• Chapeau et manteau de feutre, besace au côté, bourdon en main : depuis plus d'un millénaire les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle nourrissent l'imaginaire occidental. Chemin de foi, chemin de savoir et d'échanges, chemin d'initiation : Compostelle fut tout cela, et plus encore. Jean-Claude Bourlès a suivi depuis Saint-Jean-Pied-de-Port le Camino Francés, cette voie ouverte au IXe siècle par les pélerins venus de France.

  • En 1982, on recensait 120 pèlerins à Compostelle ; quinze ans plus tard, ils étaient 150 000 ! Qu'est-ce qui peut bien pousser un individu à marcher jour après jour et dans des conditions parfois difficiles vers le lieu présumé de l'inhumation de l'apôtre Jacques le Majeur ? Cette question, Jean-Claude Bourlès se la pose depuis des années qu'il sillonne les 1 600 kilomètres d'un chemin prenant sa source au Puy-en-Velay.
    Il interroge ici les pèlerins, mais aussi des témoins privilégiés : agriculteurs, commerçants et tous ceux, laïcs ou religieux, qui voient se succéder les "passants de Compostelle" et parfois les accueillent dans les gîtes, auberges ou refuges jalonnant leur itinéraire.

  • Partis du Puy-en-Velay, deux marcheurs entreprennent la grande randonnée 65 qui les conduira à Conques. Neuf jours de voyage pour un peu plus de deux cents kilomètres, en suivant l'un des itinéraires historiques du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. De chapelles en forteresses, les siècles parlent comme parle chaque jour un peu plus ce village où les voyageurs ont tissé des amitiés et pris des habitudes : Conques, tapi dans les derniers soubresauts des monts du Rouergue.

  • Grand marcheur, jean-claude bourlès a usé ses semelles sur les chemins de compostelle.
    Là-bas, face à la mer, il lui est venu l'envie de parcourir de même sa bretagne natale, de découvrir ce qui le lie à cette terre, à ce ciel, à ces gens, lui " l'étranger de passage ". alors, vers la mi-mai, il se met en route. mont-saint-michel, pontorson, redon : sa bretagne est d'abord intérieure, c'est celle des landes et des canaux. des souvenirs lui reviennent, qu'il croyait oubliés ; flaubert et suarès l'accompagnent, qui firent le même voyage.

  • En panne d'inspiration dans la rédaction d'un ouvrage sur le XVIe siècle espagnol, un écrivain passe tout son temps à se raconter des histoires au fin fond de sa bibliothèque. Voici que surgit dans cette existence par procuration un drôle d'intrus répondant au nom de Sancho Pança (on découvrira à la fin du livre qu'il s'agit d'un chat). Bientôt d'autres figures étranges font leur
    apparition, qui incitent maître Bourlès à empoigner son bâton de marcheur aussi bien que ses livres pour partir à la recherche du créateur de ce petit monde, Miguel de Cervantès. À l'issue d'un périple semé de rebondissements, notre narrateur aura dépeint en une fresque somptueuse cette Espagne si bien incarnée par l'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche.

  • « Je ne suis pas parti que la confusion, déjà, s'installe dans mon esprit. Pourquoi suis-je ici, sur ce chemin de foi reconnu et sanctifié par trois religions monothéistes, alors que je ne crois ni ne pratique en aucune confession ? Un pèlerin sans foi et sans Église ! Plus modestement, un agnostique qui, rompant l'immobilité de la nuit, se met en marche vers un rendez-vous où personne ne l'attend. »

  • En panne d'inspiration dans la rédaction d'un ouvrage sur le XVIe siècle espagnol, un écrivain passe tout son temps à se raconter des histoires au fin fond de sa bibliothèque.
    Histoires de l'Histoire, de voyages ou de rencontres littéraires, souvenirs en désordre, télescopage du temps et des événements : cette forme d'aliénation livresque fait songer à Don Quichotte, à qui la lecture assidue des ouvrages de chevalerie avait fait perdre la raison.
    Voici d'ailleurs que surgit dans cette existence par procuration un drôle d'intrus répondant au nom de Sancho Pança. Bientôt d'autres figures étranges font leur apparition, qui incitent maître Bourlès à empoigner son bâton de marcheur aussi bien que ses livres pour partir à la recherche du créateur de ce petit monde, Miguel de Cervantès.
    À l'issue d'un périple semé de rebondissements et de digressions, poussant son enquête jusque dans la dernière demeure de Charles Quint, notre narrateur aura dépeint en une fresque somptueuse cette Espagne si bien incarnée par l'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche.

  • ISBN/EAN/UPC: 9782706709470 Titre de l'ouvrage: Frisson des départs Auteur: Yvon Boëlle Jean-Claude Bourlès Editeur: Salvator Date de publication: 11/9/2012 Reliure: Broché TVA: 7% Prix public taxes comprises: EUR 23,00 Nombre de pages: 168 Langue: français Sujet: Art / Photographie Description:
    Regard croisé entre un écrivain-randonneur et un photographe-voyageur sur le « partir », Le Frisson des départs est un duo où chacun joue sa propre partition qui pourtant s accorde à l autre. C est un livre de désirs. Désir de partir à la découverte de paysages inconnus et de nouvelles routes. Désirs de rencontres avec « l étrange étranger », de humer des parfums d aventure, de rompre le quotidien qui étouffe... Ici, on respire à pleins poumons l amour des grands espaces, des chemins sans fin et des bords du monde. Des côtes irlandaises aux montagnes de Galice, de la baie du Mont-Saint-Michel aux plaines de Castille, des sentes de la forêt de Brocéliande aux chemins de Compostelle, une invitation au voyage de l âme et de l esprit. Car la vie est un perpétuel départ, une aspiration permanente vers ailleurs...
    Biographie de l'auteur:
    Yvon Boëlle Photographe Yvon Boëlle, photographe par passion, vit en Bretagne. Depuis plus de trente ans, il poursuit sans relâche sa quête d émotions photographiques sur les routes de l arc Atlantique. Il a publié et illustré de nombreux ouvrages, dont L Irlande ou les musiques de l âme (1989), Brocéliande, avec Philippe Le Guillou (1996), Sur les Chemins de Compostelle, avec Patrick Huchet (1999, 2012), Des Bretagnes très intérieures (2000), Pays celtes, hauts lieux et chemins secrets, avec Claudine et Hervé Glot (2004), 365 méditations sur les chemins de Compostelle, avec Luc Adrian (2006) et Sur les nouveaux chemins de Compostelle, avec Patrick Huchet (2011). Jean-Claude Bourlès Écrivain-voyageur Jean-Claude Bourlès est né à Rennes en 1937. Poète, écrivain, chroniqueur, conférencier, il a publié une quinzaine d ouvrages, dont Les Vents noirs (1976), Chronique du bel été (1982, prix Louis Guilloux) Retours à Conques (1993), Le Grand Chemin de Compostelle (1995, prix du livre d aventures), Une Bretagne intérieure (1998), Passants de Compostelle (1999), Ma vie avec Sancho Pança (2006), Pèlerin sans Église (2001). Voyageur adepte de la lenteur, il randonne en France et à l étranger depuis près de quarante ans, et collabore régulièrement à diverses revues.
    Rédacteur:

empty