À propos

Il n'est pas aisé de tourner le dos aux évidences de la négation. L'auteur s'y est astreint, sans y parvenir toujours. « Le non m'excède » (leitmotiv du dernier chapitre) est comme la clef d'un livre où le oui surgit plutôt d'une nostalgie que d'un raisonnement. Ceux qui, éprouvant le vide comme une certitude affective, l'assimilent à une donnée primordiale de la conscience, comment se hausseraient-ils à l'affirmation ? Rien de plus difficile pour eux que de concevoir l'être; inaptes à le saisir par l'esprit, ils s'évertuent à le conquérir par la volonté, en même temps qu'ils poussent la négation jusqu'au point où elle s'annule elle-même. Il existe un savoir mortel à la vie, destructeur par essence, dont ces essais se réclament et se détournent tout ensemble. Autant dire qu'ils se présentent comme une série de perplexités, comme l'illustration d'un tiraillement. Si, entre l'être et le connaître, l'auteur opte en fin de compte pour le premier, c'est qu'il s'est exercé à penser contre soi, contre ses certitudes : tiraillement encore, qu'il a instauré cette fois au plus intime de lui-même. Dans ses conclusions, La tentation d'exister n'est qu'une protestation contre la lucidité, une apologie pathétique du mensonge, un retour à quelques fictions salutaires.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Emil Cioran

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    12/03/1986

  • Collection

    Tel

  • EAN

    9782070704514

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    254 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Emil Cioran

  • Naissance : 1-1-1911
  • Décès :1-1-1995 (Mort il y a 29 ans à l'âge de 84 ans)
  • Pays : Roumanie

E.M. Cioran est né le 8 avril 1911 à Rasinari (Roumanie) d'une mère athée et d'un père, pope orthodoxe. À 22 ans, il publie son premier ouvrage Sur les cimes du désespoir puis Le livre des leurres. Son troisième ouvrage, très antireligieux, Des larmes et des saints fait scandale dans son pays. En 1936, paraît La transfiguration de la Roumanie. Cioran s'installe définitivement à Paris en 1941, et se consacre à l'écriture, vivant très modestement à l'écart de la vie parisienne . Il fréquente des penseurs et des écrivains qui lui sont proches tels que Ionesco, Eliade, Beckett et Michaux notamment. Il rédige désormais ses ouvrages, principalement composés d'aphorismes, dans un français extrêmement ciselé. Cioran publie en 1987 son dernier ouvrage Aveux et anathèmes. Il meurt en 1995 à Paris.

empty