Littérature traduite

  • Dans son Journal Etty Hillesum évoque avec admiration un livre de Rilke qu'elle est en train de lire : Über Gott (Sur Dieu). Ce livre a été publié par Carl Sieber en 1934 chez Insel. Époux de Ruth, la fille unique de Rilke, Sieber fut avec elle l'éditeur de la correspondance de Rilke (6 volumes, 1936-1939).
    Dans sa première édition, ce volume comprenait, outre une riche préface de Carl Sieber, la lettre à H.P.
    Du 8.11.1915 et la lettre à M. V., de février 1922, toutes deux rendant compte de la réflexion de Rilke sur Dieu et sur les religions. Le travail d'édition de la correspondance de Rilke lancé par Sieber n'avait pas encore pu être mené à bien et révéler plusieurs autres lettres tout aussi essentielles sur ce même thème.
    Une nouvelle édition de Sur Dieu ne pouvait aujourd'hui laisser de côté ces dernières si l'on voulait avoir une vue vraiment juste de l'itinéraire spirituel de Rilke. C''est pourquoi la présente édition a été enrichie de trois autres lettres d'une importance majeure : la lettre à Ilse Blumenthal-Weiss du 28.12.21, la lettre à Margarete Sizzo-Noris-Crouy du 6.01.23, enfin la lettre à Witold Hulewicz du 3.11.25.
    L'ensemble est précédé d'une étude intitulée « Sur le message spirituel de Rilke ». Message essentiel et passionnant, en effet, mais aussi d'une incroyable modernité : « Rilke, écrivait le grand écrivain Robert Musil, a été, dans un certain sens, le poète le plus religieux depuis Novalis, mais je ne suis pas sûr qu'il ait vraiment eu de religion. Il voyait autrement. D'une façon neuve, intérieure. »

  • La Légende dorée fut l'ouvrage le plus lu et le plus diffusé au Moyen Âge, juste après la Bible (on en connaît 1000 exemplaires manuscrits conservés, contre 150 exemplaires seulement pour le fameux Livre du Graal). L'ouvrage doit d'ailleurs son titre actuel à son succès, les tranches dorées étant précisément réservées aux livres les plus importants de l'époque.
    Découpée en 178 chapitres, cette « légende des saints » (son titre originel) constitue en fait une encyclopédie de la vie chrétienne - le terme « légende » devant être compris comme « ce qui doit être lu » (par les prédicateurs, dans les écoles ou pendant les repas dans les monastères). Néanmoins, le merveilleux s'y fait très présent, selon la tradition des apocryphes chrétiens, friands de fantastique et de miraculeux. Outre les vies des saints (le sanctoral), l'ouvrage s'attache à expliciter le sens des grandes fêtes chrétiennes (le temporal).
    Cette édition de la Pléiade constitue la première traduction intégrale en français, à partir d'un manuscrit latin authentique et complet. Elle est illustrée de plus de 150 bois gravés tirés d'éditions des XVe et XVIe siècles, et complétée par un index des noms et un index des notions.

  • De toute l'oeuvre de Max Weber, L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme est sans doute l'ouvrage le plus cité et le plus commenté. Est-ce pour autant que ce «classique» de la sociologie est lu et travaillé pour ce qu'il est, soit une contribution fondamentale à l'analyse de la genèse du capitalisme moderne ?
    En proposant au lecteur francophone une édition scientifique de cette étude, qui rassemble, en outre, une série de textes jusque-là inédits en français et propres à en expliciter le sens - les «Anticritiques», dans lesquelles Weber répond longuement aux objections qui lui avaient été faites, mais aussi la première version de l'étude sur les sectes protestantes américaines - et cela dans une traduction qui se veut scrupuleusement attentive à la richesse et à la subtilité de l'analyse wébérienne, Jean-Pierre Grossein donne la possibilité d'une lecture nouvelle de ce grand texte, lequel peut encore nous aider à approcher les questions les plus vitales qui travaillent nos sociétés contemporaines. Un appareil critique important et une présentation à la fois historique et analytique font de cette édition l'indispensable outil de travail pour accéder à une oeuvre aujourd'hui «canonique».

  • La Bible

    Anonyme

    Coffret de trois volumes vendus ensemble, réunissant des réimpressions récentes des premières éditions (1956, 1959, 1971).

  • «La Bibliothèque de la Pléiade avait inscrit depuis longtemps à son programme une traduction intégrale de La Bible. Cette traduction devait être, par ses qualités littéraires, digne des grands classiques français et étrangers qui ont établi le renom de la collection. Elle devait en même temps répondre aux exigences de précision qu'ont suscitées le développement de l'esprit scientifique, les progrès de la philologie et les découvertes archéologiques les plus récentes.
    Nul ne pouvait donc être plus qualifié pour diriger et réaliser cette publication que M. Édouard Dhorme, membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France : à une connaissance parfaite de l'hébreu et des langues sémitiques antérieures ou postérieures à celle-ci, M. Dhorme joint, à un haut degré, le sens de la langue française.
    Pour la première fois en France, semble-t-il, un tel approfondissement de l'hébreu non seulement n'a pas empâté la vigueur, ni terni les nuances de notre langue, mais au contraire en a affiné les richesses. C'est en serrant l'original de plus près que le traducteur, a, du fond du génie français, fait surgir des pouvoirs endormis et comme une nouvelle écriture. Celle-ci épouse le style de chacun des auteurs originaux et rend sensible leur tempérament propre : ici un ton oral sans âge, ailleurs de savants effets littéraires, parfois la raideur des inscriptions archaïques ou le frémissement de vie et la jeunesse retrouvée de poèmes immortels.
    L'introduction et les notes, n'ayant point de thèses à défendre, soucieuses uniquement d'éclairer le texte, situent tout ce qui peut l'être dans l'état actuel de nos connaissances : coutumes, jeux de mots, histoire et géographie, philosophie et morale, etc. Elles portent la marque d'une grande sagesse et d'une prudence courageuse. M. Dhorme, qui connaît aussi bien les hardiesses hypercritiques que la théologie savante, sait défendre les droits du texte littéral contre toute interprétation tendancieuse et se réserver devant les hypothèses téméraires.
    Voilà qui ne saurait laisser indifférents ni les croyants ni les historiens : cette publication doit ainsi emporter l'assentiment unanime.
    Il se trouve de surcroît que c'est un grand événement littéraire.» Bulletin Gallimard, oct. 1956.

  • Cette synthèse, remarquable et accessible, sur les débuts du christianisme nous conduit des années de prédication de Jésus en Galilée et en Judée, de sa mort ignominieuse, et de la diffusion complexe et diverse de son souvenir et de son héritage dans l'Empire romain, jusqu'à la constitution d'une «mémoire officielle» et institutionnelle qui donnera un corpus canonique d'écritures.
    Pour quelles raisons la mort infamante de Jésus n'a-t-elle pas mis fin à ce mouvement à l'intérieur du judaïsme de l'époque ni arrêté la diffusion de son message aux frontières d'Israël? Comment, à partir du second siècle, s'est constitué un système doctrinal et spirituel qui a pu s'imposer à l'Empire romain? Enrico Norelli montre la diversité étonnante des modèles de foi qui aura permis la naissance et surtout le développement de la doctrine chrétienne. Il explique pourquoi certains de ces modèles se sont imposés au détriment d'autres. Il aborde de nombreuses questions relatives à cette construction : la lecture de la Bible, la constitution de l'Église, Marcion, le judéo-christianisme, l'influence et le rôle de Paul, la constitution d'un canon écrit à la confluence de mémoires plurielles...

    Ajouter au panier
    En stock
  • C'est vers l'an 610 de notre ère que Mahomet, retiré dans une grotte du mont Hira, a vécu la Révélation. L'archange Gabriel se manifeste à lui et lui ordonne de «réciter». De ce verbe vient le mot Coran, qui signifie «récitation», «lecture». La Parole de Dieu est «dictée» au Prophète en arabe, langue à la fois riche et complexe dont la musique et les sonorités font sens.
    La traduction de Jean Grosjean se distingue par le soin extrême apporté au style ainsi que par la fidélité au sens ; en outre, elle restitue le souffle poétique du Coran dans sa beauté sacrale.

  • «La Bibliothèque de la Pléiade avait inscrit depuis longtemps à son programme une traduction intégrale de La Bible. Cette traduction devait être, par ses qualités littéraires, digne des grands classiques français et étrangers qui ont établi le renom de la collection. Elle devait en même temps répondre aux exigences de précision qu'ont suscitées le développement de l'esprit scientifique, les progrès de la philologie et les découvertes archéologiques les plus récentes.
    Nul ne pouvait donc être plus qualifié pour diriger et réaliser cette publication que M. Édouard Dhorme, membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France : à une connaissance parfaite de l'hébreu et des langues sémitiques antérieures ou postérieures à celle-ci, M. Dhorme joint, à un haut degré, le sens de la langue française.
    Pour la première fois en France, semble-t-il, un tel approfondissement de l'hébreu non seulement n'a pas empâté la vigueur, ni terni les nuances de notre langue, mais au contraire en a affiné les richesses. C'est en serrant l'original de plus près que le traducteur, a, du fond du génie français, fait surgir des pouvoirs endormis et comme une nouvelle écriture. Celle-ci épouse le style de chacun des auteurs originaux et rend sensible leur tempérament propre : ici un ton oral sans âge, ailleurs de savants effets littéraires, parfois la raideur des inscriptions archaïques ou le frémissement de vie et la jeunesse retrouvée de poèmes immortels.
    L'introduction et les notes, n'ayant point de thèses à défendre, soucieuses uniquement d'éclairer le texte, situent tout ce qui peut l'être dans l'état actuel de nos connaissances : coutumes, jeux de mots, histoire et géographie, philosophie et morale, etc. Elles portent la marque d'une grande sagesse et d'une prudence courageuse. M. Dhorme, qui connaît aussi bien les hardiesses hypercritiques que la théologie savante, sait défendre les droits du texte littéral contre toute interprétation tendancieuse et se réserver devant les hypothèses téméraires.
    Voilà qui ne saurait laisser indifférents ni les croyants ni les historiens : cette publication doit ainsi emporter l'assentiment unanime.
    Il se trouve de surcroît que c'est un grand événement littéraire.» Bulletin Gallimard, oct. 1956.

  • Des temples de l'Egypte ancienne aux maisons des sorcières modernes, les chats ont longtemps été associés au mystère et à la magie. Les mythes et légendes qui les entourent ainsi que les pouvoirs qu'on leur prête sont nombreux et perdurent encore à une époque qui cherche pourtant à tout rationaliser. Examinant en détail la mythologie des chats, le folklore du monde entier ainsi que de nombreuses citations de célèbres admirateurs des félins à travers les âges, Les merveilleux pouvoirs des Chats sera un incontournable pour tout amateur de chat qui souhaite en apprendre plus sur ces majestueux félins.
    Les sorcières, les païens et tous ceux qui croient à l'invisible apprécieront également les nombreux charmes, sorts et méditations inclus pour travailler avec ce pouvoir étrange et unique qui entoure le félin. Une cérémonie de baptême, des listes de noms magiques pour votre chat, des correspondances, ainsi que des sorts et des charmes de protection pour le collier de votre chat ne sont que quelques exemples de ce que vous pourrez trouver à l'intérieur de cet ouvrage.
    L'astrologie des chats, l'usage du tarot, et même une discussion sur le feng shui adapté aux chats font de cet ouvrage une exploration unique et magique pour créer un lien toujours plus fort avec nos boules de poils. Gagnant du prix " Coalition of Visionary Resources 2007 " du meilleur livre dans la catégorie Magie/Chamanisme. A propos de l'auteure Ellen Dugan, également connue sous le pseudonyme de " the Garden Witch ", est une médium clairvoyante qui vit dans le Missouri avec son époux et ses trois enfants.
    Adepte de la sorcellerie depuis plus de vingt ans, elle possède également de nombreuses années d'expérience dans les pépinières et les jardineries, ainsi que dans la conception de jardins paysagers.

  • «Un esprit clarifié et tranquille n'est ni borgne ni aveugle, il embrasse tous les aspects de la réalité. La feuille de légume que vous tenez dans votre main devient le corps sacré de l'ultime réalité et ce corps que vous tenez avec respect redevient simple légume. L'exercice de ce merveilleux pouvoir de transformation est le propre de l'activité de bouddha dont profitent tous les êtres.» Dôgen métamorphose la préparation d'un repas en méditation zen : une invitation à trouver la sérénité au coeur des activités quotidiennes les plus banales.

  • Après les mensonges, puisse la vérité éclater !

    Démentir des siècles de propagande négative et tordre le cou aux idées reçues à propos de la sorcellerie, telle est, dans cet ouvrage, la mission que s'est fixée Scott Cunningham, auteur incontournable de la littérature ésotérique ; et ce, dès 1987, année où la première mouture de ce livre a vu le jour.

    Non, la sorcellerie n'est pas un antichristianisme ou une antireligion. Non, cette pratique encore controversée et incomprise aujourd'hui n'est pas l'apanage des adorateurs maléfiques de Satan. Elle est une religion et une forme de magie pratiquée par des centaines de milliers de personnes saines de corps et d'esprit à travers le globe. Des personnes qui parviennent simplement à ressentir et à utiliser les énergies naturelles de la terre et de leur corps pour enrichir leur vie en créant des changements positifs.

    Re(découvrez) la magie populaire, ancestrale et primitive, et la Wicca, ainsi que leur histoire, leurs règles, leurs outils et leurs rituels dans un style bienveillant et limpide, très caractéristique de Scott Cunningham.

  • Les textes recueillis dans ces deux volumes sont des apocryphes, ce qui signifie qu'en dépit d'un contenu comparable à celui des Écritures ils n'appartiennent pas au canon. En effet, soit ils s'écartent de la doctrine officielle de l'Église en véhiculant des idées hétérodoxes, soit ils font trop appel au merveilleux, aspect dont l'Église s'est toujours méfiée. Mais rappelons que le canon des Écritures n'a pas été fixé tout de suite, son histoire court jusqu'à la quatrième session du Concile de Trente (1546). Ajoutons aussi qu'il y a toujours désaccord en la matière entre l'Église catholique et les Églises protestantes pour certains livres.
    Les textes réunis dans le premier tome relèvent de l'Antiquité chrétienne et recoupent différents genres bibliques : évangiles (auquel il convient d'adjoindre des écrits relatant la vie et la dormition de Marie, mère de Jésus), épîtres, Actes des apôtres, apocalypses (sur les derniers temps et l'au-delà). Ces pièces sont précieuses. Elles permettent une connaissance plus approfondie des premiers temps de l'Église et la compréhension de traditions - dans le domaine de la piété, de la liturgie ou de l'art - dont nous n'avons pas trace dans les textes canoniques.
    Les textes réunis dans le second tome sont, dans leur majorité, plus tardifs. Ce volume accorde, d'autre part, une place plus grande que le premier à des livres qui circulèrent dans des aires religieuses et linguistiques autres que le monde byzantin et l'Occident latin ; les traditions copte, arabe, éthiopienne, arménienne y sont bien représentées. Pour la plupart, ces écrits n'avaient encore jamais été publiés en langue française.
    Les écrits chrétiens que l'on dit « apocryphes » n'ont cessé d'être diffusés, récrits, adaptés. Ils furent le terreau de l'imaginaire chrétien, et une source d'inspiration pour les sculpteurs, les peintres, les écrivains, les musiciens et les cinéastes : le Bunuel de La Voie lactée se souvient des Actes de Jean. C'est que, face au discours régnant, institutionnel, ces textes ouvrent un espace à l'imagination. Ils se développent en quelque sorte dans les interstices des livres canoniques. Ils comblent des vides, inscrivent une parole dans les silences, donnent une voix aux personnages muets, un nom et un visage à ceux qui n'étaient que des ombres. Comme toute littérature, ils rusent avec le discours clos.
    TOME II. Sur Jésus et d'autres figures évangéliques : Évangile selon Marie - Histoire de Joseph le charpentier - Dialogue du paralytique avec le Christ - Sur le sacerdoce du Christ ou Confession de Théodose - Homélie sur la vie de Jésus et son amour pour les apôtres - Livre du coq - Assomption de Marie ou Transitus grec « R » - Évangile de Nicodème ou Actes de Pilate - Rapport de Pilate - Réponse de Tibère à Pilate - Comparution de Pilate - Déclaration de Joseph d'Arimathée - Lettre de Pilate à l'empereur Claude - Vengeance du Sauveur - Mort de Pilate. Sur les apôtres : Vies des prophètes - Listes d'apôtres et de disciples - Actes d'André et Matthias - Actes de Pierre et André - Martyre de Matthieu - Martyre de Marc l'évangéliste - Actes de Timothée - Actes de Tite - Actes de Barnabé - Actes de Thaddée - Martyre de Thaddée arménien - Actes de Jean à Rome - Passion de Pierre (dite du pseudo-Linus) - Passion de Jacques frère du Seigneur - Passion de Philippe - Passion de Jacques frère de Jean - Passion de Barthélemy - Passion de Matthieu - Passion de Simon et Jude - Prédication de Barthélemy dans la ville de l'Oasis et martyre de Bathélemy - Actes de Matthieu dans la ville de Kahnat et martyre de Matthieu en Parthie - Prédication de Jacques fils de Zébédée et martyre de Jacques fils de Zébédée - Martyre de Luc. Visions et révélations : Première Apocalypse apocryphe de Jean - Apocalypse de Thomas - Oracles sibyllins. Lettres : Lettre de Paul aux Laodicéens - Lettre de Jésus-Christ sur le dimanche - Lettre de Lentulus - Épître du pseudo-Tite. Roman pseudo-clémentin : Homélies - Reconnaissances. Édition publiée sous la direction de Pierre Geoltrain et Jean-Daniel Kaestli, trad. de différentes langues par Dominique Alibert, Frédéric Amsler, Irena Backus, Alessandro Bausi, Gisèle Besson, Robert Beylot, Anne Boud'hors, Bertrand Bouvier, François Bovon, Michèle Brossard-Dandré, Allen Callahan, Marie-Ange Calvet, Valentina Calzolari, Caroline Cennac, Dominique Côté, Jean-François Cottier, François Dolbeau, Jean-Daniel Dubois, Robert Faerber, Albert Frey, Christiane Furrer, Pierre Geoltrain, Rémi Gounelle, Zbigniew Izydorczyk, Eric Junod, Jean-Daniel Kaestli, Alain Le Boulluec, Simon C. Mimouni, Françoise Morard, Enrico Norelli, Flavio G. Nuvolone, Bernard Outtier, Andrew Palmer, Jacques-Noël Pérès, Madeleine Petit, Jean-Claude Picard, Pierluigi Piovanelli, Bernard Pouderon, Gérard Poupon, Jean-Marc Prieur, Jean-Michel Roessli, Willy Rordorf, André Schneider et Claudio Zamagni. Index établis par Jean-Michel Roessli et Sever J. Voicu, 2208 pages

  • Dès 1956, la Pléiade s'ouvrait à la Bible en accueillant le premier volume de l'Ancien Testament, publié sous la direction d'Édouard Dhorme ; le second volume paraissait en 1959, puis le Nouveau Testament, traduit par Jean Grosjean et Michel Léturmy, en 1971.
    Entre l'Ancien Testament et le Nouveau Testament vient aujourd'hui s'insérer un nouveau volume, celui des Écrits intertestamentaires. Par sa conception d'ensemble comme par son contenu, ce volume est sans équivalent en français ou en toute autre langue. Il réunit les principaux textes esséniens découverts à Qoumrân, près de la mer Morte, à partir de 1947, et les «pseudépigraphes» - parfois appelés «apocryphes» - les plus importants, comme Hénoch, les Jubilés, les Testaments des douze patriarches, et beaucoup d'autres. Dès 1950, André Dupont-Sommer avait affirmé avec une parfaite netteté le caractère essénien des documents que l'on venait de mettre au jour à Qoumrân et il avait aussitôt reconnu, avec une extrême pénétration, qu'il fallait attribuer à l'essénisme nombre des pseudépigraphes antérieurement connus. Ainsi l'origine essénienne probable de nombre de ces recueils justifie pleinement ce regroupement.
    Les écrits qoumrâniens sont traduits sur les originaux hébraïques et araméens ; les «pseudépigraphes» - conservés le plus souvent en traduction de traduction - sont traduits des versions anciennes : grecque, latine, éthiopienne, syriaque, slave ou copte. Il n'était pas possible dans le cadre de cette édition de signaler toutes les variantes des versions dont on disposait, mais on s'est attaché cependant à en noter les plus significatives. En bas de page, des notes claires et abondantes éclairent le texte et indiquent les rapprochements qui s'imposent. Chacun des recueils est précédé d'une notice critique et d'une bibliographie.
    L'introduction générale campe tout d'abord à grands traits les principaux faits de la période qui voit naître cet ensemble de textes. Elle rappelle d'autre part les difficiles questions d'ordre non seulement historique, mais aussi littéraire que pose ce vaste corpus. Enfin, deux index (l'un, des noms propres ; l'autre, des thèmes) facilitent la consultation de l'ouvrage.
    Faut-il préciser que ce volume ne prétend à aucune valeur canonique? Il ne relève ni de la Synagogue ni d'aucune Église. André Dupont-Sommer aimait à en parler comme de la «Bible de l'humaniste». Il reste que ces Écrits intertestamentaires sont de la plus haute importance pour l'intelligence de l'Ancien Testament, qu'ils prolongent, et pour celle du Nouveau Testament, qu'ils annoncent.

  • La Bible hébraïque cache sans doute aucun, au moyen d'un codage complexe à plusieurs dimensions, des messages puissants, venus du ciel. Il y a des centaines de milliers d'années, des êtres intelligents, à nos yeux extraordinaires, " divins ", intervinrent dans l'évolution des hominidés terrestres. Ils façonnèrent génétiquement l'humanité. Ils ont laissé des traces de leur toute-puissance et de leur savoir immense : ils inspirèrent notamment les mystérieux monolithes de Stonehenge en Angleterre.

  • âme et corps

    Yãjnavalkya

    Probablement rédigé dans le sud de l'Inde vers le X e siècle de notre ère, le Yoga selon Yãjñavalkya ( Yogayãjñavalkya m ) est un traité technique de yoga très célèbre, comme les nombreuses citations qui en sont faites en témoignent. Ce texte offre une connaissance précise sur la manière dont le yoga était vécu et pratiqué à une époque ancienne et qui s'attarde sur des éléments jusqu'alors peu développés dans les canons du yoga classique - en particulier le Yogasûtra, de Patañjali (constitué vers le II e siècle de notre ère). Il ne s'agit pas d'un traité dévotionnel, mais d'un texte qui explicite les techniques propres au yoga. Pierre angulaire de la culture indienne, il se situe entre les sûtra philosophiques de Patañjali et les traités yogiques plus techniques du XV e siècle.

  • Reconnu et encensé dans le monde entier où il a été de nombreuses fois traduit, Le Livre des morts tibétain fait désormais partie du patrimoine littéraire de l'humanité. Longtemps détourné de son sens véritable et présenté de façon fragmentaire, il est ici, pour la première fois, livré au public sous sa forme complète, directement traduit du tibétain et expliqué dans son contexte originel. Le Bardo Thödröl - intitulé en français Livre des morts tibétain - signifie en réalité La Grande Libération par l'écoute dans les états intermédiaires. Composé par le grand maître Padmasambhava au VIIIe siècle, il traite des mystères les plus profonds de l'existence. Le bardo, «état intermédiaire», désigne d'abord le passage entre la mort et la renaissance dans une vie future. Le rêve, la méditation, la vie et le moment de la mort sont aussi des bardo, des aventures d'un esprit qui n'a ni commencement ni fin. De la mort aujourd'hui taboue, ce texte millénaire nous révèle précisément qu'elle est le miroir de ce qu'a été notre vie. Loin d'être un anéantissement, elle offre, selon le degré de préparation spirituelle de l'individu, la formidable possibilité d'une libération complète de l'être ou l'étape obligée vers une nouvelle existence sous conditions. C'est donc à l'être humain de découvrir la nature véritable de l'esprit : l'esprit de claire lumière. La mort sera alors l'instant de vérité où il reconnaîtra cette luminosité fondamentale pour s'y immerger, cessant ainsi d'errer de vie en vie sous le poids d'une illusion toujours recommencée.

  • Approfondissez chaque jour votre pratique wiccane La pratique de la Wicca vise à approfondir votre connexion à la nature qui vous entoure. Avec les bonnes intentions et informations, la magie est accessible à tous. Dans Guide pratique de magie Wiccane, vous entreprendrez une exploration spirituelle des applications fondamentales dont vous avez besoin pour intégrer pleinement les pratiques wiccanes dans votre vie quotidienne.
    Depuis les sorts et les rituels, jusqu'au culte des dieux et des déesses, ce livre vous révèle le pouvoir de la pratique et vous aidera à devenir une meilleure version possible de vous-même. L'histoire de la wicca : comprenez les principes et les rites qui sont pratiqués depuis des millénaires, l'enracinement de la Wicca dans la nature, les divinités, les éléments et l'astronomie. Les bases de la magie : découvrez les outils fondamentaux qui sont utilisés traditionnellement dans la pratique wiccane, dont les huiles essentielles, les plantes, les bougies et les pierres.
    Des applications pratiques : découvrez comment développer ces bases en étudiant en profondeur comment, quand et pourquoi vous pouvez vous servir de votre " boîte à outils " wiccane. Des sorts efficaces : étudiez trente sorts qui couvrent une large gamme d'objectifs quotidiens, des sorts de protection à ceux qui servent à répandre l'amour et la guérison. Des méditations de pleine conscience : créez un lieu où vivre en esprit, avec de belles méditations guidées dont le but est de vous apaiser et de vous guérir tout en enrichissant votre vie quotidienne.
    Patti Wigington étudie, pratique et écrit sur la Wicca depuis plus de 30 ans. Elle est experte en paganisme et explore ses propres expériences ainsi que celles d'autres personnes de la communauté païenne.

  • Ouvrez votre portail sur l'Autre Monde... « Ce livre concerne des faits, pas des traditions, mais certaines personnes auront peut-être du mal à l'accepter. Comme c'est le cas bien souvent, il est plus facile d'expliquer ces phénomènes inhabituels et étranges comme des illusions, tant qu'on n'en a pas fait soi-même l'expérience. C'est l'une des principales raisons pour lesquelles j'étais jusqu'ici réticente à écrire sur la réalité de la Faerie et du Peuple de l'Autre Côté. » 73 ans. Il aura fallu qu'Anna Moura atteigne cet âge pour poursuivre sa série de best-sellers sur la sorcellerie verte. La Faerie dont il est question dans ce livre n'est donc pas spécifiquement celtique, ni d'aucune tradition culturelle particulière. Cet ouvrage ne traite pas de fiction ou de fantasy, mais d'expériences, d'observations et de rencontres concrètes et réelles vécues par l'auteure elle-même avec des créatures féériques. Comment faciliter les contacts, gérer les nuances de la communication, se retirer gracieusement au besoin, s'excuser quand c'est approprié... Sorcières vertes - Sur les traces de Faerie vous donne des conseils pratiques et autres idées passionnantes pour établir des relations avec l'Autre Monde et pratiquer une magie plus puissante. La connexion avec l'Autre Peuple impliquant d'établir une relation particulière que l'on doit approcher avec attention et prévenance, ce livre s'adresse particulièrement aux praticiens expérimentés de l'Art sorcier. En apprenant à adopter l'état d'esprit et de coeur décrit dans ce livre, ils pourront plus aisément ouvrir la porte et vivre des rencontres sûres et fructueuses avec les fées... À propos de l'auteure : Ann Moura (Aoumiel) pratique en solitaire la sorcellerie verte depuis plus de 45 ans. Sa mère et sa grand-mère étaient des sorcières et lui ont transmis un héritage de magie populaire et d'art sorcier impliquant le spiritisme, les anciennes divinités celtiques, des sorts à base de plantes, de la magie verte, la croyance en la réincarnation et des règles pour se servir du « pouvoir ». Ann Moura se concentre aujourd'hui sur le niveau fondamental de la sorcellerie verte, qu'elle enseigne aux générations suivantes de sa famille.

  • En 1976, paraît ce fracassant ouvrage que vous tenez entre les mains, premier d'une série de plus de quatorze livres : Zecharia Sitchin, en se fondant sur les écrits sumériens, vieux de plus 5 000 ans, tenus pour une simple mythologie, annonce l'existence d'une "12e planète" (désormais confirmée par la science sous l'appellation d'attente de "planète X") et conte l'histoire des "dieux" venus sur la Terre depuis ce monde tout proche !

    Il fallait donc absolument que reparaisse, dans une traduction nouvelle, cet ouvrage clé, la référence scientifique de ce qui se nomme désormais la "théorie des anciens astronautes". Le livre où tout est analysé, calculé, pensé, démontré, illustré : il est impossible de nier, par des faits scientifiques tangibles, la plausibilité de cette thèse.

    L'humanité aura-t-elle bientôt rendez-vous avec ses "créateurs" ?

  • Le Guide des égarés apparaît dans l'histoire des idées comme l'une des plus illustres oeuvres philosophiques de tous les temps.
    Maïmonide (1135-1204) est resté une figure majeure du judaïsme rabbinique. Mais sa connaissance de la philosophie fit de lui l'apôtre d'une religion rationnelle, épurée des superstitions, qui vise essentiellement l'instauration d'une société vraiment humaine.
    Écrit pour des intellectuels écartelés entre la tradition religieuse et la pensée scientifique et philosophique de l'époque, Le Guide des égarés tente surtout de mettre en accord l'enseignement de la Bible et de ses commentaires, avec la philosophie d'Aristote. Reconnu très vite comme une oeuvre maîtresse, il influença de manière décisive la pensée juive, chrétienne et musulmane.
    De portée universelle, Le Guide ne constitue pas moins une analyse approfondie du judaïsme, dans ses aspects rituels comme dans le domaine de ses croyances. Il propose une compréhension rationnelle de la Bible et du Talmud, dégagée de l'autorité et des dogmes des institutions juives qui lui en tiennent rigueur pendant des siècles.
    Le Traité des huit chapitres opère la synthèse de l'Éthique d'Aristote et de la morale juive traditionnelle ; ce qui a pour conséquence inattendue de faire de lui le premier traité de psychologie et de psychothérapie de l'histoire.

  • Pas besoin de baguette pour mettre de la magie dans votre vie ! Entrez dans le monde magique et sacré des parfums L'odorat est notre sens le plus puissant, plus ancien encore que notre vue. En apprenant à l'exploiter, nous pouvons modifier notre perspective, notre humeur, et même nos rêves... Et lorsque l'aromathérapie s'allie à la magie, les possibilités deviennent infinies ! Magie botanique est le premier guide contemporain du pouvoir transformateur des huiles essentielles utilisées pour les sorts, la divination et le développement du pouvoir rituel. L'auteure vous guidera vers les royaumes cachés des plantes et leurs pouvoirs magiques, depuis les rosaires parfumés à la rose jusqu'au parfum persistant de l'oliban, en passant par l'énergie purificatrice de la sauge blanche. Dans ces pages, vous découvrirez : - la riche histoire et les traditions de la magie des parfums et leur emploi en complément des prières, en méditation et en voyage chamanique ; - plus de 135 recettes à base d'huiles essentielles et de projets à réaliser soi-même pour une large gamme d'objectifs et de souhaits ; - des instructions claires pour créer votre propre kit de magie botanique pour débutant ; - comment créer vos propres oracles botaniques, ainsi que la manière dont l'aromathérapie magique peut stimuler la divination avec le tarot et les runes, le pendule ou les feuilles de thé ; - des renseignements pratiques concernant l'achat, le mélange, le stockage et l'emploi sans risques des huiles essentielles. Amy Blackthorn est considérée comme une « horticultrice mystique » pour son travail avec les plantes magiques et son enseignement du Hoodoo. Elle intègre ses expériences dans la British Traditional Witchcraft (sorcellerie britannique traditionnelle). Elle est diplômée en aromathérapie et a reçu l'ordination du Gryphon's Grove School of Shamanism (école de chamanisme du bosquet du Gryphon).

  • Les historiens de l'Israël ancien ont toujours eu tendance à suivre le modèle narratif de la Bible, en cherchant à prouver l'historicité de celle-ci.
    Mario Liverani, dans ce livre qui fut un événement et a déjà acquis le statut de référence, inverse la perspective : il relit les grands récits de l'Ancien Testament à partir des enseignements de la recherche contemporaine sur l'histoire d'Israël et du Proche-Orient ancien. Il offre une enquête sans égale sur les conditions politiques et religieuses dans lesquelles Israël, parallèlement au cours ordinaire de son histoire, a su forger son épopée, écrire une « histoire inventée ».

  • Donnez vie aux capacités médiumniques naturelles qui sommeillent en vous ! Dans cet ouvrage, indéniablement écrit avec le c?ur, Sherrie Dillard, médium psychique, vous plonge tout droit dans les abîmes de votre être intérieur et de votre âme. Intuitif émotionnel, mental, physique ou spirituel, quel que soit votre profil médiumnique - qu'elle vous aide à identifier -, vous recevrez de l'auteure de précieuses clés pour prendre conscience de vos aptitudes, pour les développer et pour comprendre le fonctionnement de vos capacités subtiles. Des quiz, exercices progressifs de développement et autres méditations seront le socle pratique de cette démarche spirituelle proposée dans les pages de Vous êtes médium. Ce livre vous guide pas à pas vers l'acceptation, une meilleure compréhension et une pratique maîtrisée de vos capacités innées pour communiquer avec ces êtres disparus qui ne cherchent qu'à entretenir avec vous ce lien éternel, pour vous assister et vous guider... Une aventure passionnante et terriblement instructive !

empty