Cruelles natures (PRIX MYSTERE DE LA CRITIQUE 2008)

À propos

Myriam vit avec Antoine depuis de nombreuses années. Elle a même écrit certains de ses articles et a contribué à sa renommée. Elle a abandonné mari et enfants pour le suivre. Mais aujourd' hui ils vivent côte à côte sans se parler. Myriam écrit à sa fille Mauricette, elle lui demande pardon et l'appelle au secours. Mais Mauricette ne répond pas. Elle est trop occupée à préparer le braquage d'un bureau de tabac avec Régis et Thierry. Un braquage si minable que Régis y trouvera la mort et que Thierry en perdra le sens des réalités. Pour une somme dérisoire. Mauricette et Thierry sont en cavale et rejoignent la Brenne, là où vit Myriam. Mais la Brenne est une région où le brouillard ne se lève pas. Les fuyards se perdent et manquent d'écraser un homme. Antoine, lui, reçoit la visite de Christian, un vieil ami photographe animalier. Ce dernier l'emmène en virée, une nuit, pour lui montrer des moutons éventrés par des sangliers qui, pourtant, ne sont pas habituellement carnivores. Mais la nature est en mutation. Les geais se prennent pour des faucons, les sangliers pour des loups, les chouettes pour des hérons. Le monde prédateur est cruel pour les petites créatures, voilà une loi qui ne change pas. Et puis arrive un autre visiteur.



Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782743616595

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    221 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    15.5 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    322 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Pascal Dessaint

Lauréat de nombreux prix littéraires, Pascal Dessaint est écrivain et auteur de polars. En 1991, il a effectué une traversée à pied de l'arc alpin en compagnie du peintre animalier Eric Alibert. Sensible aux questions environnementales, ornithologue, marcheur et militant dans l'âme, Pascal Dessaint a écrit une trentaine de romans. Depuis Mourir n'est peut-être pas la pire des choses (2003), ses livres ont pour toile de fond les rapports complexes et douloureux entre l'Homme et la Nature. Il poursuit ce thème avec notamment des romans tels que Loin des humains (2005), Cruelles Natures (2007), Le bal des frelons (2011) ou encore La trace du héron (2017) édités aux éditions Rivages, qui publient également ses chroniques « vertes et vagabondes » (Un drap sur le Kilimandjaro (2005) et L'appel de l'huître (2009)). Pascal Dessaint a également écrit les voix off de deux documentaires pour le réalisateur Jacques Mitsch, L'esprit des plantes (Arte 2009) et Une histoire naturelle du rire
(Arte 2011).

empty