9782228911559

  • Dans les décennies qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, les empires coloniaux d'Afrique ont laissé place à plus de quarante Etats-nations. Comment penser le cheminement ayant abouti à cette transformation ? Qu'y a-t-il entre le " colonial " et le " postcolonial " ? Au centre, on trouve la citoyenneté, le droit d'avoir des droits. Mais qu'est-ce, concrètement, que la citoyenneté ? Et que veut dire : être Français ? Cette somme magistrale de l'un des plus grands historiens actuels s'imposera pour longtemps comme le meilleur livre de référence pour saisir la manière dont fut vécue, en Afrique comme en métropole, la fin de la domination coloniale française - et pour donner un sens historique à deux notions ambiguës que la plupart des Français croient comprendre : la nationalité et la souveraineté.
    Au nombre des surprises : les différentes façons d'être Français ; les énormes compromis de la France en AOF pour sauvegarder son empire tandis qu'en Algérie la violence faisait rage ; la forte influence des Africains sur les constitutions de 1946 et de 1958, au point que la Ve République pourrait bien être plus proche de Senghor que de De Gaulle...

empty