Le Lys Bleu

  • Découvrez le récit authentique de 8 années de policier-coopérant à l'étranger.
    Après 24 ans de police judiciaire en France, l'auteur a voulu donner un nouveau sens à son métier et est parti exercer à Madagascar puis au Sénégal.
    Au travers de nombreuses anecdotes, il nous fait découvrir l'expérience de ce travail de policier peu ordinaire au sein de deux polices de deux pays francophones.

  • Une balade sur l'Atlantique entre Cap-Vert et Tobago.
    Un prétexte pour écrire un petit livre dont je me servirai pour digresser, régler quelques comptes, parler de tout et de rien en me regardant le nombril.

  • Plein phare sur quatre femmes d'une même lignée l'arrière-grand-mère, la grand-mère, la mère et la fille, quatre femmes aux vies tumultueuses. Au départ, un drame familial sur fond de première guerre mondiale... un fait divers qui aurait pu réduire cette famille à néant, mais la vie est là. Chacune de ces femmes, empêtrée dans ses souffrances, ses peurs, son désespoir parfois, n'a de cesse d'avancer en puisant dans ses propres ressources. Outre le lien de sang et les difficultés de la vie qui les lient, elles ont aussi en commun cette lettre A première lettre de leurs prénoms Adèle, Alice, Ariane et Anouk. Cette lettre symbolique serait-elle le signe avant-coureur d'une vie de désenchantements ? Les galères semblent s'enchaîner au fil des générations. À travers cet ouvrage, l'auteure dévoile sa propre histoire et celle de ses ancêtres sans tristesse aucune mais avec générosité, amour et fierté même. Elle pose ainsi un regard lucide, et parfois sans concession, sur les différents personnages. Sur le chemin des dames est un hommage à toutes ces femmes importantes pour l'auteure, c'est également un témoignage marqué de l'espoir d'une vie meilleure pour les générations futures.

  • Les Blondel

    Philippe Bouteiller

    En admirant le rosier rouge à fleur d'églantier qu'elle lui avait offert, Philippe eut une pensée pour sa petite mère disparue récemment d'usure et d'épuisement à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans. De la lignée bourgeoise aux origines dieppoises de son père, il connaissait tout ou presque. De celles de sa mère, rien ou si peu. Il savait seulement qu'elle était née à Varengeville-sur-mer, qu'elle aimait la mer et les jardins en fleurs.

  • 30 ans déjà est un récit autobiographique qui reprend les trente premières années de la vie d'une femme confrontée à des problématiques de société. Il se veut enthousiaste, avec un brin de nostalgie vis-à-vis de certains événements et du temps qui passe. Arrivée à 30 ans, l'auteure a décidé de prendre du recul sur sa vie pour mieux l'analyser et en faire un bilan. Ce récit, qui constitue son premier roman, lui a permis d'extérioriser ses ressentis les plus intimes, ses souvenirs. En écrivant ce récit de vie, l'auteure souhaite démontrer qu'à 30 ans, il n'est pas trop tard pour vivre ses rêves, bien au contraire. Au fil des pages, l'auteure va présenter son enfance et son adolescence, qui font partie d'un passé douloureux, mais aussi plein d'espoir, puis ses années à l'âge adulte. Une vie faite de rêves, de complexités, de péripéties, de joies, de bonheur, mais aussi de peines. Aujourd'hui, l'auteur analyse sans tabous ses problématiques actuelles et celles auxquelles elle pourrait être confrontée dans un futur proche, en les comparant à celles des femmes de son âge. Un roman frais, émouvant, avec un brin de nostalgie et surtout plein d'espoir !

  • Une folle jeunesse

    Legras Thomas

    « Tu es bipolaire »   C'est un psychiatre qui m'a dit ça. Il a ajouté ensuite que j'étais malade mental et qu'il allait falloir que je prenne un traitement médicamenteux lourd en effets secondaires toute ma vie. Je n'ai que 20 ans... Depuis quatre jours maintenant, je suis enfermé dans une des chambres de l'hôpital psychiatrique de Limoges. Ma fenêtre est verrouillée et je n'ai pas le droit de sortir de l'unité. Je ne comprends pas bien ce qu'il m'arrive. J'ai fait une dépression il y a quelques mois qui m'a obligé à arrêter des études d'ingénieur, mais c'est derrière moi. Je vais maintenant très bien et je n'ai qu'une envie, c'est mordre la vie à pleines dents. J'ai plein de projets, plein d'énergie, et pourtant, mes parents se sont inquiétés. Ce sont eux qui m'ont amené là. Ils trouvaient que j'étais trop speed et que je faisais n'importe quoi. D'accord, mon compte bancaire est à découvert depuis plusieurs semaines, mais ça va se résoudre très vite. Je fais de la contrebande de cigarettes avec l'Andorre, dès que j'aurai vendu mon stock, ça rentrera dans l'ordre. Je ne comprends vraiment pas pourquoi ils disent tous que je vais mal.   C'était il y a quinze ans, j'entendais le mot bipolaire pour la première fois de ma vie. Je découvrais alors cette maladie et les conséquences qu'elle entraînait sans en mesurer réellement l'ampleur. Durant les sept années qui ont suivi, j'allais enchaîner près d'une dizaine d'hospitalisations et cumuler plus d'une année et demie passée dans une chambre d'hôpital. Lorsque j'étais au plus mal, j'étais avide de témoignages dans lesquels je me serais reconnu. Rétabli depuis près d'une dizaine d'années, je vous livre maintenant le mien. J'espère que vous y trouverez des armes pour dompter votre trouble bipolaire ou celui de l'un de vos proches.

  • Un enfant de huit ans, davantage préoccupé par les problématiques des autres que par les siennes, met tout en oeuvre pour que les adultes vivent une vie meilleure.
    Il signe un contrat avec le marchand de sable pour que ses rêves apportent des solutions à certaines préoccupations réelles du monde.
    À la condition qu'il s'endorme enfin.

  • Le beau bouquet a pour cadre quasi exclusif la région de Namur, en Belgique wallonne. Cet ouvrage raconte l'histoire de trois générations de sa famille (grands-parents, parents, et lui-même) de 1914 à 1967.
    Les deux guerres mondiales ont énormément marqué les esprits car de nombreux conflits ont apparu, notamment, qui laisseront des traces durables.
    Le plus difficile fut ensuite de gérer le passage d'une situation de confortable aisance à une chute dans la grande pauvreté.
    Un confit intrafamilial scande cette histoire, qui trouvera sa solution en fin du récit.
    Au fil du récit, l'auteur nous donne sa vision, parfois idéalisée, de sa région d'origine, de ses caractères marquants, de ses habitants et de ses hauts lieux.
    />

  • Tous ou personne

    Daniel Rachel

    « Je pars en France !... Nous étions tous heureux de partir, tous réjouis de vivre une grande aventure, étonnés sans doute de notre audace. Tous ensemble comme pour un départ en vacances.
    Tous ou personne ! Mon père s'accrochait à sa devise, annulant tout ombre de contestation.
    Nous ne laisserions pas plus longtemps notre grande soeur en France... De l'intérieur de la voiture, nous avons eu la dernière vision de la ville où nous étions nés, où nous avions vécu nos joies et nos peines, où nous avions dormi, rêvé, respiré, aimé et nos ancêtres avant nous durant des siècles.
    Dans les rues qui descendaient vers le port claquait le trot régulier et tranquille du cheval qui nous menait vers notre nouveau monde. J'avais sept ans. » Quel va être le parcours de cette famille juive étroitement unie, confrontée soudain à un monde dont elle ignore les codes et les habitudes ? Dans cet environnement plus libre et plus individualiste, quelle va être en définitive la trajectoire de chacun de ses membres ? C'est le récit que nous livre la plus jeune d'entre eux, elle-même prise dans ce conflit entre respect des traditions et désir d'exister.

  • Les idées humanistes et avant-gardistes de Victor Hugo sont plus brûlantes d'actualité que jamais. Soulevant ricanements et railleries, le sublime poète entrevoyait néanmoins l'établissement du « Royaume de Dieu sur terre » déjà à son époque. Et pour que cela se réalise, il implorait les cieux afin qu'une « voix plus qu'humaine nous parle ».
    Quelle n'aurait pas été sa stupéfaction d'apprendre que cette « voix » aurait parlé et de son vivant, qui plus est ! En Perse, à travers la révélation bahá'íe où un fils de vizir, né à Téhéran en 1817, se proclama être le Promis de toutes les religions du passé et le promoteur de ce Royaume, sous le titre de Bahá'u'lláh (la Gloire de Dieu).
    C'est ce que les contemporains de Hugo appelèrent la révolution babíe, révolution que les Français furent incidemment les premiers à faire connaître au monde.
    Entre cette révélation divine et l'oeuvre de Hugo, on a parfois l'impression de tomber sur du « copier-coller » ! Même combat indéniablement !
    Alors, Victor Hugo, brillant porte-parole en notre langue d'un message qui le « surpasse » ?
    En tout cas, les écrits bahá'ís, dont certaines parties sont traduites aujourd'hui en quelque huit cents langues, sembleraient être une clé indispensable pour comprendre clairement non seulement le côté mystique de son oeuvre et sa formidable vision du futur mais aussi les affres de notre monde contemporain.
    De quoi répondre à notre questionnement angoissé du jour !

  • Mimi

    Gilles Venedy

    De nos jours à Lorient, René se souvient... Sa mémoire flanche un peu et, avant qu'il ne soit trop tard, il se doit de raconter son histoire ou plutôt celle de ses parents, couple franco-allemand issu de la guerre et de l'occupation.
    Il convoque ses premiers souvenirs d'école où, pour la première fois, il reçut un « tondu » en pleine face.
    Les années passent dans le non-dit et, à vingt ans, il se résout enfin à rechercher une vérité qui dérange, enfermée à double tour au fond de la mémoire de ses parents et de témoins de l'époque.
    Pour enfin savoir, il lui faudra « retourner » en 1942...

  • En substances

    Roturier Julien

    Comment devient-on dépendant ? Finalement, peu de gens se posent réellement la question tant la réponse leur semble évidente : par manque de courage, puisqu'il est manifestement simple de ne pas tomber si bas. « Personnellement, je gère très bien », entend-on souvent de la bouche de personnes dont on ne sait pas trop s'ils sont réellement convaincus ou s'ils ne pratiqueraient pas plutôt une forme de méthode Coué de l'addict à tendance sociale sociable. Moi-même, après vingt ans d'introspection, je ne sais pas encore précisément pourquoi ni comment ça m'est tombé dessus. Quoi qu'il en soit, un autre questionnement a suivi de près la prise de conscience de cet état de fait : Comment devient-on sobre ? Ce livre ne prétend pas répondre à une question à la fois si capitale et si personnelle. Il raconte néanmoins comment on essaie. Comment j'ai essayé, comment j'ai vu d'autres ¿ beaucoup d'autres ¿ essayer, remonter, rechuter, s'envoler, se détruire, renaître. Et puis surtout, ce n'est pas la photo de vacances idéale d'une destination de rêve c'est l'histoire du trajet.

  • À Cherbourg, il y a les demandeurs d'asile dont Mahdi, un jeune afghan parlant français couramment, et puis les autres : les sans-papiers, les passe-murailles, ceux qui ne se montrent que la nuit pour tenter de forcer les grilles du port de commerce, âprement défendues par les CRS.
    Un ferry pour l'Angleterre n'est pas loin. La mort non plus !
    Mahdi n'est pas de ceux-là. Guidé par ses introspections, il attend calmement la décision de la commission chargée d'examiner sa demande d'asile... attente sans fin qu'il consacre à ses semblables venus d'horizons lointains, différents.
    Il leur enseigne le français, gère leurs conflits, s'implique dans une traque policière organisée contre d'infâmes passeurs, affronte les préjugés qui lui font obstacle... et se laisse happer par Cherbourg.
    Réalité ou fiction ? Dans ce roman-témoignage écrit à la première personne, l'une porte le masque de l'autre.
    L'auteur et Mahdi parlent d'une même voix de leur long voyage initiatique à travers les ténèbres du déracinement.

  • Perceptions est le récit d'un lien aussi fort qu'imprévu, d'un deuil intense et de prémices de la résilience.
    C'est également celui de signes perçus comme des cadeaux issus de l'au-delà.
    Consciente que les faits relatés peuvent sembler atypiques, voire irrationnels, l'auteure s'est appliquée dès les premières lignes à écrire de la manière la plus « scientifique » possible.

  • Tout commence par une faute de frappe, mais on ne le sait pas encore. Et voilà que les mots défilent : encéphalopathie, épilepsie, troubles déficitaires de l'attention, et bien d'autres gros mots qui ne sont pas assez précis pour décrire leur singularité. Mais cela importe peu à nos enfants déglingués d'avoir des maux qui sont posés. Eux, ils s'envolent, insouciants de leurs difficultés. Si vous les cherchez, ne regardez pas trop loin, ils volent tout près. Ils iraient où les ailes cassées ?

  • « Depuis quelques jours, je suis en toi, imperceptiblement mais je m'accroche et je me développe. Je sens que je te bouleverse par ton corps qui se modifie et qui t'oblige à te rendre à l'évidence qu'un nouvel être t'habite.
    Tu ne veux pas y croire mais toutes les analyses te le confirment. Oui ! Tu es enceinte de MOI !... »

  • Tout devrait être possible et simple depuis la loi mais dans les faits, c'est bien différent.
    On refuse toujours de reconnaître, aux homosexuels, ce désir d'être pères. Un plafond de verre est érigé dans certains conseils de famille : pas d'adoption pour les couples homos.
    S'agissant d'un couple de lesbiennes, ça passe encore, mais gays : où serait l'instinct maternel ?
    L'horloge tourne, les couples vieillissent, le temps presse. Dans L'île aux deux paons, Vincent Robert maintient le choix d'une vérité qui serait sienne et qui ne passerait pas par la GPA.

  • Un jeune couple rêve d'avoir des enfants et de construire une famille... Entre les épreuves de tout genre et une maladie inquiétante, la vie ne sera pas simple pour nos deux tourtereaux.
    Toutefois, ils croient aux miracles et ce livre est pour eux l'occasion d'en témoigner.
    Vivez entre ces lignes les aventures de cette famille, lesquelles pourraient vous réserver bien des surprises.

  • Les maux d'amour

    Hugues Werlé

    Cette romance d'amour intemporelle propulse le lecteur dans le XXIe siècle, à la recherche de l'âme soeur.
    En plein essor des technologies de communication, il est de plus en plus difficile pour deux personnes de partager une vie, un destin et un amour.
    Les maux d'amour, c'est l'histoire d'une union contre nature entre une psychanalyste séduisante et un romancier à succès.
    Liés par une vive passion, leur idylle crée des tensions qui finissent par transformer les mots d'amour qui rapprochent en maux d'amour qui sauvent...

  • Pensées

    Sylvie Richard

    Pensées écrites suite aux rencontres tout au long du cheminement de ma vie.

  • Pater ego

    Sophie Moreau

    La maladie éprouve moins l'amour que l'amour n'éprouve la maladie. L'amour est le fil rouge qui conduit ce récit. Le récit d'une mise à mort. Celle de la maladie.
    Une mygale qui s'est infiltrée dans ton cerveau, Papa, un soir d'automne. Un poison sournois qui a recouvert de noir toutes les couleurs sur son passage. Sauf celles de l'amour.
    Pendant un an, tu as trompé la maladie sans l'anéantir. Pendant un an, il nous manquait les mots, impuissants face à l'indescriptible.
    Les mots qui expriment la colère, qui fustigent la maladie, qui traduisent la tristesse. Et puis soudain, j'ai écrit.
    Soudain, les mots sauvent, apaisent la reviviscence des souvenirs, réconcilient avec la douleur. Face aux maux de la maladie indicible, les mots de l'amour ineffable.
    Un cri d'amour pour éteindre la révolte.

  • 40 ans et un cancer

    Corinne Guidy

    C'est à quarante ans, au milieu de sa vie, que l'héroïne (et auteure) apprend qu'elle est atteinte d'une maladie grave. Il s'agit d'un cancer gynécologique du col de l'utérus. Elle n'a entendu parler de cancer que lorsque son grand-père en est décédé.
    Elle a toujours associé cette maladie à la vieillesse, à une autre époque, à une autre génération, loin de la sienne.
    Apprendre qu'elle en est atteinte était irréel, effrayant, impossible, incroyable.
    Le monde s'écroule sous ses pieds, sous sa vie. Comment l'annoncer à son mari ? À sa fille ? Va-t-elle s'en sortir ? Un compte à rebours est-il lancé ? La mort est-elle proche ? Comment vont se dérouler les choses ? Va-t-elle guérir ?
    Et après ?

  • Aussi loin qu'on va Nouv.

  • Rien ne laissait présager que cet enfant de l'amour allait être déclaré mourant à plusieurs reprises ni qu'il se retrouverait dans le coma.
    C'est l'histoire d'un couple qui, bravant les dictâtes de la bienséance de leur époque, a donné naissance à quatre enfants dont Vincent, victime très jeune de traumatismes qui le hanteraient toute sa vie.

empty