux Codine, voyou redouté de tous tant pour sa force que sa violence. T ous deux se lient d'une amitié forte et exclusive, ils deviennent « frère de croix ». Mais la fatalité rattrapera bien vite le grand Codine...

  • Un steak

    Jack London

    • Libertalia
    • 3 Janvier 2019

    Un steak est la plus réussie des quatre nouvelles de Jack London évoquant le « noble art » : le texte dépouillé au ton clinique et à la précision millimétrique donne au lecteur le sentiment de pénétrer au coeur même de l'agir pugilistique. Cet effet de réel doit beaucoup à la longue expérience de praticien et d'observateur de la boxe de l'auteur de Martin Eden.

  • Le gros capitaliste

    B. Traven

    • Libertalia
    • 1 Février 2018

    On trouvera dans ce petit livre deux textes de B. Traven (1882-1969) traduits de l'allemand par Adèle Zwicker.
    Le premier - Le Gros Capitaliste - est la version française de Der Großindustrielle, nouvelle extraite du recueil Der Banditendoktor ; on en connaissait une version publiée sous le titre Chaîne de montage, mais traduite de l'américain. Le second - Administration indienne et démocratie directe - est tiré de Regierung, publié en France sous le titre incongru de Indios, également dans une traduction de l'anglais.
    Paraboles littéraires et politiques, ces nouvelles permettent une première entrée dans l'oeuvre de l'auteur du Trésor de la Sierra Madre et complètent la biographie de Rolf Recknagel, B. Traven, romancier et révolutionnaire reprise en poche par Libertalia en novembre 2017.

  • Macario

    Traven B.

    • Libertalia
    • 8 Novembre 2018

    B. Traven (1882-1969) est un romancier majeur, l'un des plus lus au monde, à l'instar de Jack London, mais il reste relativement méconnu dans les pays francophones.
    L'auteur du Trésor de la Sierra Madre, de La Révolte des pendus ou encore du Vaisseau des morts, tous d'incroyables récits sociaux, imagés et bouleversants affirmait : « Ma vie m'appartient, seuls mes livres appartiennent au public. »

  • B. Traven, romancier et révolutionnaire

    Rolf Recknagel

    • Libertalia
    • 18 Janvier 2018

    Traven (1882-1969) est un immense romancier, l'un des plus lus au monde, mais il reste relativement méconnu dans les pays francophones.
    L'auteur du Trésor de la Sierra Madre, de La Révolte des Pendus ou encore du Vaisseau des morts, d'incroyables récits sociaux, imagés et bouleversants affirmait : « Ma vie m'appartient, seuls mes livres appartiennent au public. » Et de fait, tout au long de son existence, il a cherché à brouiller les pistes sur son identité, ses faits et gestes.
    Cette biographie rédigée initialement en 1965 et actualisée maintes fois, s'attache à décrypter de façon pointilleuse et haletante l'oeuvre et la vie d'un aventurier des lettres qui acheva superbement sa course au Mexique en se faisant le chantre des revendications égalitaires des populations indiennes.

  • Sylvie, Aurelia, les chimères

    Gérard de Nerval

    • Libertalia
    • 23 Août 2018

    Ce recueil reprend les textes les plus connus de Nerval, et certaines poésies de jeunesse, rassemblés en un volume unique.
    De la révolution de 1830 aux journées de Juin 1848, Nerval traverse la période où les idées qu'on croyait disparues se réveillent et donnent au sentiment poétique l'intensité d'une passion révolutionnaire. L'amitié avec Heinrich Heine, lui-même lié à Marx, montre que la présence d'une pensée radicale vivante fut autre chose pour Nerval qu'une effervescence sans histoire. Le rêve est la vie, et la vie est le rêve.
    C'est cette dimension irréductible que met en lumière Louis Janover pour rendre l'oeuvre de Nerval à notre temps : elle porte jusqu'à nous les valeurs critiques opposées à tout ce qui est devenu le compte courant des rapports humains dans notre société.

  • Virgules en trombe

    Sarah Haidar

    • Libertalia
    • 18 Octobre 2018

    Virgules en trombe est le troisième livre de Sarah Haidar, mais le premier rédigé en français et publié en 2013 par la maison algérienne Apic. Il a connu un franc succès en Algérie, où il a obtenu le prix des Escales littéraires d'Alger en 2013.
    Une journaliste algérienne, alcoolique et talentueuse, rencontre un homme lors d'une séance de dédicace en librairie. Celui-ci n'est autre que le personnage principal d'un texte cauchemardesque qu'elle va commencer à écrire. Il revêt les traits de l'ogre dans les contes classiques et incarne le mal absolu : il kidnappe les enfants dans un village reculé, les séquestre, les viole, les fait bouillir et les mange. De ce conte, elle tire dans la deuxième partie de son récit un vibrant réquisitoire contre la religion et une ode à la liberté.

  • Saccage (et autres pièces)

    Judith Bernard

    • Libertalia
    • 3 Octobre 2020

    Ces trois pièces de théâtre ont en commun de prendre à bras le corps les structures de notre aliénation - le salariat, la dette, l'État. Le théâtre, parce qu'il est le lieu où l'on regarde, permet de les faire apparaître pour ce qu'ils sont: des mécanismes disciplinaires plus bêtes que méchants dont on peut jouer, et se jouer. Car sur un plateau, il y a du jeu: du mouvement, des facéties, des métamorphoses, et cette liberté gagnée permet non seulement de voir ce qui était invisible, mais de dire ce dont on ne pouvait pas parler. Nourries par la production contemporaine en matière de philosophie et d'économie politique (Lordon, Friot, Graeber), ces pièces s'offrent comme des expérimentations ludiques pour armer nos résistances.

  • Dans l'état le plus libre du monde

    B. Traven

    • Libertalia

    Traven (1890-1969), illustre romancier traduit en quarante langues, refusa d'avouer de son vivant qu'il avait été Ret Marut, révolutionnaire allemand de tendance stirnérienne, éditeur et rédacteur de la revue munichoise radicale Der Ziegelbrenner (1917-1921).Ces textes choisis, extraits de sa revue, donnent une idée claire de ce que le « fondeur de briques » pensait de la guerre, de l'État, de la presse, du capitalisme - auxquels il opposait l'urgente nécessité d'un bouleversement mondial et total des conditions existantes.

empty