Le peuple de l'abîme (texte abrégé ; traduction conjointe Louis Postif et François Postif)

Traduction PAUL GRUYER 

À propos

Été 1902. Tel un explorateur, Jack London s'immerge pendant sept semaines dans les bas-fonds de Londres. Pour mieux se fondre dans les rues grouillantes de l'East End et se mélanger à la population, il va échanger ses vêtements contre des guenilles, se transformer en ouvrier miséreux.
De cette expérience unique, Jack London tire un témoignage dans lequel il montre avec une implacable lucidité une société qui laisse vivre des milliers de gens dans des conditions insalubres et les exploite sans se soucier de leur santé. Rien n'échappe à l'oeil du reporter : les logements malsains, la pollution destructrice, les conditions de travail déplorables, les salaires dérisoires.



Rayons : Jeunesse > Littérature Adolescents > Romans

  • EAN

    9782017134213

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    145 g

  • Lectorat

    à partir de 14 ans

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty