Religion & Esotérisme

  • D'Abdeker, ou l'art de conserver sa beauté, aux maîtres d'élégance, les Zourafas, tout sur l'univers amoureux des pays musulmans. Malek Chebel, l'auteur du «Kama-sutra arabe,» offre ici un guide complet de la langue érotique, des moeurs, des techniques, de la médecine, de la jurisprudence, de l'esthétique, de la psychologie et de la mystique de cette civilisation qui n'a cessé d'être le support d'un imaginaire amoureux riche et complexe.

  • Nul n'était mieux qualifié que l'autour de ce livre - docteur en philosophie et rabbin de la synagogue de birmingham - pour entreprendre le véritable tour de force qu'il a réussi en réalisant la synthèse de l'enseignement contenu dans le talmud.
    La richesse de son information n'a d'égale que la maîtrise avec laquelle il répartit son savoir en une suite de chapitres aussi clairs que précis. cet ouvrage, pendant longtemps encore, rendra d'inestimables services à ses lecteurs.

  • Qu'est-ce que le sacré ? Pour Rudolf Otto, l'un des maîtres de la pensée religieuse du XXe siècle qui influença aussi bien Jung que Jünger, Hans Jonas que Mircea Eliade, ce n'est pas uniquement le religieux ni le non-rationnel, mais un sentiment spécifique qui permet la manifestation de forces psychiques inconscientes où se mêlent, dans une alchimie particulière, le rationnel et le non-rationnel. C'est l'impression produite par l'objet religieux, le sentiment du mystère, du tout autre, analysé ici dans ses multiples développements. Où l'on comprend comment la religion, fondée sur le sacré, qui est une production de la raison, permet de maintenir le lien avec le mystère.

  • La sagesse vient du coeur. Cette philosophie est celle du poète et anime toute la spiritualité de l'Inde. Dès lors, l'Occident, qui privilégie la technique et la science, représente une menace culturelle pour l'Orient. Un essai de 1924 où Tagore, alternant des réflexions philosophiques, autobiographiques, esthétiques et sociales, aborde principalement la différence de vision du monde de l'Orient et de l'Occident (« Pour nous, le but suprême de ce monde est d'une part d'y vivre, de le connaître et de l'utiliser, et d'autre part de réaliser notre propre unité en lui, par l'expansion de notre sympathie ; non en nous l'aliénant et en le dominant, mais par la compréhension et par notre union avec lui dans une communion parfaite »), mais aussi Shelley, la poésie sanscrite, Shakespeare, les Upanishads, Wordsworth, ou encore l'idéal créateur, le rôle culturel des émotions et l'harmonie de la nature.

  • Les innovations de la civilisation arabe en matière de savoir-vivre sont peu connues.
    Ce livre en propose l'exploration. très tôt, en effet, le raffinement en islam a constitué l'idéal d'un groupe social privilégié, une société brillante qui s'est livrée avec un égal bonheur à la philosophie, à la morale, aux jeux, à la gastronomie, au farniente, à l'amitié joyeuse qui ne dédaigne pas les plaisirs interdits. son originalité et son talent imprégneront durablement la société de cour à bagdad du temps de sa splendeur, à cordoue, au maghreb ou en egypte.

  • « Au milieu de la nuit, comme toutes choses se taisaient dans un profond silence, il me fut dit une parole secrète ».

    Rudolf Otto, l'un des maîtres de la pensée religieuse du XXe siècle, influença aussi bien C.G. Jung qu'Ernst Jünger, Hans Jonas que Mircea Eliade. Pour comprendre la mystique, il confronte ici les traditions d'Orient et d'Occident en concentrant son propos autour de l'un des plus célèbres maîtres spirituels de l'hindouisme, Adi Shankara (788-820), et du dominicain allemand Maître Eckhart (1260-1327), relevant les convergences étonnantes de leurs doctrines et de leurs démarches.

  • « La créativité des primitifs a atteint son apogée sur le plan religieux. Cela suffit pour leur assurer une place dans l'histoire universelle. Mais, pour cela, il faut que nous fassions l'effort de comprendre correctement ces manifestations religieuses. En d'autres termes, nous devons élaborer une herméneutique créatrice des religions archaïques. »

  • L'ennéagramme est une démarche ancestrale qui, sur la base de neuf types distincts de personnalité, permet d'identifier précisément les diverses forces qui nous animent et le trait de caractère central autour duquel tourne notre personnalité propre. Efficace et fécond, il est souvent utilisé aujourd'hui en psychologie et dans les entreprises.
    Mais l'ennéagramme possède surtout une dimension spirituelle trop souvent négligée. Se connaître soi-même, surmonter ses blessures intimes, renouer avec sa nature profonde, tels sont ses véritables objectifs.
    Ce livre de développement spirituel s'attache donc aussi à montrer comment nous avons, dans notre prime enfance, perdu contact avec notre vraie nature, et fournit des clés pour se libérer des automatismes en retrouvant « l'enfant intérieur ».

  • Né en 1951, Mark Henshaw a étudié la médecine et la musicologie. Il a vécu en France, en Yougoslavie et en Allemagne. Il travaille actuellement comme conservateur à la National Gallery of Australia, et vit à Canberra avec sa femme et sa fille. Publié en France en 1990, Hors de la ligne de feu, son premier roman, est considéré en Australie comme un classique de la littérature post-moderne.
    Peu après sa sortie de prison, un homme de main de la mafia est assassiné. Puis c'est au tour d'un violeur, d'un tueur, puis d'un juge, de trouver la mort dans des circonstances étranges. Le lieutenant Solomon Glass mène l'enquête aux côtés de la séduisante avocate Tuesday Reed, une jeune femme qui le fascine et qu'il ne laisse pas indifférente. Celle-ci porte en elle un lourd traumatisme : le viol et le meurtre, des années auparavant, de sa soeur jumelle. C'est au contact de cette femme brillante, aux agissements parfois obscurs, que Glass va découvrir la vérité : l'existence d'un groupe de personnes décidées à venger la disparition d'êtres aimés et rendre justice hors d'un système jugé défaillant. En n'hésitant pas à appliquer la seule sentence qui leur semble appropriée : la mort.
    Si Dieu dort, il faut bien que quelqu'un prenne sa place. Un polar noir, très noir, aux résonances morales puissantes. Un style brillant, une intrigue haletante.

  • Les innovations de la civilisation arabe en matière de savoir-vivre sont peu connues.
    Ce livre en propose l'exploration. très tôt, en effet, le raffinement en islam a constitué l'idéal d'un groupe social privilégié, une société brillante qui s'est livrée avec un égal bonheur à la philosophie, à la morale, aux jeux, à la gastronomie, au farniente, à l'amitié joyeuse qui ne dédaigne pas les plaisirs interdits. son originalité et son talent imprégneront durablement la société de cour à bagdad du temps de sa splendeur, à cordoue, au maghreb ou en egypte.

  • Comment expliquer que, pendant deux mille ans, les maîtres de la tradition d'Israël aient toujours refusé de s'interroger sur l'émergence, le développement et le succès du christianisme ? Pourquoi l'Église n'a-t-elle jamais entendu rompre le lien primordial qui la rattache à la religion première issue du Sinaï ? L'enseignement de Jésus, sa messianité, sa mort sur la croix, sa résurrection, l'incarnation peuvent-ils être " interprétés " à la lumière de la tradition judaïque ? La volonté de rapprochement, clairement exprimée de nos jours, pourra-t-elle réduire les différences ?

  • Le Livre sacré des musulmans est réputé difficile à lire pour un Occidental. Il est vrai que son style prophétique et incantatoire, l'ordonnancement de ses 114 sourates qui ne suit aucune logique thématique ou narrative (elles sont simplement classées de la plus longue à la plus courte), ses multiples allusions à un contexte historique qui nous est mal connu, rendent sa lecture impossible au profane sans une représentation et un appareil critique fouillé.
    C'est précisément ce travail - monumental - qu'a réalisé en plus de quinze ans le professeur Jacques Berque, s'appuyant sur une pénétration de l'Islam « de l'intérieur », et une érudition sans pareille. Son premier « essai de traduction » (expression significative de l'humilité du traducteur par rapport à la Parole de Dieu), paru aux éditions Sindbad en 1990, avait déjà reçu les éloges des spécialistes et des docteurs musulmans du monde entier. Rédigé délibérément dans un langage simple, il se veut très proche du texte arabe qu'il restitue dans son contexte, et est suivi d'un essai explicatif de cent pages, d'un index détaillé et d'annexes.
    Cependant, le courrier abondant reçu par le professeur Berque après cette publication l'amena à réviser certains de ses choix de traducteur, à ajouter des notes et des variantes, à confronter ses points de vue avec ceux des docteurs de l'Islam. D'où cette nouvelle traduction entièrement revue et corrigée, qui est en soi un événement, puisqu'elle fait la synthèse des différentes traditions érudites du monde musulman.

  • 50 classiques de la spiritualité est un guide de lecture qui vise à mettre l'expérience spirituelle à la portée de tous. Ce recueil unique rassemble sagesse millénaire et succès de librairie modernes (les vingt dernières années ont donné lieu à une véritable renaissance de la littérature spirituelle populaire). Il raconte les vies fascinantes de personnages aussi divers que Gandhi, Malcom X ou Simone Weil, de maîtres spirituels orientaux tels que Krishnamurti ou Shunryu Suzuki, de saints et de mystiques occidentaux, tels que Saint François d'Assise, Herman Hesse. Et résume brillamment leur pensée et leur oeuvre.
    Chacun des 50 livres est présenté de la manière suivante : titre du livre et son année ;
    Extrait marquant ; synthèse en quelques mots ; renvoi aux autres ouvrages apparentés ; commentaire sur la vie de l'auteur, les idées fortes, le livre et son contexte. On peut lire au gré de sa curiosité ou s'y référer comme à une encyclopédie littéraire. Une table des « points de repères sur la voie spirituelle » permet aussi faire son propre cheminenment au fil des concepts clés de la prise de conscience spirituelle.
    Un livre qui témoigne de la grande variété des expériences spirituelles et accompagnera dans leur propre cheminement toutes les personnes en quête de spiritualité.

  • Qui sont ceux qui ont fait trembler la religion chrtienne ? Ce livre retrace vingt sicles de dissidences catholiques, protestantes ou grco-orthodoxes. Christiannisme des premiers sicles, hrtiques du Moyen ge, vanglistes davant la Rforme, dissidences catholiques des temps modernes et sectes russes Chaque dviation, chaque hrsie, chaque schisme est expliqu et prend un nouveau sens. On redcouvre les Cathares et les Albigeois du Moyen ge ; on dcouvre aussi des sectes moins connues comme les eunuques volontaires , les lutteurs de lesprit , les buveurs de lait en Russie.Gustave Welter claire les raisons concrtes ou dogmatiques qui conduisent des chrtiens rinterprter les critures et rejeter le dogme dominant. Et il sinterroge sur des concepts cls aujourdhui pour les croyants de toute obdience, comme pour les non-croyants. Quest-ce que linfidlit une foi ? Faut-il prserver lunit ou la diversit ? Est-il prfrable quune croyance unanime lie tous les membres dun groupe humain ? Ou vaut-il mieux que chacun puisse choisir la religion qui lui plat ? Comment un croyant peut aller jusqu perscuter celui qui nadmet pas sa vrit ? Quest-ce que lintolrance ?

  • Comme le disait Martin Heidegger dans Sérénité, " il suffit que nous nous arrêtions sur ce qui nous est proche, ici et maintenant " ! Un livre enthousiaste, pour s'ouvrir à la vie qui rayonne en nous ou dans le visage d'autrui.

  • Le Livre sacré des musulmans est réputé difficile à lire pour un Occidental. Il est vrai que son style prophétique et incantatoire, l'ordonnancement de ses 114 sourates qui ne suit aucune logique thématique ou narrative (elles sont simplement classées de la plus longue à la plus courte), ses multiples allusions à un contexte historique qui nous est mal connu, rendent sa lecture impossible au profane sans une représentation et un appareil critique fouillé.
    C'est précisément ce travail - monumental - qu'a réalisé en plus de quinze ans le professeur Jacques Berque, s'appuyant sur une pénétration de l'Islam « de l'intérieur », et une érudition sans pareille. Son premier « essai de traduction » (expression significative de l'humilité du traducteur par rapport à la Parole de Dieu), paru aux éditions Sindbad en 1990, avait déjà reçu les éloges des spécialistes et des docteurs musulmans du monde entier. Rédigé délibérément dans un langage simple, il se veut très proche du texte arabe qu'il restitue dans son contexte, et est suivi d'un essai explicatif de cent pages, d'un index détaillé et d'annexes.
    Cependant, le courrier abondant reçu par le professeur Berque après cette publication l'amena à réviser certains de ses choix de traducteur, à ajouter des notes et des variantes, à confronter ses points de vue avec ceux des docteurs de l'Islam. D'où cette nouvelle traduction entièrement revue et corrigée, qui est en soi un événement, puisqu'elle fait la synthèse des différentes traditions érudites du monde musulman.

  • Les innovations de la civilisation arabe en matière de savoir-vivre sont peu connues. Ce livre en propose l'exploration. Très tôt, en effet, le raffinement en Islam a constitué l'idéal d'un groupe social privilégié, une société brillante qui s'est livrée avec un égal bonheur à la philosophie, à la morale, aux jeux, à la gastronomie, au farniente, à l'amitié joyeuse qui ne dédaigne pas les plaisirs interdits. Son originalité et son talent imprégneront durablement la société de cour à Bagdad du temps de sa splendeur, à Cordoue, au Maghreb ou en Egypte.

empty