Sciences humaines & sociales

  • Tristes tropiques

    Claude Lévi-Strauss

    • Plon
    • 8 Novembre 1993

    Pourquoi et comment devient-on ethnologue ? comment les aventures de l'explorateur et les recherches du savant s'intègrent-elles et forment-elles l'expérience propre à l'ethnologue ? c'est à ces questions que l'auteur philosophe et moraliste autant qu'ethnographe, s'est efforcé de répondre en confrontant ses souvenirs parfois anciens, et se rapportant aussi bien à l'asie qu'à l'amérique.

    Plus encore qu'un livre de voyage, il s'agit cette fois d'un livre sur le voyage. sans renoncer aux détails pittoresques offerts par les sociétés indigènes du brésil central dont il a partagé l'existence et qui comptent parmi les plus primitives du globe, l'auteur entreprend au cours d'une autobiographie intellectuelle, de situer celle-ci dans une perspective plus vaste : rapports entre l'ancien et le nouveau monde ; place de l'homme dans la nature ; sens de la civilisatilon et du progrès.

    Claude lévi strauss souhaite ainsi renouer avec la tradition du voyage philosophique illustrée par la littérature depuis le xvie siècle jusqu'au milieu du xixe siècle, c'est à dire avant qu'une austérité scientifique mal comprise d'une part, le goût impudique du sensationnel de l'autre n'aient fait oublier qu'on court le monde, d'abord, à la recherche de soi.

  • Histoire du repos

    Alain Corbin

    • Plon
    • 17 Mars 2022

    Alain Corbin, l'un des plus grands historiens français revient avec un livre étonnant : une histoire du repos. Ce virtuose nous avait déjà donné une histoire du silence qui faisait découvrir d'autres manière de se taire et exaltait le rôle préparatoire à toute activité qu'a été le silence pendant des siècles.
    Le repos n'est ni le sommeil ni la prière mais bien un moment particulier où l'homme de répare, se prépare. Pas simplement la solution face à la fatigue. Car longtemps le repos a été perçu au regard de l'éternité. Mais tout a changé avec le XIXe siècle. Se reposer est devenu aussi une injonction thérapeutique, voire une invitation aux loisirs. En lisant ce livre tout un pan de notre passé ressurgit. Mais surtout, nous avons l'impression de découvrir ce que se reposer signifie vraiment.

  • Rumeurs d'Amérique

    Alain Mabanckou

    • Plon
    • 27 Août 2020

    Pour la première fois, j'ouvre les portes de mon Amérique, celles de la Californie où je vis depuis une quinzaine d'années, où j'enseigne la littérature française, mais aussi où j'écris tous mes romans. L'opulence de Santa Monica, l'âpre condition des minorités de Los Angeles, le désespoir des agglomérations environnantes, mais également l'enthousiasme d'une population qui porte encore en elle le rêve américain, c'est aussi mon histoire aujourd'hui. Faits divers, musique, sport, guerre des gangs, enjeux de la race, habitudes politiques et campagne de l'élection présidentielle, moeurs des Angelinos, découverte d'endroits insolites, tout est passé au crible ici pour dessiner le portrait d'une autre Amérique.

  • Petit traité de vie intérieure

    Frédéric Lenoir

    • Plon
    • 4 Novembre 2010

    Comment réussir sa vie ?
    De plus en plus centrée sur l'acquisition d'un savoir faire, l'éducation se préoccupe de moins en moins de transmettre un savoir être. Elle vise davantage à nous permettre de faire face aux défis extérieurs de l'existence, qu'aux défis intérieurs : comment être en paix avec soi-même et avec les autres ? Comment réagir face à la souffrance ? Comment nous connaître nous-même et résoudre nos propres contradic-tions ? Comment acquérir une vraie liberté intérieure ? Comment aimer ? Comment finalement connaître un bonheur véritable, qui relève au moins autant de la qualité de la relation à soi-même et aux autres que de la réussite sociale et de l'acquisition de biens matériels ?
    Les sages du monde entier - de Socrate à Spinoza en passant par Bouddha, Jésus et Montaigne - nous ont légué des clés permettant de développer sa vie intérieure pour vivre de manière pleinement humaine : dire " oui " à la vie, lâcher prise, se connaître et apprendre à discerner, vivre dans l'instant présent, se maîtriser et acquérir des vertus, faire le silence en soi, savoir choisir et pardonner etc.
    Frédéric Lenoir nous montre que ces clés de sagesse universelle n'ont rien perdu de leur pertinence. Faisant part de son expérience personnelle, il nous livre dans un style limpide et accessible à tous un " petit traité " qui aide à vivre.

  • Dictionnaire amoureux du Japon

    Richard Collasse

    • Plon
    • 10 Novembre 2021

    Richard Collasse nous plonge dans l'intimité du pays du soleil levant qui satisfera aussi bien les sinophiles que ceux qui ignorent tout de la culture japonaise. L'auteur fournit des clés essentielles pour comprendre les paradoxes qui structurent cette culture hyper moderne dans laquelle les traditions et le rituel occupent une place prépondérante créant ainsi un équilibre subtil donc nous pourrions apprendre tant.
    Un texte kaléidoscopique qui nous fait prendre la mesure toute la richesse de la culture japonaise, de sa géographie et son histoire, à sa littérature et son cinéma en passant par la pureté de son design et les prouesses de ses architectes qui ne manquent pas de nous séduire.
    Richard Collasse nous invite à chasser nos idées reçues, à dépoussiérer notre mémoire et à tenter de décoder les énigmes de ce pays fascinant. L'auteur partage son point de vue, celui d'un européen qui s'est complétement fondu dans la culture japonaise pour y vivre depuis près de 50 ans en immersion totale, au point d'en parler parfaitement la langue, d'y mener toute sa carrière et d'y avoir fondé une famille.

  • Les Français n'ont pas dit leur dernier mot

    Azouz Begag

    • Plon
    • 17 Mars 2022

    La guerre civile redoutée - voire souhaitée - par les alarmistes-déclinistes n'est pas pour demain. Pas plus que le « grand remplacement » des « petits Blancs » par un « bloc musulman ».
    Il ne faut pas négliger les millions de gens de toutes confessions et de toutes professions, Français de l'arbre, qui oeuvrent au quotidien, sans bruit, pour une société plus inclusive. À l'Assemblée nationale, dans les mairies, les conseils régionaux, on voit de plus en plus d'hommes et de femmes incarnant la diversité des origines.
    La nation est sur la bonne voie en faisant de la place à ces citoyens des branches qui participent à enrichir ce que « être Français » veut dire.
    Aucune raison n'oblige à nous laisser miner par les prospectives anxiogènes des déclinologues dont l'activation des peurs nationales et le racisme sont le fonds de commerce électoral.
    Malgré le délitement général qui inquiète la population, tout espoir de fraternité n'est pas perdu.
    Au contraire, les Français doutent souvent d'eux-mêmes, mais ils savent aussi gagner quand il le faut...
    Bref, les Français n'ont pas dit leur dernier mot.

  • Dictionnaire amoureux d'Istanbul

    Metin Arditi

    • Plon
    • 20 Janvier 2022

    Cette ville - celle de mon enfance - a tout eu, tout reçu, tout connu. Des empereurs et des sultans, des personnages de légende, des artistes raffinés, des architectes géniaux, des favorites diaboliques et des marchands d'armes d'une habileté hors du commun. On s'y régale de mets d'une rare finesse, on y hume des senteurs troublantes, on déambule au milieu de bruits jamais entendus, on y vit des passions qu'il vaut mieux taire, et lorsque l'on se trouve sur l'une de ses collines, où que se porte le regard, on a le sentiment d'être au Royaume des royaumes.
    Tout, ici, étonne, surprend, émerveille. Sommes-nous à Byzance, Constantinople ou Istanbul ? Devant une église orthodoxe ou une mosquée ? Dans une citerne ou une basilique ? Le quartier que nous visitons est-il grec ? Juif ? Génois ou vénitien ? Sommes-nous rive gauche ou rive droite de la Corne d'Or ? Face au Bosphore, à la mer Marmara ou à la mer Noire ? Où irons-nous déjeuner, tout à l'heure, en Europe ou en Asie ?

  • Dictionnaire amoureux de la géopolitique

    Hubert Védrine

    • Plon
    • 11 Février 2021

    Difficile d'être « amoureux » de la géopolitique » ! En fait, il s'agit ici d'un dictionnaire libre et subjectif nourri de connaissances historiques. J'ai enrichi par des décennies d'expérience du fonctionnement du monde et des relations entre les puissances, installées ou émergentes. Le dictionnaire aborde les stratégies des acteurs étatiques, économiques, idéologiques, culturels ou sociétaux. Il traite aussi les scénarios dans les domaines géopolitiques, diplomatiques, économiques, commerciaux et écologiques, ainsi que la transformation souhaitable mais difficile de l'Europe, dans un monde où l'Occident a perdu le monopole de la puissance.
    Il comporte des portraits des grandes personnalités - César, Alexandre le Grand, Bonaparte, de Gaulle, Staline, Hitler, Mao - du passé lointain ou proche, ou d'aujourd'hui. Les 250 entrées de ce dictionnaire englobent la géopolitique issue du passé, siècles et millénaires dont les effets persistent. Celle du monde d'aujourd'hui : mondialisation, pandémie, flux démographiques, révolution numérique, compétition des puissances. Enfin, les futurs possibles issus des mouvements tectoniques qui secouent les principaux acteurs mondiaux.

  • Votre parole vaut de l'or

    Amélie Blanckaert

    • Plon
    • 10 Mars 2022

    Les 25 leçons d'éloquence de ce petit livre, dans l'esprit des Petites leçons de grec de Jacqueline de Romilly et de la leçon de philosophie plaisante en 3 minutes de Pascal Seys, sont un lieu d'enseignement et de plaisir.
    Chaque loi (ou secret) est accompagnée d'une « injonction » un brin provocatrice, d'une petite leçon étayée, d'une citation ou d'illustrations empruntées au champ de la politique, de la culture, de l'histoire, de la sagesse antique ou d'un exemple d'orateur contemporain marquant (ex : les bègues = Joe Biden ou Amanda Gorman). Les citations ou exemples vont de Démosthène à Jacinda Arden, en passant par César, Suétone, Montaigne, Pascal, Churchill, Tchekhov, Sacha Guitry, Sarah Bernhardt Georges Pompidou, Michel Serres...
    « A vos marques, prêts, soyez convaincants ! »

  • Pour la première fois, cette grande enquête nationale a interrogé les Français sur ce qu'ils vivent et sur ce qu'ils veulent.
    À quelle France rêvent-ils ? Croient-ils encore en leurs dirigeants ? Les enjeux proposés sont-ils vraiment leur priorité ?
    Dans cette enquête exclusive, les Français donnent à voir le profond décalage entre la parole publique, la parole médiatique et ce qu'ils attendent concrètement.
    Ces résultats surprenants et passionnants confirment que les Français gardent espoir et croient toujours dans leur avenir. Plus que jamais, ils sont engagés et déterminés.
    Les Français ont choisi la France qu'ils vont reconstruire.
    C'est ce que révèle cette formidable enquête.

  • L'homme qui n'avait pas d'amis

    Françoise Degois

    • Plon
    • 10 Mars 2022

    Arrogant, volontaire, narcissique, autoritaire, brillant : l'opinion, interrogée régulièrement, évoque avec une constance d'horloge suisse tous ces adjectifs pour évoquer Emmanuel Macron, depuis son élection en forme de holdup, une élection « par effraction » selon ses propres mots. Un président jeune, déterminé, qui voulait réparer les fractures françaises. Cinq ans après, les fractures n'ont jamais semblé plus profondes et il semble loin, le temps où la majorité des Français lui faisaient crédit en raison de son jeune âge, de son verbe sophistiqué et de ses paroles tantôt caressantes, tantôt cinglantes. L'un de ses conseillers les plus proches, Ismaël Emelien, lui avait d'ailleurs soufflé à l'oreille, au début de son mandat : « Tu dois alterner une caresse et une gifle. » Truc de communiquant ou correspondance parfaite avec une personnalité ambiguë, souvent tortueuse, voire manipulatrice dont on ne sait finalement pas grand-chose ? A quelques mois de l'élection présidentielle, Françoise Degois dresse le portrait d'un homme qui se métamorphose au gré de ses interlocuteurs, demeure incroyablement secret, fermé aux autres malgré l'apparente courtoisie et la volubilité qui caractérisent ses longues prises de parole politiques ou médiatiques. Un homme solitaire, construit autour de sa relation avec son épouse Brigitte, qui s'est beaucoup trompé dans sa façon de s'adresser aux citoyens, qui décide seul, dans un désert de confiance et d'amitiés comme peut aussi en produire les longues épopées politiques. Un homme qui n'avait pas d'amis.

  • « Comment devient-on féministe ? Existe-t-il un parcours type, une expérience, un enseignement qui métamorphose une femme ordinaire, «tranquille» (aurait dit ma mère), en une révoltée, qui se veut pionnière d'un nouveau monde ? Après l'une de mes conférences, une jeune femme m'interpella : «Mais vous personnellement, comment êtes-vous devenue féministe ?» Sommée de m'expliquer. De raconter mon parcours particulier pour que chacune puisse induire le général, sans doute. Danger. Je ressentis le besoin de me lancer dans une réflexion introspective.
    Pourquoi une femme était-elle dévaluée, sous-estimée, voire méprisée ou violentée parce que femme, et uniquement pour cela ? Je me suis ainsi acheminée - les circonstances de ma vie m'y aidant - vers une critique plus globale de ce monde.
    Mais que l'on ne s'y trompe pas. C'est parce que ma souffrance de fille m'asphyxiait que je devins, instinctivement d'abord, féministe. » À travers son parcours et ses combats - droit à l'avortement, criminalisation du viol, loi sur la parité, lutte contre les violences faites aux femmes, débat sur la prostitution -, c'est une réflexion générale sur le féminisme que construit Gisèle Halimi. Avec, comme fil rouge : le refus absolu de la résignation.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Dictionnaire amoureux de la République

    ,

    • Plon
    • 27 Janvier 2022

    « La France est une République, personne ne le conteste aujourd'hui. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. La France fut une monarchie - légitimiste ou orléaniste -, deux fois empire, et il lui a fallu deux révolutions pour que la République s'impose, résultat d'un combat, avec ses héroïnes et ses héros.
    Mais comment la définir ? Les historiens la qualifient de République des ducs, des camarades, des comités, des avocats, des instituteurs, des professeurs, des fonctionnaires et aujourd'hui des énarques. Pour nombre d'entre nous, la réponse est peut-être plus simple : la République signifie «Liberté, égalité, fraternité», notre devise nationale.
    Connaître l'histoire de la République, le cheminement de l'idée républicaine, c'est se confronter à notre Histoire, la comprendre pour donner un sens à notre vie collective et politique. Ce dictionnaire, parce qu'il est amoureux, est personnel et non exhaustif. J'aime la République et les républicains. J'ai fait des choix. Ils peuvent surprendre, être contestés. Je les assume. » Jean-Louis Debré.

  • La pensée sauvage

    Claude Lévi-Strauss

    • Plon
    • 1 Novembre 1983

    " la pensée sauvage " et non " la pensée des sauvages ".
    Car ce livre s'écarte de l'ethnologie traditionnelle en prenant pour thème un attribut universel de l'esprit humain : la pensée à l'état sauvage qui est présente dans tout homme - contemporain ou ancien, proche ou lointain - tant qu'elle n'a pas été cultivée et domestiquée à des fins de rendement.
    Lévi-strauss aborde donc les mythes, les rites, les croyances et les autres faits de culture comme autant d'êtres " sauvages " comparables à tous ceux que la nature engendre sous d'innombrables formes, animales, végétales et minérales.
    Publiée au milieu des années cinquante, " la pensée sauvage " est aujourd'hui considérée comme l'un des classiques de l'ethnologie contemporaine dont l'influence fut décisive sur l'ensemble des disciplines qui forment le domaine des sciences sociales.

  • Un médecin, la liberté et la mort

    Denis Labayle

    • Plon
    • 10 Février 2022

    Le docteur Denis Labayle est l'un des premiers médecins à avoir affirmé que les soins palliatifs ne résolvaient pas toutes les situations et à avoir alerté sur les dérives des lois Leonetti et Clayes-Leonetti qui imposent la déshydratation du corps et engendrent des agonies prolongées, inutiles et douloureuses.
    Il a forgé ses convictions sur une écoute approfondie des patients en fin de vie, au cours de ses quarante années de fonction hospitalière et a découvert l'importance du rôle du médecin dans les réponses à apporter. Il défend une nouvelle conception de l'éthique médicale : au célèbre serment d'Hippocrate dont il analyse la métamorphose au cours de l'histoire, il propose d'ajouter d'autres engagements, comme celui-ci : « J'accompagnerai mes malades jusqu'à la fin de leur vie et je respecterai leur choix. » En un temps où tous les pays limitrophes de l'Hexagone font évoluer la législation en ce domaine, la France campe sur des règles rigides qui obligent nombre de citoyens à aller chercher à l'étranger ce que leur pays leur refuse. Pourquoi une telle obstruction ? L'auteur tente d'y répondre.
    Son combat commence à porter ses fruits : le 8 avril 2021, hors agenda parlementaire, les députés ont voté, à une très large majorité, l'article premier d'un projet de loi qui autorise enfin le droit des malades à demander l'aide médicale à mourir. Une porte entrouverte que certains ont tenté de refermer en déposant 4 000 amendements. Il est donc certain que ce débat qui s'est ouvert n'en est qu'à ses prémices et qu'il sera, à coup sûr, l'un des thèmes abordés au cours de cette année 2022 d'élection présidentielle.

  • Pourquoi la Renaissance va sauver le monde

    Karine Safa

    • Plon
    • 24 Février 2022

    L'auteur fait dialoguer, dans ce livre, la Renaissance avec notre propre modernité. Cette époque est sans aucun doute celle qui ressemble le plus à la nôtre : période de transition, de crises économiques, sociales, spirituelles..., pandémies. Et pourtant la Renaissance est devenue le berceau de l'innovation en Europe. Quel est donc le secret des hommes de ce temps-là ? Comment ont-ils réussi à faire de leurs crises une opportunité de renouveau ? Quels repères peuvent-ils nous apporter pour aborder le XXIe siècle et ses incertitudes ?

    Premier constat : aucune époque n'a autant vécu pour l'imagination que la Renaissance. Imagination visionnaire, imagination combative. Par elle, les hommes de la Renaissance nous donnent des leçons de créativité et d'innovation qui font encore sens aujourd'hui. Ils nous apportent des repères humanistes solides alors que notre accélération technologique fait vaciller notre socle de valeurs. Et surtout, ils nous insufflent leur foi dans l'homme et dans le progrès humain et social, nous donnant la conviction que notre propre Renaissance est toujours à venir.

    Truffé d'anecdotes, de petites histoires qui croisent la grande, dans des pages pétillantes et souvent humoristiques, ce livre est une mine d'idées autant pour les entrepreneurs que pour le grand public, pour participer au grand récit du monde de demain. A travers une galerie de portraits truculents (Paracelse, Giordano Bruno, Kepler, Michel Ange...), le lecteur pourra découvrir que « changer le monde » c'est avant tout un état d'esprit.

  • De la guerre contre les « racailles » à l'invasion de la vidéosurveillance et de la reconnaissance faciale, en passant par les lois de surveillance, la répression des mouvements sociaux, l'augmentation des pouvoirs de la police et la mise en place d'un état d'urgence permanent, Surveillés et punis propose de faire le point pour comprendre comment, en vingt ans, les autorités ont rogné nos droits.
    La sécurité et les libertés seront une fois encore des sujets cruciaux en 2022, année électorale. D'un côté, entre la loi sécurité globale et la crise du Covid, de nombreuses personnes critiquent les privations de liberté. De l'autre, une ultra-droite toujours plus influente ne cesse de demander plus d'autorité à l'État pour mettre fin au laxisme. Ce débat sera au coeur de la campagne présidentielle, et il s'agit de donner quelques clés pour savoir comment se placer entre ces deux propositions.
    Cet ouvrage s'adresse à ceux qui s'inquiètent d'entendre parler de loi sécurité globale, de drones de surveillance ou de violences policières, et qui, submergés par ces informations, souhaiteraient en comprendre la réalité. Les lois liberticides font parfois scandale, elles sont souvent mal connues et mal comprises. La disparition de certaines de nos libertés se cache souvent dans d'obscurs décrets ou rapports parlementaires, dans le lobbying industriel ou l'obsession sécuritaire de certains élus, dans des lois trop techniques pour faire la une des médias. Ils sont ici mis en lumière et décrits de manière accessible, et est également expliquée la mise en place des mécanismes qui ont plongé la France dans un système de plus en plus répressif. Pour défendre ses droits, il est crucial de comprendre les processus qui ont conduit à leur érosion. Car cet ouvrage se veut aussi un appel à un élan citoyen.

  • Après la chute de Daech, ses anciens membres se sont réorganisés et font de nouveau régner la terreur en Syrie et en Irak. Cette menace prospère dans les prisons au nord-est syrien où croupissent des milliers de djihadistes, ainsi que dans les camps où sont détenus des dizaines de Françaises et leurs enfants. Les seuls procès qui ont eu lieu se sont tenus en Irak. La France, pourtant signataire de tous les traités internationaux contre la peine de mort ou la détention arbitraire, a fait un choix : abandonner ses ressortissants plutôt que de les rapatrier, alimentant parfois davantage la haine contre leur propre pays.

    Alors comment traiter judiciairement ceux qui ont fait le choix de nous combattre ? Comment sont pris en charge celles et ceux qui reviennent en France malgré tout ? Quel avenir pour leurs enfants, victimes de choix qui n'ont pas été les leurs ? L'idéologie djihadiste fascine encore et le risque est toujours là, car le « monstre » ne s'est jamais endormi.

    De l'agitation de Raqqa au silence des salles d'audience du tribunal de Paris, les auteures nous plongent au coeur d'une enquête croisée entre deux mondes au destin lié.

  • L'inquiétante histoire des vaccins

    Marc Menant

    • Plon
    • 7 Avril 2022

    « Quel bouleversement ! En 2021, la médecine a profité de la crise du Covid-19 pour s'arroger la prééminence sur les grands principes de la République dont le plus noble, le plus ambitieux et le plus emblématique d'entre eux : la liberté !
    Du haut de son outrecuidance, la médecine allopathique refuse, contrairement aux autres sciences, le principe de la remise en cause qui finit toujours par affaiblir, voire abolir, les théories les mieux établies.
    Telle une vérité absolue érigée en religion, elle porte au firmament son précepte des microbes et des maladies ennemies à combattre par des vaccins et molécules de synthèse.
    Science des sciences, la médecine est certaine que sans ses avancées, l'humanité croupirait miteuse et décharnée, ravagée par des myriades de virus et autres bactéries. A croire que seuls les ânes bâtés s'esclaffent aux tirades du Knock de Jules Romains : « La santé n'est qu'un mythe, un état précaire qui ne laisse rien présager de bon [...] On ne soigne pas assez [...] Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent [...] ».
    Et que dire des bien portants étiquetés « asymptomatiques » par les sommités de la Faculté ? Drame vécu par les trois-quarts des contaminés devenus responsables de la diffusion de la maladie alors qu'ils n'en développent aucun symptôme ! Les grands pontes de la médecine se sont obstinés à proclamer ces « malades clandestins » dangereux pour autrui, coupables d'un indéniable délit « d'illusion de bonne santé » ! Un délit heureusement évitable par la vaccination, garantissent les infectiologues...
    Un travers endémique, parmi d'autres, de la médecine et de ses hâtives et définitives conclusions que j'entends démontrer dans cet ouvrage en reprenant, point par point, l'Histoire de la médecine allopathique et en dénonçant ses impostures ! »

  • Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet, Marine Le Pen, Anne Lauvergeon, Agnès Verdier- Molinié, Karine Lacombe, Sibyle Veil, Carole Delga, Kat Borlongan, Stéphane Pallez, Bibiane Godfroid...

    Elles viennent toutes d'horizons très différents. Elles appartiennent toutes à des générations différentes. Et pourtant toutes partagent un point commun : avoir osé !

    Dirigeantes politiques, d'entreprise ou d'institution, toutes nous parlent à coeur ouvert de leur difficile ascension professionnelle, des obstacles inimaginables qu'elles ont dû franchir et des difficultés qu'elles continuent de rencontrer, comme beaucouptrop de femmes aujourd'hui. Des témoignages aussi nécessaires qu'utiles pour que, demain, le chemin des femmes ne soit plus un parcours du combattant. Marie-Virginie Klein livre une analyse percutante de l'évolution de la place des femmes et de leur rapport au pouvoir, redéfi nissant un modèle de réussite.

    Un document qui donne enfin les clés pour comprendre les aspirations des femmes.

  • Les lances du crépuscule

    Philippe Descola

    • Plon
    • 7 Janvier 1994

    On les appelle jivaros.
    Ils préfèrent se dénommer achuar, les gens du palmier d'eau. isolés dans la jungle de haute-amazonie, aux confins de l'equateur et du pérou, cette tribu légendaire fut protégée durant des siècles de l'incursion des blancs par son inquiétante réputation de chasseurs de têtes. plus qu'une condition de leur indépendance, la guerre est pour ces indiens une vertu cardinale ; elle donne du prestige, renforce la solidarité, raffermit l'identité ethnique et permet le renouvellement rituel des âmes.
    Grâce à elle, les achuar sont encore plusieurs milliers, fiers de leurs traditions et farouchement attachés à leur mode de vie. ce livre est une chronique de leur découverte et un hommage à leur résistance. l'auteur y relate au quotidien les étapes d'une intimité affective et intellectuelle croissante avec ce peuple dont il a partagé l'existence pendant près de trois années comme anthropologue. tableau des temps ordinaires comme des événements tragiques, ce récit évoque aussi un apprentissage initiatique mené à l'écoute des mythes et des chants magiques, de l'interprétation des rêves et de l'enseignement des chamanes.
    Une pensée riche et poétique s'en dégage, bouleversant nos conceptions de la connaissance, du sentiment religieux et des rapports à la nature. des fondements de la violence collective à la logique de la sorcellerie, des principes de l'autorité politique à la définition de l'identité culturelle, de la philosophie de l'échange à l'intelligence de l'environnement, ce témoignage exceptionnel sur une manière libre et presque oubliée de vivre la condition humaine tire d'une expérience singulière un enseignement pour le temps présent.

  • Résister aux illusions Nouv.

    Résister aux illusions

    Benoît Aymonier

    • Plon
    • 12 Mai 2022

    Dans un monde où l'info et l'intox, les faits et les opinions se mélangent, comment faire la part des choses ? Face aux mensonges, à la propagande, aux manipulations, comment discerner le vrai du faux, la fiction de la réalité ?

    Pour nous aider à ne pas nous retrouver complètement déconnectées de la réalité objective, et finir par croire à l'incroyable, au point de courir de graves dangers, l'auteur nous explique avant tout de façon claire et accessible comment nous construisons notre réalité. D'une manière très pédagogique, recourant à de nombreuses anecdotes très vivantes, il nous permet de mesurer le décalage qui existe souvent entre les films que nous nous faisons et la réalité de ce qui est.

    Quels sont les contours du réel ? Et quels sont les mécanismes qui nous font nous illusionner sur le monde ? C'est à partir des réponses à ces deux grandes questions que nous pouvons ensuite résister aux illusions, reprendre peu à peu le contrôle de nos vies et de nos rapports aux autres. Et finalement, participer à notre échelle à la mise en place d'un socle commun de réalité, qui constitue la base du vivre ensemble.

  • « A travers le métier de grand reporter à Paris Match j'ai voulu retracer avec passion et sans narcissisme quelque trente années de reportages, de directs, d'interviewes de personnages qui sont entrés chacun à leur manière dans l'histoire du XXe et des débuts du XXIe siècle. Des femmes, des hommes que j'ai suivis en respectant distance, rigueur et auxquels j'ai inlassablement demandé « POURQUOI ? » en essayant d'aller toujours plus loin... De décrire leur caractère, de comprendre ce qui les anime et fait qu'ils sont devenus ce qu'ils sont ! Des natures fort différentes, souvent attachantes et ayant de l'humour dont les paroles résonnent bien au-delà de leur univers et de leur époque.
    De l'amiral de Gaulle à Brigitte Bardot, du Pape François à Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, l'archevêque de Paris Michel Aupetit, Soeur Emmanuelle, l'Aga Khan, le roi du Maroc, Elisabeth Badinter, le comte de Paris, Bernadette Chirac, Caroline Kennedy, Yasmin Aga Khan, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Soeur Jacques-Marie la muse de Matisse, la reine Elisabeth, l'impératrice d'Iran Farah Pahlavi, la comtesse de Paris Isabelle de France, le pape Jean-Paul II, le pape Benoît XVI, le patriarche de Moscou Alexis II, le patriarche de Constantinople Bortholomée, le patriarche d'Antioche Bechara Boutros Rahi, David Rockefeller, Brigitte Macron, le cardinal Lustiger, le grand Rabbin de France Haïm Korsia, l'archiduc Otto de Habsbourg, Bernard Arnault, Michel David-Weill, Charles Schulz le père de Snoopy, Mario Luraschi, Silvio Berlusconi, la grande duchesse Marie-Thérèse de Luxembourg, Angela Missoni, le cardinal Zuppi, Father O'Donovan conseiller personnel du président Biden, le dernier Compagnon de la Libération Hubert Germain et un quarteron de ministres du Général évoquant un autre de Gaulle. Pour finir, une surprise gourmande afin d'aiguiser l'appétit... » Caroline Pigozzi.

  • L'ete grec

    Jacques Lacarrière

    • Plon
    • 8 Novembre 1993

    C'est sous les portiques de l'Agora d'Athènes où la foule de ses auditeurs, abritée du soleil, venait écouter Hérodote relater ses voyages, que l'on aimerait lire, ou mieux encore entendre lire, l'Eté grec.

    Car ce livre est une approche vivante, un témoignage passionné, l'histoire d'une liaison heureuse de plus de vingt ans avec une terre, un peuple et une histoire.
    L'originalité de l'approche de Jacques Lacarrière, dont on dit qu'il est l'un des interprètes les plus modernes de la pensée antique, est - littéralement dans sa démarche : chemin faisant, selon le titre même de l'un de ses livres, nous avançons avec lui, poursuivant la Grèce jusqu'en ses plus secrets retranchements.
    Tels ces ascètes en quête d'un " homme différent " vivant - ivres de Dieu - aux frontières de la mort.
    Et il devient alors évident que ce que cherche sans relâche sur la terre hellène ce promeneur solitaire, il l'a déjà trouvé en lui-même.
    A travers le quotidien, les gestes et la langue populaires, dans un style impressionniste où se retrouvent l'harmonie de Sophocle, les chants médiévaux de Digenis, les mémoires du général Makryannis et les Kleftika, ces chants épiques de la guerre d'indépendance, nous passons tout naturellement de l'autre côté du miroir pour retrouver le fil qui relie Eschyle à Séféris, Homère à Elytis et Pindare à Ritsos.

    A la manière enfin dont on a dit du printemps 68 français qu'il fut " chaud ", on peut parler de la chaleur et du souffle libertaire de l'Eté grec.
    Mais le plus rare peut-être en ce beau livre est que l'exceptionnelle érudition de l'auteur n'ait en rien entamé l'étonnement, la jeunesse et l'acuité de son regard.

empty