Rivages

  • Quels sont les liens entre la lune et la femme ? Que signifient-ils ? Peut-on en déduire les archétypes de la psychologie féminine ?
    À travers le symbolisme de la lune sous toutes ses formes et à toutes les époques, Esther Harding, psychologue américaine formée par Jung, se livre ici à une interprétation de « l'âme féminine » selon la méthode jungienne de déchiffrement des mythes, des légendes et des rêves.

  • Le séjour de william henry hudson en patagonie au début des années 1870 fut la grande aventure de sa vie.
    Ses chevauchées dans la pampa avec sa seule carabine pour survivre, ses nuits sous les étoiles, sa vie libre de gaucho, sa nostalgie quand passaient dans le ciel les oiseaux migrateurs fuyant les hivers antarctiques, ses instants d'éblouissement comme aux premiers matins du monde, tels sont les sujets de ce livre, " si plein, si serein, écrivait bruce chatwin, qu'en comparaison thoreau lui-même paraît pontifiant ".

  • Au moment oú l'on s'inquiète sérieusement des effets à long terme de la destruction des forêts dans le monde, ce livre nous rappelle le rôle qu'autrefois jouèrent dans la vie des hommes les arbres protecteurs qui, pourvoyant à presque tous leurs besoins, étaient considérés comme les manifestations par excellence de la présence des dieux sur terre.
    A chacun était attribuée une essence particulière, de telle sorte que le monde, oú nature et divin se compénétraient et s'expliquaient l'un par l'autre, montrait de façon tangible sa multiplicité et son unité à travers les différentes espèces d'arbres. en ce livre foisonnant, plein de belles histoires oubliées, se rassemblent et se conjuguent les croyances, mais aussi les connaissances traditionnelles des civilisations dont nous sommes issus, qu'elles soient égyptienne, sémite, crétoise, grecque, latine, germanique ou celte.
    Du même coup nous sont restituées les clés d'une compréhension profonde, d'une mise en ordre de l'univers qui, faisant s'accorder l'homme à la nature, le profane au sacré, le quotidien au divin, pourraient encore nous servir d'exemple.

  • La romancière anglaise Vita Sackville-West (1892-1962) inspira à Virginia Woolf le personnage androgyne d'Orlando. Mais elle eut aussi un mari écrivain et diplomate, Harold Nicolson, et c'est avec lui qu'au milieu des années 1920 elle décida de suivre, au sud-ouest d'Ispahan, une ancienne piste de montagne fréquentée par les caravanes et empruntée jadis par Alexandre le Grand pour gagner l'Inde. À dos d'âne et en voiture, le truculent périple du couple sera émaillé de scènes de ménage, Harold ne perdant pas une occasion d'accabler de reproches cette épouse qui l'a emmené se perdre au milieu des nomades.

  • Un jour, norman cousins tombe gravement malade.
    Selon les médecins, il a une chance sur cinq cents de guérir. refusant de se résigner, il décide alors de prendre les choses en main. il quitte l'hôpital, s'installe à l'hôtel, se fait projeter les meilleurs films comiques, découvre les vertus thérapeutiques du rire, réduit son traitement à de fortes doses de vitamine c. et guérit. c'est toute cette aventure, ses suites et ses enseignements qu'il raconte dans ce livre.

  • Chacun se souvient de ces images du 11 février 1990, retransmises par les télévisions du monde entier : après 27 années et 190 jours de prison, Nelson Mandela, que le pouvoir blanc d'Afrique du Sud avait souhaité briser et dont il avait voulu étouffer la voix, retrouvait la liberté.
    Cette biographie retrace son itinéraire, depuis sa naissance dans le Transkei en 1918 jusqu'aux élections générales d'avril 1994, en passant par les années d'enfance et de formation, par la lutte, la clandestinité et le long séjour dans les geôles sud-africaines.
    Un grand destin, un grand combat pour la cause de la liberté. Une vie tout entière consacrée à lutter pour les siens. Ce livre fera découvrir l'homme qui a changé l'histoire de l'Afrique du Sud.

  • André breton disait du mexique qu'il est " le seul pays au monde instinctivement surréaliste ".
    Rien ne sert de vouloir l'expliquer, il suffit simplement d'y croire, comme l'italien pino cacucci, connu en france pour ses romans noirs. en une trentaine d'histoires couvrant tout le mexique dans l'espace et le temps, il nous guide dans un pays d'un millier d'ethnies, un pays qui depuis plus d'un siècle sert de refuge aux vaincus de toutes les guerres civiles, un pays qui n'est pas seulement pauvreté lancinante ou richesse obscène.
    On croisera au détour de ce livre de singuliers personnages, des mécaniciens philosophes et des vendeurs de pneus anthropologues, des éleveurs de coqs et des nageurs d'acapulco, une modeste logeuse dépositaire de légendes millénaires, et jusqu'à octavio paz, prix nobel de littérature.

  • révolution non violente est certainement l'ouvrage qui permet le mieux de comprendre, de l'intérieur, ce que fut le grand mouvement de libération des noirs américains.
    dans ce livre consacré à la " révolution noire " qui éclata en 1963 en divers points des etats-unis, martin luther king, prix nobel de la paix 1964, raconte l'action extraordinaire qu'il mena avec son mouvement en faveur des droits civiques. action non violente, mais action directe, menée sur plusieurs fronts, et qui fut illustrée par la célèbre marche sur washington et par le vote au sénat de la loi sur les droits civiques.
    mais les pages de ce livre n'évoquent pas seulement une action. elles révèlent aussi toute la personnalité de martin luther king, à la fois humble et passionnée, profondément attachante dans ses appels si lucides, émouvante dans la célèbre lettre, si sereine, qu'il écrivit du fond de sa cellule dans la prison de birmingham.


  • En 2001 à New York, un professeur d'Harvard fait l'acquisition d'un étrange manuscrit. Il publie l'année suivante ce qui s'avère être le premier roman écrit aux États-Unis par une esclave ayant réussi à s'échapper, et très certainement le premier livre écrit par une Noire, avant même la guerre de Sécession. Ainsi, dans les années 1850, à l'époque de l'immense succès de La Case de l'oncle Tom, oeuvre d'une Blanche, Hannah Crafts rédigeait dans l'intimité de sa chambre une autobiographie romancée qui ne connaîtrait le succès qu'un siècle et demi plus tard. Cette oeuvre nous fait directement pénétrer dans la conscience et le coeur d'une ancienne esclave ayant choisi le roman populaire pour décrire et comprendre le monde impitoyable qu'elle avait fui.

    « C'est un miracle que le monde de l'édition a parfois la chance de connaître. » Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire

  • Pourquoi tant de femmes portent-elles des chaussures à bout pointu ? le pied possède-t-il des " nerfs sexuels " ? qu'est-ce qui fait qu'une démarche est érotique ? les femmes sont-elles aussi fétichistes de la chaussure que les hommes existe-t-il une psychosomatique du pied ? fourmillant d'anecdotes, ce drôle de petit livre nous fait découvrir le pied dans tous ses états, redonnant à cet organe souvent dévalorisé, camouflé, mal traité, son importance pour notre équilibre.

  • On ne résume pas un tel ouvrage - monumental, riche et foisonnant. Disons simplement qu'il est le résultat d'un pari insensé : qu'un homme puisse, à lui seul, s'emparer de la ville et nous en restituer toutes les facettes, tous les secrets.
    Qu'il s'agisse de l'arrivée sous la pluie dans une petite ville, des manifestations de rue, des dérives nocturnes ou des promenades matinales, des rythmes urbains, de la symbolique de la rue, du carrefour ou du boulevard, des
    transports (bus, taxi, métro), de personnages emblématiques (prostituée, clochard), des quartiers et faubourgs, ou encore des intérieurs (hôtels, studios, salles de bain, de séjour), on se laissera donc porter par la prose d'un Sansot éblouissant, au gré de ses intuitions malicieuses et de sa géographie sentimentale.

  • Toutes les familles s'inventent des rituels ou se les transmettent de génération en génération. Pourquoi ? Quelle est la signification familiale de ces comportements trop souvent mésestimés ? Ne sont-ils que des contraintes ? Comment une famille ou une société qui perd ses rituels peut-elle s'en trouver stérilisée ? Ces questions et bien d'autres, comme celle des normes familiales et sociales ou celle de notre rapport au temps, sont abordées par Robert Neuburger qui en tire des propositions d'aide concrètes pour les familles confrontées notamment à la psychose, à la toxicomanie, ou à l'anorexie.

  • Parti en 1876 avec la caravane du pèlerinage de la mecque, charles doughty s'engage dans une longue errance de deux ans et demi parmi les campements bédouins.
    Sans escorte et muni d'un pécule dérisoire, il sillonne l'arabie à la recherche de sites bibliques ou de formations géologiques remarquables, et dans cette région d'islam " fanatique " il refuse de se faire passer pour un musulman, au péril de sa vie. son récit, paru en 1888, fut longtemps le livre de chevet de lawrence d'arabie et reste considéré comme un chef-d'oeuvre de la littérature de voyage.

  • hannah arendt fut dans les années 1920 l'élève du philosophe karl jaspers à l'université de heidelberg.
    l'immigration d'arendt et la guerre les éloignèrent, mais l'échange repris dès 1945 pour se transformer en amitié. tous deux avaient alors le sentiment d'avoir survécu à un cataclysme. comment penser, alors que la pensée avait été mise en déroute par les événements ? en qui et en quoi placer sa confiance ? en quelles nations, en quelles idées, en quels hommes ? dans cet horizon, chaque événement décisif de la politique mondiale est objet de débats entre eux : l'insurrection de berlin, la révolution hongroise, la guerre de corée puis celle du viêt-nam, la baie des cochons et la crise de cuba, la construction du mur de berlin, la chute de krouchtchev et l'assassinat de kennedy, le lent essor de la chine.
    eux qui étaient en quête d'un espoir constatent que, dans le contexte de la guerre froide, le cataclysme menace toujours et qu'il ne reste presque plus rien - ni les nations, ni les idéologies, ni les structures sociales, ni la sécurité militaire sur laquelle pèse désormais le risque de la bombe atomique. seule, peut-être, la pensée...

  • « Ce fragment est donné à titre d'exemple de la position dépressive telle qu'elle peut apparaître au cours d'une analyse. Le patient dont il est question vint à l'analyse en disant qu'il ne pouvait pas parler, que cela ne coulait
    pas de source, qu'il ne savait pas dire des banalités et qu'il ne pouvait faire de geste spontané ni éprouver d'émoi.
    Au début, tout ce que l'on peut dire, c'est qu'il venait et qu'il parlait. C'était de la rhétorique. Peu à peu, il devint clair qu'il écoutait des conversations intérieures et qu'il en rapportait les parties qui pouvaient m'intéresser -pensait-il. Puis l'analyse se modifia en qualité. La première manifestation du progrès fut rapportée par le patient lorsqu'il parla d'un sentiment tout nouveau d'affection pour sa fille. Deux fois cette semaine-là il avait versé des larmes et cela lui parut un bon présage, car il avait été incapable jusque-là de pleurer ou de rire, comme il avait été incapable d'aimer. »
    D.W. Winnicott

  • Dans ce livre, erich fromm développe sa réflexion sur la liberté, le sadisme, le masochisme et la destructivité, établissant une distinction entre certains types d'agressivité, au service de la vie, et une forme maligne de destructivité, la nécrophilie, véritable amour de la mort.

  • Grand marcheur, jean-claude bourlès a usé ses semelles sur les chemins de compostelle.
    Là-bas, face à la mer, il lui est venu l'envie de parcourir de même sa bretagne natale, de découvrir ce qui le lie à cette terre, à ce ciel, à ces gens, lui " l'étranger de passage ". alors, vers la mi-mai, il se met en route. mont-saint-michel, pontorson, redon : sa bretagne est d'abord intérieure, c'est celle des landes et des canaux. des souvenirs lui reviennent, qu'il croyait oubliés ; flaubert et suarès l'accompagnent, qui firent le même voyage.

  • Pourquoi certaines femmes ont-elles un besoin névrotique d'amour, et certains hommes la phobie des femmes ? Peut-on parler d'un masochisme féminin ? Quel est le rapport entre " l'angoisse vaginale " et la frigidité ? Existe-t-il une spécificité de la sexualité féminine ? Qu'est-ce qu'une " mère virile " ? En abordant ici les grands problèmes de la psychologie féminine, Karen Horney entend remonter à la source des difficultés rencontrées par les femmes dans la société.

  • Cette initiation à la méthode philosophique a pour origine une série d'émissions radiodiffusées, d'oú son caractère très vivant et accessible.
    C'est une initiation à la philosophie en général, mais aussi à la pensée originale d'un des penseurs les plus marquants de notre temps.

  • Le XVIe siècle fourmillait d'aventuriers impatients d'explorer le Nouveau Monde, d'hommes d'argent déterminés à y faire fortune, de monarques désireux d'y étendre leurs possessions.
    Les Anglais voulurent eux aussi réaliser ce " rêve américain ". Le flamboyant Sir Walter Raleigh, favori d'Elisabeth 1er, l'habile John Smith, dont la vie fut sauvée par une princesse indienne, et Thomas Harriot, qui décrypta la langue algonquine, comptent parmi les héros de cette étonnante saga retracée avec une rigueur d'historien et un brio de romancier.

  • Quelle différence y a-t-il entre prétendre dire le réel avec des concepts, l'écrire avec des nombres et le montrer avec des artifices imaginaires ? L'utilisation de la topologie par Jacques Lacan dans les années 1960 constitue une tentative de saisir le réel par des moyens imaginaires, voire fantasmatiques. Ce très court ouvrage en explique, schémas à l'appui, les tenants et les aboutissants.

    Précision : Une version différente de l'Introduction à la topologie de Jacques Lacan constituait en 1987 la troisième partie du livre de J.-D. Nasio Les Yeux de Laure. Ce dernier ouvrage ayant reparu en 2009 aux Éditions Payot dans une nouvelle édition profondément remaniée qui ne comprend pas ce texte, il a semblé utile de permettre au lecteur intéressé de pouvoir disposer à nouveau de cette Introduction, qui reparaît là aussi dans une version remaniée.

  • La clé des songes existe-t-elle ? à sa mort en 1972, le célèbre psychologue paul diel laisse plus de dix mille rêves traduits selon la méthode introspective qu'il défend et, en grande partie, enregistrés sur bande magnétique lors des cours faits à ses élèves ou pendant leurs séances d'analyse personnelle.
    Jeanine solotareff, l'une de ses plus anciennes disciples, en reprend ici les plus significatifs ou originaux (par exemple l'analyse d'un rêve fait par descartes) après avoir expliqué ce qu'était la méthode de diel et donné des éléments de compréhension de la symbolique des éléments, des nombres et des couleurs.

  • Né dans une famille de riches marchands dans la toute-puissante venise du xiiie siècle, marco polo s'embarque à dix-sept ans, avec son père et son oncle, pour un voyage qui lui fera traverser l'asie, en passant par la mongolie, pour atteindre pékin en 1275.
    Il apprend la langue mongole et séjourne en chine pendant seize ans, durant lesquels il est chargé de nombreuses missions dans le pays. a son retour à venise en 1295, marco polo participe à la bataille de curzola, où il est fait prisonnier par les génois. c'est pendant sa captivité qu'il dicte à l'un de ses compagnons le récit de ses voyages, un des tout premiers témoignages occidentaux sur l'asie et l'extrême-orient.

  • Une approche originale de l'histoire ancienne et de l'univers de la Rome antique. L'auteur s'attache à un sujet spécifique, l'écriture et la lecture, non pas de manière abstraite, mais dans leur dimension sociale, à l'aide de la relation entre l'écrivain, le livre et le public. Le livre, en effet, tient une place particulièrement importante dans la société romaine du ler siècle de notre ère, et l'écrit y connaît une sorte d'apogée. La création littéraire se développe, de même que les lectures publiques, les grandes bibliothèques. L'écrivain y acquiert un statut original et prestigieux, aussi bien dans ses rapports avec le pouvoir qu'avec son public. Des cercles littéraires se créent, le commerce des livres se développe, le public, ou plutôt les publics, se passionnent. Les premiers concours littéraires - ancêtres de nos prix - sont créés, mais l'écrivain garde le contrôle de la diffusion de ses ouvrages, même si une première ébauche de distribution se constitue. Voici un livre qui nous fait entrer dans la civilisation romaine en ce qu'elle a de plus spécifique. Catherine Salles, docteur ès-lettres, est professeur à l'université de Nanterre.


empty