... mais à part ça tout va tres bien

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par HELENE COLLON

À propos

Qui est cette jeune femme que l'on entend, la nuit, pleurer sur la pelouse du jardin ?Nommer un enfant immensément désiré peut-il suffire à le faire exister ?Et si les plus grands musiciens n'avaient fait que copier le chant des oiseaux ?Pourquoi avoir construit des villes là où, précisément, des tremblements de terre sont à redouter ?Qui se cache dans votre maison, derrière ce que vous appelez «la porte aux Sorcières», pour échapper à de mystérieux poursuivants ?Comment rendre la mort douce aux écrivains maudits qui nous ont enchantés ?Et surtout, question primordiale, de portée cosmique : de quoi est mort le chien ?Toutes les réponses à vos interrogations au gré de vingt et une nouvelles soufflées à Ray Bradbury par les voix de son théâtre intérieur, et où, dans son style inimitable, l'écrivain démontre que le mystère, la magie, le merveilleux nous attendent au coin des rues apparemment les plus familières.Un bain de poésie, d'humour et d'émotion.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Ray Bradbury

  • Traducteur

    HELENE COLLON

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    14/04/1999

  • Collection

    Folio

  • EAN

    9782070408719

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    175 g

  • Support principal

    Poche

Ray Bradbury

Raymond Douglas Bradbury (1920-2012) est né dans l'Illinois. Il a raconté son enfance, sous une forme déguisée, dans Le vin de l'été. Découvrant Edgar Allan Poe, Jules Verne, Edgar Rice Burroughs, les premières bandes dessinées de science- fiction, les films d'horreur, il décide très
tôt de devenir écrivain et fonde dès l'âge de quatorze ans un magazine amateur pour publier ses textes. Malgré quelques nouvelles fantastiques parues dans des supports spécialisés, son style poétique ne rencontre le succès qu'à la fin des années quarante, avec la parution d'une série de
nouvelles oniriques et mélancoliques, plus tard réunies sous le titre de Chroniques martiennes. Publié en 1953, Fahrenheit 451 assoit la réputation mondiale de l'auteur, et sera adapté au cinéma par François
Truffaut. Bradbury abordera également d'autres genres ; ainsi le roman policier avec La solitude est un cercueil de verre,le fantastique avec L'homme illustré, et d'autres domaines, en transposant Moby Dick au cinéma avec John Huston, et en écrivant des scénarios pour la mythique
série télévisée La Quatrième Dimension. Développant des thèmes volontiers antiscientifiques, Bradbury s'est attiré les éloges d'une critique et d'un public non spécialisés, sensibles à des visions nostalgiques et à sa prose accessible.

empty