Saccage (et autres pièces)

À propos

Ces trois pièces de théâtre ont en commun de prendre à bras le corps les structures de notre aliénation - le salariat, la dette, l'État. Le théâtre, parce qu'il est le lieu où l'on regarde, permet de les faire apparaître pour ce qu'ils sont: des mécanismes disciplinaires plus bêtes que méchants dont on peut jouer, et se jouer. Car sur un plateau, il y a du jeu: du mouvement, des facéties, des métamorphoses, et cette liberté gagnée permet non seulement de voir ce qui était invisible, mais de dire ce dont on ne pouvait pas parler. Nourries par la production contemporaine en matière de philosophie et d'économie politique (Lordon, Friot, Graeber), ces pièces s'offrent comme des expérimentations ludiques pour armer nos résistances.



Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782377291700

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Judith Bernard

Normalienne, agrégée de Lettres et docteur en Linguistique et en Études théâtrales, Judith Bernard partage sa vie entre les lycées de banlieue, où elle enseigne le français, et les planches, où elle est comédienne et metteur en scène. Il arrive aussi qu'elle soit chroniqueuse médias, ici et là. Elle anime le site Hors Série. Elle écrit pour le théâtre, et Qui trop embrasse est son premier roman.

empty