Librinova

  • Allaneternellementla

    Manou Grigri

    C'est l'histoire d'un jeune garçon qui pourrait être un ado de votre famille, votre neveu, votre cousin, votre meilleur pote, votre petit-fils... Il va vous faire découvrir un univers fabuleux que vous n'auriez jamais pensé réel : un monde parallèle, le monde de l'invisible. Le récit que vous allez lire est une histoire vraie, qui, je l'espère, vous apportera du réconfort, si tant est que vous acceptiez que l'on vous propose une version particulière que vous ignorez sans doute de l'après-vie.

  • Danse ta vie

    Chris Cavier

    Chris Cavier est danseur de formation, professeur de danse classique, néo-classique et chorégraphe. À 49 ans, il a envie de transmettre son expérience et de poser un regard sur sa formation, l'Opéra, la vie de troupe, les ballets, la blessure, la reconversion... les joies et les difficultés d'une carrière d'artiste. Dans ce livre, il a souhaité partager sa passion pour la danse, qui au delà du rêve est une école de la discipline, qui engendre des écueils et parfois des changements de caps puis un jour ou l'autre, une reconversion. Car lorsqu'on se voue à un art, il faut s'attendre à une vie mouvementée qui ne correspond pas toujours au parcours que l'on s'était fixé. C'est un métier qui vous absorbe, une passion vouée à un art qui demande des sacrifices. Ce livre propose également une quinzaine de témoignages de danseu(r)ses, offrant des parcours différents qui montrent toutes les dimensions d'une carrière permettant de comprendre ce que représente devenir et être danseu(r)se. Et dans ces parcours semés d'embûches, de surprises et d'aventures, tous les choix sont possibles. Enfin, Chris évoque son expérience de professeur, l'évolution de l'enseignement dans ce domaine et les différentes structures. C'est pourquoi ce livre s'adresse aussi bien aux jeunes et futur(e)s danseur(se)s, qu'à des professionnels, ainsi qu'à tous lecteurs s'intéressant au milieu de la danse. Danse ta vie peut être un ouvrage de référence pour les danseur(se)s en devenir.

  • Ce récit de vie aux allures de conte initiatique raconte les pérégrinations d'une famille ordinaire, dont le père, sorte de Don Quichotte désespéré, s'est laissé ensorceler par Dame Alzheimer. Entre la mémoire paternelle qui s'effiloche et les liens familiaux qui se déchirent, c'est la descente aux enfers. Comment se réinventer quand tout est abîmé ? La Grande Faucheuse va venir chambouler les perspectives et apporter un tour inattendu à l'aventure de cette famille, subitement projetée dans une odyssée improbable aux confins de la Vie.
    À la suite d'une expérience spirituelle forte au chevet de son père mourant, Isabelle Foulon, romaniste de formation, se sent appelée à écrire l'histoire des siens. L'auteure belge signe un texte puissant, autant intimiste qu'universel, révélant que rien n'est jamais perdu et que la maladie comme la mort ne sont pas ce qu'elles paraissent. Un partage lumineux, empreint de poésie, qui s'interroge sur notre condition humaine et donne envie de croire en l'Invisible. Étrangement d'actualité. Bouleversant !

  • Historienne d'Art, l'auteure, à partir de documents anciens, retrace des fragments d'existence de sa famille normande depuis la fin du XIXe siècle. Les destins individuels, bousculés par les drames historiques, témoignent de leur époque et de ses multiples facettes : éducation et engagements religieux, politique unioniste du pape Léon XIII et visites d'un Patriarche oriental chez les Bénédictines de Caen ; mais aussi échanges épistolaires durant la Première Guerre mondiale en Tunisie ; récits de voyage en Chine. Infirmière lors de la Bataille de Caen, Cécile Hubert se forge une trajectoire professionnelle originale ; de l'Institut Pasteur, elle participe aux premières campagnes de vaccinations BCG de l'UNICEF au Maroc et en Algérie. Infirmière à l'OMS, elle sillonne le Proche-Orient jusqu'au Pakistan, les Îles du Grand Sud et l'Afrique noire. Souvent seule femme européenne au sein d'une équipe, dans une société le plus souvent musulmane, elle travaille dans des conditions climatiques et matérielles inconfortables voire périlleuses. Cette voyageuse audacieuse profite d'un nouveau contexte politique d'après-guerre relativement stable, avant les bouleversements de la décolonisation.Précédentes publications : Latinville, un peintre du XVIIIe siècle ; L'Abbaye Royale de Saint-Benoît, Saint-André de Saint-Benoît de Quinçay-lez-Poitiers.

  • La ligne jaune

    Baptiste Chapuis

    « Dans ma mémoire il y a un trou à cet endroit, une pièce noire, un néant creusé par une année d'agonie. Quelque chose dans mon histoire est resté figé là, sur le bord de la route ; mais pour la première fois depuis des mois, je me sentis apaisé, comme si le monde marquait enfin une vraie pause. Ce vécu m'a amené à ressentir une incapacité complète à être vraiment heureux ou malheureux. Depuis cette aventure, donc depuis des années, qu'il pleuve ou qu'il vente, je me tiens immobile comme une pierre. En restant le témoin d'une vie qui défilait sous mes yeux comme un long fleuve tranquille, j'ai tiré un trait sur le temps et le monde, afin d'oublier ma propre existence, pour transcender la réalité elle-même. Ce qui m'effraie, je l'avoue, c'est que je suis encore jeune, et parfois, il me semble que ma vraie vie n'a pas encore débuté, ou bien qu'elle est déjà terminée. » Un retour aux sources de l'auteur, pour cette expédition dans le monde de la maladie. À travers ce récit, il nous emmène avec lui dans sa treizième année de vie ; une année qui va lui dérober son innocence.

  • Olivia est une jeune femme moderne et hyperactive. Elle partage son temps entre son travail, sa famille, ses loisirs sportifs, sa vie sociale et associative. Un jour, elle décide de s'envoler pour le Sénégal avec son amie d'enfance, pour participer à la Sénégazelle, cette aventure humanitaire féminine qui allie dons pour les écoliers et course à pied. Mais que se passe-t-il, lorsqu'on s'immerge dans un monde si différent du nôtre ? Si Olivia s'est préparée à donner, est-elle pour autant prête à recevoir ? Et qu'en est-il de sa différence ? Sera-t-elle capable d'aller jusqu'au bout malgré elle ? Plongez au rythme des tam-tams dans un univers coloré qui vous arrachera rires et larmes.

  • PMA, mon combat pour la vie

    Julie Larnaud

    "Avoir recours à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) est bien plus fréquent qu'on le pense de prime abord. C'est aujourd'hui en France plus d'un couple sur cinq qui s'y trouve confronté.

    En partageant son expérience, Julie Larnaud a voulu rendre ce parcours compréhensible au plus grand nombre : des familles qui découvrent le processus et sont submergées de questions, aux néophytes qui cherchent à comprendre ce par quoi passent leurs proches.

    Des explications techniques aux approches psychologiques, vous découvrirez un témoignage profond, sincère, douloureux mais ô combien universel : l'accès à la parentalité.

    Julie Larnaud dresse son parcours, étape par étape, des inséminations aux FIV, mais elle se penche également sur les grandes problématiques du sujet : comment concilier PMA et poursuite du travail ? Quel suivi psychologique est proposé aujourd'hui ? Comment choisir d'en parler autour de soi ou de taire son parcours ? Quel impact sur les relations familiales et de couple ?"

  • Mercredi 15 février 2017.
    16h.
    Coup de téléphone.
    Demi-tour sur le chemin de notre vie.
    Prise de sang non conforme.
    Urgences. Hospitalisation.
    Maux de tête pour M., douleurs aux genoux, fatigue, pâleur.
    Nous ne voulons pas envisager le pire.
    On ne nous donne d'ailleurs aucune indication ce soir-là.
    Analyses. Perfusion de glucose, paracétamol et doses de morphine.
    Angoisse et incertitudes se sont installées dans notre vie.
    Brutalement.

  • Mon fils Corentin est mort le dix-neuf janvier 2018 à Lille où il étudiait. Il avait vingt et un ans depuis moins d'un mois.
    Je ne sais pas pourquoi il s'est donné la mort et je ne le saurai jamais.
    Mais je peux dire Corentin. je peux le raconter. Et je dois surtout "veiller à ce qu'il ne manque pas de mots"

  • Quelques années après avoir rangé crampons et raquette au grenier, Sébastien Le Goc décide de s'essayer à la course à pied. Des footings d'abord, puis des « 10 bornes », des « semi », pour enfin atteindre les 42,195 kilomètres. Dans cet ouvrage, l'auteur nous raconte ses 7 premiers marathons, avec parfois le regard de coureurs présents à ses côtés le jour J, mais aussi et surtout, l'évolution de sa manière de courir pour atteindre la barre fatidique des 3 heures sur marathon. Pour décrire sa progression, il partage également les témoignages de différents professionnels, en particulier des coaches (mais pas que), qu'il a côtoyés durant les quatre années de son périple. Fondateur du blog ParisRoadRunners.fr, rédacteur-testeur pour le magazine Jogging International et meneur d'allure au sein de Run & Freedom, Sébastien est un véritable mordu de course à pied. Découvrez le témoignage inspirant d'un passionné de son sport et en particulier de l'épreuve reine qu'est le marathon ! Préface : Dominique Chauvelier, quatre fois champion de France de marathon.

  • Papa a un cancer.Papa a un cancer et tout le monde se doute de la fin. De toute façon me direz-vous, il n'y a qu'une fin. Et à la fin, on meurt. Papa a un cancer et c'est comme si j'écrivais : Papa va mourir. Quand ? Bientôt ?Papa a un cancer et c'est comme si j'écrivais « Papa est mort. » Déjà. Ce livre n'est pas un roman. Il n'y a aucun suspense. Au début, vous connaissez déjà la fin.

  • Après avoir passé plus de quarante ans de ma vie sur des chantiers de construction, j'ai eu envie de raconter la vie et l'ambiance qui y règnent. Ce livre n'est pas un manuel technique, encore moins de management, mais plus une succession d'anecdotes que j'ai essayé de décrire avec un peu d'humour et d'autodérision. J'y dresse aussi une série de portraits de personnages rencontrés (patrons, collaborateurs, architectes clients et quelques hommes politiques) plus ou moins au vitriol pour certains. Le but est bien sûr plus de distraire qu'autre chose, et pourquoi pas donner envie à certains d'exercer ce métier passionnant de la construction.

  • Marc Lassus, alias « le Morpion », a pendant près de quarante ans consacré sa vie à élaborer et développer la célèbre carte à puce. Ce livre est l'histoire du parcours d'un homme, de son enfance dans le Béarn jusqu'à l'incroyable success-story de Gemplus ; la société qu'il va créer et dont la technologie saura accompagner, bien avant Facebook, deux milliards de personnes pour entrer dans le XXIe siècle. Mais, comme toute réussite attise les convoitises, la période fastueuse ne durera qu'un temps. Sur fond d'espionnage et de main basse de la CIA sur la high-tech française, entre scandales financiers et luttes de pouvoirs, l'affaire Gemplus va défrayer la chronique durant les années 2000. Dans cet ouvrage, Bruno Charlaix donne la version des faits relatés par Marc Lassus. Il témoigne de ce qu'il a vécu et se livre ainsi pour la toute première fois à coeur ouvert. Il saura tout affronter, aussi bien les sirènes de l'argent que les hordes d'avocats américains, pour vivre avec passion et sans concession une vie romanesque ; celle d'un entrepreneur audacieux qui va l'amener à créer 10 000 emplois et à côtoyer les plus grands de ce monde. Capitaines d'industrie, responsables politiques et économiques vont ainsi se succéder tout au long d'épisodes s'enchaînant à un rythme haletant. Entre enquête et témoignage autobiographique, ce livre lève le voile sur les failles de notre système politico-économique.

  • « Bouleversant et sans tabou le témoignage d'Alice est, au-delà des douleurs et des souffrances, un formidable message de vie et d'espoir. » Christine Janin. Je m'appelle Alice, j'ai 31 ans. Ma résilience est mon témoignage sur le cancer que j'ai eu à l'adolescence (point de vue du malade) et sur le cancer de ma grand-mère (point de vue d'accompagnant). Je l'écris pour moi mais aussi pour tous ceux qui passent par-là et pour véhiculer le message que ces deux épreuves distinctes ne m'empêcheront jamais d'avancer ni d'être heureuse dans ma vie. J'ai choisi d'aborder différents thèmes sous forme de chapitre, de décrire mon ressenti, de décrire ce que j'ai appris à travers ces combats, et de décrire l'adulte que je suis devenue avec mes cicatrices d'enfant. Une image du concept de la résilience est un vase brisé mais recollé avec de l'or pour le rendre encore plus solide ; alors je vous présente ici la mienne en couverture.

  • Pauline est tout juste trentenaire lorsque son état de santé se dégrade brutalement. Elle enchaîne les examens mais personne ne semble pouvoir expliquer son mal... Jusqu'au jour où, après huit longs mois de souffrance, on lui diagnostique un pré-cancer. À partir de là, tout va très vite pour Pauline : déclarée atteinte d'un cancer du col de l'utérus, a priori généralisé, son avenir s'assombrit... Pourra-t-elle vaincre la maladie ? Dans La nuit noire a volé les étoiles, découvrez le témoignage d'une femme dont la force et le courage face à l'implacable fatalité sauront déjouer le cours de son destin. Le dénouement inattendu de son incroyable histoire est une véritable ode à l'espoir !

  • Fils d'archange

    Albert Herbaux

    Ce récit romancé raconte en chapitres courts mon vécu, de l'enfance à ce jour. Fils d'un cultivateur (ancien combattant de la guerre 14-18) du nord de la France, au sein d'une famille nombreuse. Il commence en 1939 au début de la Seconde Guerre mondiale, se poursuit par la guerre d'Algérie à laquelle j'ai participé. J'essaie de m'intégrer à la vie active dans la peau d'un homme ordinaire, rencontre ma future femme et fonde un foyer. Ce récit est surtout un retour vers les membres de ma famille et de ma belle-famille, au travers d'événements inattendus. En retraite en Haute Provence je retrouve mon passé, mon identité et la foi de mes ancêtres.

  • À demain !

    Ruth Fiori

    Le dimanche 25 janvier 2015, j'avais rendez-vous avec mon frère, mes parents et ma soeur, pour fêter mes trente-cinq ans chez elle. Lorsque nous avons pu ouvrir la porte de son appartement, nous l'avons trouvée inanimée sur son lit. À ce moment-là de ma vie, ma soeur était la personne qui m'était la plus intimement proche. La veille, nous étions allées courir au parc des Buttes-Chaumont, comme nous le faisions tous les samedis. Nos derniers mots, en nous quittant, avaient été « À demain ! ».

  • Comme de nombreuses femmes, Bénédicte Marchand attend un heureux événement : l'arrivée d'un premier enfant. Elle a hâte que sa petite fille, Charlotte, les rejoigne ; pouvoir la tenir dans ses bras, la couvrir de baisers... Mais ce beau rêve vole en éclats : lors de l'échographie du cinquième mois, le médecin devient brutalement silencieux. Quelque chose ne va pas. Le coeur de Charlotte est malformé, elle est atteinte de la tétralogie de Fallot. Si la grossesse arrive à son terme sans problème, il faudra enchaîner les opérations pour assurer sa survie sitôt le bébé né. Bénédicte devra attendre encore avant de la tenir dans ses bras, car elle ignore si Charlotte guérira. Un témoignage poignant porté par une double naissance : celle d'une enfant malade et celle d'une mère déterminée. Une véritable leçon de force et de résilience qui en inspirera plus d'un.

  • « Je suis parti afin que tu parles de l'après, celui que je suis. Je suis venu dans ce but. Je suis Lumière, je suis venu à vous pour cela. » 2018. La vie de Nadja Joseph bascule lorsqu'elle retrouve le corps sans vie de son fils Jean. Elle prend alors la plume pour écrire ce que sa voix du coeur, sa voix d'amour, lui dicte.Dans une volonté de rendre hommage à son fils et de servir le plus grand nombre, l'auteure nous livre ici, sans filtre, son témoignage, entrecoupé de lettres destinées à son fils et de poèmes en prose. Découvrez une communication poignante, d'âme à âme, de coeur à coeur.

  • Plantation de décor littéraire. Je pensais que ma traversée de la marée noire de l'âme était finie. Oui, je le croyais. J'avais perdu les êtres qui m'étaient les plus chers. Fermé mon entreprise pour éviter ce burn-out qui aurait eu raison de moi. Déménagé de cette ville que je détestais tant, pour me retrouver enfin face à moi-même et mes rêves de gosse. J'ai même osé imaginer que l'écriture de ce premier livre m'avait suffisamment servi d'exutoire. C'est vrai, que c'était trompeur. À lui seul, il balayait d'un coup d'un seul : ma dépression infantile, mon oedipe, mes troubles d'hypersensibilité en tant qu'HPI et les pardons que je tardais à donner. Alors oui, je pensais que j'en avais fini de cette longue traversée. Vieux réflexes égotiques sûrement. Ce même ego qui me pousse bêtement à fouiller l'iPhone de l'homme que j'aimais pour découvrir ce que je savais déjà : j'étais la plus grande coiffée 2.0 du sud de la France. En vingt minutes, tout mon cheminement personnel tombait à zéro.

  • ...mais je vais guérir docteur ? Ce livre est l'histoire du médecin, du malade et du cancer. Une épopée de cinquante années de batailles incessantes menées à la frontière entre la vie et la mort, dans un no man's land où les mots pour dire la désespérance venaient souvent à manquer.Il n'y avait alors pas de guérison possible et parler de traitement nous ramenait sans cesse à l'image de la mort. Elle flottait autour de nous cherchant à s'immiscer en permanence dans la conversation. Le malade sait-il ? Veut-il savoir ? Dois-je le lui dire ? Maintenant ? Fallait-il tout révéler de la maladie alors que la seule solution envisageable consistait en un traitement expérimental, l'identification d'un médicament potentiellement actif qui n'avait pas encore été testé chez l'homme ? Comment intégrer, assimiler les conséquences d'une maladie toujours perçue comme mortelle et l'utilisation de traitements dont on ne savait encore rien ? Jusqu'au jour où, enfin, apparurent les premières victoires... Mais qu'il fut long le chemin !

  • Si vous saviez...

    Marie Grosset

    Marie Grosset est Agent Territorial Spécialisé en École Maternelle (ATSEM). De sa plume sincère et touchante, elle raconte à travers le prisme de témoignages saisissants, la souffrance de ses collègues. Elle explique sans complaisance le pouvoir de leurs différentes hiérarchies qui souvent, les abîme, les maltraite, et les conduit parfois au pire. Avec toute sa sensibilité, elle évoque ses propres expériences, celle d'une maman essayant de protéger son fils contre la folie d'une enseignante, mais aussi, son parcours professionnel qui l'a emmenée un jour aux portes de la mort. Avec franchise et sans détour, elle décrit l'univers impitoyable dans lequel évoluent des petits enfants, dénonçant sans ambages les comportements inappropriés de certain(e)s enseignant(e)s à leur égard, leur manque de respect et les dérives journalières dont ils sont victimes. Il vous appartient de connaître la vérité sur leurs premières années de vie, même si l'Éducation Nationale couvre et protège trop souvent son élite. Marie prend à témoin chaque lecteur pour faire changer le monde : « Si je suis moi aussi un petit colibri de la légende, que dois-je encore accomplir pour avoir la certitude d'avoir fait ma part ? Je veux bien m'agenouiller devant vous et vous supplier de faire la vôtre ». Pour Marie et pour vous, rien ne pourra plus être comme avant, rien ne devra plus être comme avant, car après avoir lu ce livre bouleversant, vous saurez... L'auteure a décidé de briser l'Omerta.

empty