À propos

Brésil, années 1950, dans la Baie de Guanabara (état de Rio de Janeiro). Au bord de la plage, Hélcio - un jeune défenseur prometteur de l'équipe de football du Canto do Rio de Niterói, et Noël, l'un de ses plus fidèles amis, vendeur dans une échoppe de boissons et atteint d'une impressionnante malformation physique - aperçoivent au loin quelqu'un en train de pêcher à la dynamite. Ils partent en barque dans l'intention de récupérer une partie des poissons morts pour les revendre sur l'île de Paquetá, située non loin de là. L'expédition va se transformer en dangereux périple et les deux larrons se retrouveront embarqués dans une aventure qui va mettre leur amitié à rude épreuve. Après avoir tenté sans succès de revendre une partie de leur butin à des naturistes, les deux compères devront affronter une énorme tempête, alors que Hélcio est attendu à Niterói le soir même par toute son équipe pour la préparation d'un match important qu'ils doivent jouer le lendemain. Librement inspiré de la vie du père de Marcelo Quintanilha, Hélcio Carneiro Quintanilha, Les Lumières de Niterói est une nouvelle démonstration de la virtuosité de Quintanilha devenu en quelques années l'un des principaux auteurs de la bande dessinée brésilienne. Prenant de bout en bout, le récit entraîne le lecteur dans un suspense haletant mais est avant tout une formidable histoire d'amitié.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Action / Aventures


  • Auteur(s)

    Marcello Quintanilha

  • Éditeur

    CA ET LA

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    09/11/2018

  • EAN

    9782369902591

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    24.7 cm

  • Largeur

    17.6 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    930 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Marcello Quintanilha

Né au Brésil en 1971 (à Niteroi dans l'Etat de Rio de Janeiro), Marcello Quintanilha vit et travaille actuellement en Espagne (Barcelone). Autodidacte, il a débuté dans la profession de dessinateur de BD en 1988 en mettant en images des récits d'épouvante pour des éditeurs brésiliens à São Paulo et à Rio. En 1990, il s'est investit dans le cinéma d'animation et il a participé à plusieurs réalisations institutionnelles et publicitaires.

A partir de 1998, comme dessinateur de presse, il a collaboré aux principaux périodiques brésiliens d'informations politiques et culturelles (Repùblica, VIP, A Revista...), ainsi qu'au fameux magazine américain Heavy Metal. Il a par ailleurs illustré de nombreuses couvertures de livres et pochettes de CDs. Connu pour avoir développé un style de bande dessinée proche du quotidien des Brésiliens, Marcello Quintanilha a été plusieurs fois primé par les grands festivals du Brésil, dont la Biennale internationale de la BD à Rio (1991 et 1993), les Festivals de l'Humour de Ribeirao Preto (1991) et de Rio (1999)...

Scénarisée par l'Argentin Jorge Zentner et l'Espagnol Montecarlo, la série "Sept Balles pour Oxford" est la première qu'il dessine pour le public européen. Intitulé "La Promesse", le tome 1 paraît en avril 2003 dans la toute nouvelle collection "Polyptyque" du Lombard.

Le Brésilien Marcello Quintanilha est ce qu'il est convenu d'appeler un enfant de la bulle. Autodidacte, il se lance dans la profession de dessinateur de bandes dessinées en 1988, en illustrant des récits d'épouvante pour des éditeurs locaux. Touche-à-tout, il évolue ensuite vers le cinéma d'animation, dans le domaine institutionnel. Il devient ensuite dessinateur de presse, sans pour autant abandonner la B.D., puisqu'il collabore au prestigieux magazine américain Heavy Métal, et développe nombre de récits contemporains, proches du quotidien des Brésiliens. Son trait réaliste y fait mouche, et lui vaut plusieurs prix dans son pays d'origine. Il décide ensuite de s'installer en Espagne. Bien lui en prend, puisqu'il fait la connaissance de Montecarlo et Jorge Zentner, qui l'invitent à rejoindre l'aventure Sept balles pour Oxford. Sept tomes plus tard, Quintanilha est encore loin d'avoir vidé son chargeur !


empty