• Altamont

    Joel Selvin

    • Rivages
    • 31 Mai 2017

    Le 6 décembre 1969, un grand festival gratuit réunit, devant une foule immense, Santana, Jefferson Airplaine, les Flying Burrito Brothers, Crosby, Stills, Nash and Young, Grateful Dead (qui finalement ne jouera pas) et les Rolling Stones, sur le circuit automobile d'Altamont, non loin de San Francisco. Mais très vite, ce qui devait être la réponse de la Côte Ouest aux « trois jours de paix, de musique et d'amour » du festival de Woodstock , tourne au cauchemar.  Une horde de Hells Angels brutaux et défoncés, assurant la sécurité du show, envahissent la scène, rossent plusieurs musiciens et font régner une terreur qui s'achèvera dans la soirée par le meurtre d'un spectateur, alors que Mick Jagger et ses hommes plaquaient les derniers accords de « Under My Thumb ». Un documentaire de 1970, «Gimme Shelter», évoque ces événements à chaud. Ce livre de Joel Selvin est d'une autre nature, et apporte aujourd'hui des éléments inédits et de nouveaux éclairages sur cette Bérézina. A partir de plus d'une centaine de témoignages (musiciens, Hells Angels, policiers, roadies, secouristes, familles des victimes et du tueur...), le journaliste vétéran du «San» «Francisco Chronicle» retrace en détail, et parfois avec les accents d'un véritable document « true crime », les nombreux étapes d'un drame qui allait rester comme un des jours les plus noirs de toute l'histoire du rock, détaille les rouages d'une tragédie américaine qui allait faire définitivement faire basculer les sixties «peace & love» dans une nouvelle ère, plus dure, plus sombre.

  • Janis Joplin, Jimi Hendrix, Bod Dylan, Les Beatles et toute une nouvelle scène musicale californienne conduite par les Gretaful head ou Jefferson Airplane.
    Mais encore les hippies et le flower power, Allen Ginsberg et la Beat generation, Timothy Leary et la promotion du LSD.
    L'espace d'un été, et pour l'éternité, les rues de San Francisco sont devenues le centre du monde, imposant dans une exposition de créativité une véritable contre-culture.
    Internationalement reconnu pour ses photos de musique, du festival de Woodstock aux Red Hot Chiller Pepper, Jim Marshall est un témoin exceptionnel de fameux summer of love. Il a tout vu et tout immortalisé, les concerts, les coulisses, les rassemblements, les débuts et les consécrations. Cet ouvrage inédit réunit pour la première les plus beaux et les plus rares clichés d'une époque révolue mais désormais légendaire.

  • Anglais Ron Nagle

    , ,

    Years in the making, this definitive monograph presents nearly six decades of work by the pioneering San Francisco-based ceramic sculptor Ron Nagle (born 1939). The plates section features 51 sculptures made since 1958, all reproduced in full color. Critical essays by Joel Selvin and David Pagel and a foreword by Dave Hickey offer diverse perspectives on Nagle's accomplishments as both an artist and a musician. An illustrated chronology provides an overview of his life and work, including his apprenticeship with ceramicist Peter Voulkos, his seminal role in San Francisco's psychedelic music scene, his sound design for the film The Exorcist, and his obsessive devotion to intimately scaled sculpture. Nagle's irrepressible personality comes through in the book's innovative design, which includes a jacket that unfolds into a poster of the artist dressed as his film hero Charlie Chan. Also included is a CD of 21 songs spanning Nagle's musical career, from the 1960s to the 2000s.

empty