HELENE HINFRAY

  • L'été où tout arriva : 1927, l'Amérique en folie

    Bill Bryson

    • Payot
    • 9 Mars 2022

    Président incompétent, dérèglement climatique, tueurs fous, etc. : les problèmes de l'Amérique de 1927 sont ceux d'aujourd'hui... Mais cette Amérique-là est aussi celle de Lindbergh traversant l'Atlantique sans escale, celle de l'invention du cinéma parlant et de la télévision, celle d'Al Capone et de Ford, de Disney ou de Coolidge, l'indolent président qui avait horreur de serrer des mains... Bryson la raconte avec jovialité et érudition.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Une histoire du monde sans sortir de chez moi

    Bill Bryson

    • Payot
    • 10 Juin 2015

    Ayant découvert que ce qui s'était passé dans le monde depuis deux siècles s'était retrouvé sous forme d'objets et de rituels quotidiens dans notre intérieur, le plus drôle des écrivains voyageurs américains fait le tour de sa maison pour nous raconter cette grande aventure du génie humain - de l'invention de la tapette à souris à la conception de la tour Eiffel, de la saga des acariens à celle des milliardaires. Une histoire de l'envers du décor.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Une Anglaise au far west ; voyage d'une femme aux Montagnes rocheuses

    Isabella L. Bird

    • Payot
    • 28 Août 2019

    Rien ne prédisposait Isabella L. Bird (1831-1904) à voyager. Cette fille de pasteur anglais était de santé fragile et traînait sa neurasthénie de fauteuil en sofa, jusqu'à ce qu'un médecin perspicace lui prescrive le voyage pour remède. Ce fut une révélation : elle découvrit en solitaire Australie, Nouvelle-Zélande, États-Unis, Maroc, Tibet, Chine, Corée et Japon. Ses séjours en Asie lui valurent en 1892 d'être la première femme à entrer à la Royal Geographical Society de Londres. En 1873, elle s'en va explorer les Rocheuses dans son costume hawaïen. Elle va demeurer quatre mois dans ce Colorado qui n'est pas encore un État, partageant le quotidien rude des colons et parcourant à cheval des centaines de kilomètres en compagnie de desperados tels que Mountain Jim, dont elle tombe follement amoureuse.

  • Des cornflakes dans le porridge ; un Américain chez les Anglais

    Bill Bryson

    • Payot
    • 3 Mai 2017

    Entre récit de voyage, peinture de société et expériences loufoques, cet impertinent et savoureux portrait de l'Angleterre des années 1990 (épicé de flash-backs dans les années 1970) a consacré Bill Bryson comme le plus british des écrivains américains. 

  • Les sautes d'humour de Winston Churchill

    Winston Churchill

    • Payot
    • 8 Novembre 2017

    On connaît tous Winston Churchill (1874-1965) comme Premier ministre britannique en temps de guerre et l'on sait qu'il avait un humour à toute épreuve, mais on oublie que sa vie publique fut aussi longue qu'agitée, ou encore qu'il reçut le prix Nobel de littérature en 1953. Pour redécouvrir avec le sourire un personnage aussi colossal, rien de tel que ce petit recueil de réflexions et confidences, avec pour thèmes sa passion pour la politique, bien sûr, mais aussi son amour des mots et des animaux, son sacré caractère, ses verdicts sur les peuples et les soi-disant amis, ses relations avec les femmes ? et puis l'alcool, sans lequel Winston ne serait pas devenu Churchill.

  • Les tribulations d'une cuisinière anglaise

    Margaret Powell

    • Payot
    • 10 Avril 2013

    Dans l'Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d'être institutrice, mais elle est issue d'un milieu modeste et doit "entrer en condition". De fille de cuisine, elle devient rapidement cuisinière, un titre envié parmi les gens de maison. Confinée au sous-sol de l'aube à la nuit, elle n'en est pas moins au service de ceux qu'on appelle "Eux", des patrons qui ne supporteraient pas de se voir remettre une lettre par un domestique autrement que sur un plateau d'argent. Elle saura leur tenir tête et rendra souvent son tablier pour améliorer ses conditions de travail, jusqu'à ce qu'elle trouve enfin, sinon le prince charmant, du moins le mari qui l'emmènera loin des cuisines des maîtres.
    Grâce à son franc-parler aux antipodes des récits de domestiques anglais trop parfaits, ce témoignage paru en 1968 a valu la célébrité à Margaret Powell (1907-1984). Quarante plus tard, il a inspiré le scénariste de Downton Abbey.

  • Shakespeare ; antibiographie

    Bill Bryson

    • Payot
    • 20 Janvier 2016

    Que sait-on réellement sur Shakespeare, qui n'a laissé que quatorze mots de sa main ? Campant avec sa truculence habituelle le décor de l'Angleterre de la fin du XVIe siècle, Bryson nous ramène à l'homme qu'a pu être le dramaturge et nous en apprend beaucoup sur un personnage aussi mystérieux. Surtout, notre écrivain-voyageur de l'Iowa nous transporte au coeur d'une oeuvre universelle qui demeure la plus belle preuve de l'existence de Shakespeare.

  • Jamais encore n'avait été offerte aux lecteurs francophones cette délicieuse correspondance s'étalant des années 1920 à 1955 entre des enfants de diverses nationalités et Albert Einstein, lequel répondait avec simplicité et humour (quand il en avait le temps !) à leurs voeux d'anniversaire et à leurs demandes d'autographes, à leurs questions scientifiques pointues et à leurs confidences désarmantes, à leurs déclarations de respectueuse amitié et à leurs demandes de parrainage de clubs pour jeunes savants. Un cadeau idéal à destination des petits comme des grands, et un parfait complément aux «Sautes d'humour d'Albert Einstein» (Payot, 2016).

  • Le journal de voyage (mai-sept. 1865), jusqu'alors inédit en français, d'une institutrice de vingt-quatre ans partie du Missouri dans un convoi de chariots avec sa mère et ses frères pour se construire une nouvelle vie dans le Montana après les années sombres de la guerre de Sécession. Le western côté femmes, entre document historique et récit de voyage : un témoignage majeur sur le quotidien des millions d'héroïnes méconnues qui traversèrent les Grandes Plaines au xixe siècle.

  • L'été où tout arriva

    Bill Bryson

    • Payot
    • 1 Juillet 2021

    L'auteur américain de tant de chroniques drôlissimes sur ses compatriotes d'aujourd'hui s'intéresse à ceux du passé dans ce livre pour lequel il a été élu outre-Manche meilleur auteur de non-fiction : avec pour point de départ la traversée de l'Atlantique par Lindbergh, le 21 mai 1927, et au travers d'innombrables destins personnels, son récit est tout à la fois un portrait loufoque sur cinq mois des États-Unis d'avant la Grande Dépression, une collection d'événements et d'inventions ayant bouleversé le monde (cinéma parlant, télévision, etc.), ainsi qu'une évocation de problématiques toujours très actuelles (climat et bulles spéculatives, présidents étranges et tueurs fous...). 

  • Shakespeare

    Bill Bryson

    • Payot
    • 4 Avril 2012

    Le biographe veut " prendre la mesure de ce que les archives nous apprennent réellement sur Shakespeare ", lequel n'a laissé en effet que quatorze mots de sa main ! Tout en reconstituant avec truculence le décor de l'Angleterre de la fin du XVIe siècle, Bryson nous ramène à l'homme qu'a pu être Shakespeare, et l'on finit par en apprendre beaucoup sur un personnage aussi mystérieux.

  • Les bons conseils de M. Carson, majordome du comte de Grantham dans la célèbre série Downton Abbey, à son personnel, mais aussi aux lectrices et lecteurs d'aujourd'hui pour tenir leur intérieur.

  • Pas facile d'être une lady !

    E. M. Delafield

    • Rivages
    • 15 Juin 2016

    Le journal humoristique sur une année, au fin fond du Devonshire et au coeur de Londres, d'une lady quadragénaire tiraillée entre ses rôles d'épouse, de mère, de femme libérée et d'intellectuelle en herbe à la fin des années 1920. Un classique d'une grande modernité !

  • Au fin fond du Devonshire, notre « provincial lady », quadragénaire gaffeuse, nous régale avec les mésaventures de son quotidien sur une année, tiraillée qu'elle est entre ses rôles d'aristocrate, d'épouse, de mère, de femme libérée, d'intellectuelle ; et si elle s'accorde des escapades à Londres, c'est moins pour briller en société que pour dépenser l'argent qu'elle n'a pas.

  • Tous les Français connaissent Winston Churchill (1874-1965) comme Premier ministre de Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale, mais bien peu savent qu'il le redevint dans leannées 1950 et qu'il eutune carrière politique aussi longue qu'agitée. Tout le monde sait qu'il avait un humour à toute épreuve, mais on a oublié qu'il reçut le prix Nobel de littérature en 1953 et qu'il adorait peindre.
    Pour découvrir ou redécouvrir un personnage aussi colossal, rien de tel que ce petit recueil de réflexions et confidences humoristiques, avec pour thèmes principaux sa passion pour la politique, bien sûr, mais encore son amour des mots et des animaux, son sacré caractère et ses relations avec les femmes, ses verdicts sur les nations étrangères et les soi-disant amis, et puis aussi l'alcool, sans lequel Winston ne serait pas

empty